Le premier ministre Jean Charest

Maxime Brown, un Montréalais de 25 ans, a été formellement accusé lundi d’avoir proféré des menaces de mort à l’endroit du premier ministre Jean Charest et de sa famille.

Le jeune homme semblait un peu perdu et dépassé par les événements lors de sa comparution au Palais de justice de Montréal.

Maxime Brown s’est notamment vu interdire de se trouver dans un rayon de moins de 200 mètres du domicile, du lieu de travail et de l’école de M. Charest et de ses enfants.

Il lui est également interdit de posséder des armes, de participer à des manifestations politiques ou du mouvement étudiant et d’utiliser ou de posséder un ordinateur ayant accès à Internet.

Dans une vidéo diffusée dimanche sur le site YouTube, on peut voir le suspect brandir une épée et annoncer son intention de tuer Jean Charest et ses enfants.

Les policiers de la division des enquêtes sur la menace extrémiste, de la Sûreté du Québec (SQ), ont procédé à l’arrestation du suspect à sa résidence tôt lundi matin. Une perquisition a été menée par les forces de l’ordre pour recueillir des éléments de preuve.

La SQ a profité de l’occasion pour rappeler que les corps de police prennent au sérieux toutes les menaces diffusées sur les réseaux sociaux.

La Presse Canadienne