Bruno MaltaisLe conflit étudiant parodié par Guy Nantel (vidéo)

par

 publié le 30 avril 2012 à 15 h 11

L’humoriste Guy Nantel vient de mettre en ligne une parodie du conflit étudiant, dans laquelle il incarne le premier ministre Jean Charest et Léo Bureau-Blouin, président de la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ). La présidente de la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ) et le porte-parole de la Coalition large de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (CLASSE) n’y sont pas épargnés.

Du côté gouvernemental, la « proposition quasiment finale » prend des allures de promotion sur des électroménagers. Et le premier ministre parodié d’ajouter : « Mon gouvernement s’engage à adopter des mesures plus souples pour dialoguer avec les étudiants, comme ramollir les matraques de polices et même offrir des cours de rattrapage dans les fourgons cellulaires ».

« Mon gouvernement ne cédera jamais à la terreur, la violence et l’intimidation. Parce qu’au Parti libéral, chaque jour, on négocie avec des gens beaucoup plus intimidants du crime organisé, alors ce n’est pas trois petits morveux de 140 livres qui vont me faire peur », soutient-il.

De leur côté, les étudiants sont présentés comme peu informés et plus intéressés par la joute politique que par l’accessibilité aux études.

« Ce serait bien que la population comprenne que, contrairement à une grève normale, on est logé et nourri par nos parents, alors ça se peut que le conflit soit très très long », affirme la caricature de Léo Bureau-Blouin.

« Notre priorité à nous, c’est de rentrer en classe le plus tôt possible, de reprendre les trois mois ratés en deux semaines, et de devenir des avocats, des ingénieurs et des chirurgiens compétents et qualifiés », ajoute-t-il.

Et si les cours ne reprennent pas?

« On se lancera en politique. On commence à avoir l’habitude des points de presse où il ne se dit rien, et des dossiers qui n’avancent pas! »

Qu’en pensez-vous?

Pour me joindre :