Billets publiés le 6 novembre 2012

Le site Internet The Public Insight Network a décidé de documenter des cas d’amitiés brisées, de tensions familiales et d’incompréhensions mutuelles causés par les divergences politiques.

Le site d’information a recueilli les témoignages de plus de 500 Américains qui décrivent de quelle manière les débats autour des élections ont changé leurs interactions avec certains de leurs proches.

« Désormais, je n’ai plus personne avec qui partager mes souvenirs d’école, plus personne pour m’aider à me souvenir des bons moments qu’on a partagés », estime Austin Doyle, un ancien militaire qui compte voter pour Barack Obama.

Élections présidentielles aux États-Unis
Le Texan explique qu’il s’est inscrit sur Facebook pour reprendre contact avec ses amis d’adolescence dont la majorité compte voter pour Mitt Romney. Mais les retrouvailles virtuelles ont été de courte durée. « Mes anciens camarades de classe semblaient contents d’avoir de mes nouvelles…jusqu’à ce qu’ils apprennent que je comptais voter pour Obama. Ils étaient incrédules, outrés, ils avaient du mal à y croire », se souvient-il.

Les échanges se sont transformés en un combat de « boxe  » sur Facebook. Depuis, M. Doyle a éliminé la plupart des ses amis d’enfance de son compte.

Les tensions politiques peuvent même s’étendre dans la sphère familiale, où elles sont exacerbées par les médias sociaux. Sara Welty, résidente de l’État de Washington a cessé de communiquer avec sa sœur qui est républicaine.

« J’aime ma sœur, je l’aime vraiment. Mais je n’en peux plus de l’entendre radoter constamment en vomissant toutes ses idées politiques. Je l’ai bloqué sur Facebook, je ne retourne pas ses coups de téléphone », explique cette démocrate convaincue.

Le résultat de l’élection pourra peut-être les réconcilier, jusqu’au prochain scrutin.

Voici la carte des témoignages recueillis par The Public Insight Network (en anglais).

Pour me joindre : bahador.zabihiyan@radio-canada.ca

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb

Suivre @bahadorzSuivre @surleweb