Au moment où, au Canada, Sun Media annonce l’abolition de 500 emplois, une nouvelle étude confirme la baisse de la part des revenus publicitaires chez les médias imprimés chez nos voisins du sud.

Une étude américaine de Statista montre que pour la première fois, les revenus publicitaires de Google ont dépassé ceux de l’ensemble des journaux et magazines papier américains lors des six premiers mois de 2012.

Au cours de cette période, Google a enregistré des revenus publicitaires de l’ordre de 20,8 milliards de dollars américains, contre 19,2 milliards pour les médias imprimés.

Important bémol toutefois : Statista précise que les revenus publicitaires de Google de partout dans le monde sont comptabilisés, et que les revenus publicitaires versions en ligne des journaux ne le sont pas.

Néanmoins, s’il ne faut pas nécessairement tisser un lien de cause à effet entre les deux statistiques, elles témoignent certainement d’une tendance à la baisse des revenus publicitaires sur papier, et une nette hausse des revenus publicitaires du côté du géant du web.

Ces données sont intéressantes, selon Statistica, ne serait-ce qu’en prenant en compte que l’entreprise Google a été fondée il y a 14 ans, et qu’elle engendre maintenant plus de revenus que l’ensemble d’une industrie vieille de plus de 100 ans.

Pour me joindre :

Par courriel : johanne.j.lapierre@radio-canada.ca

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb

Sur Twitter : @johannelapierre et @SurLeWeb