Billets publiés le 20 septembre 2011

Florent DaudensLa revue du web – 20 septembre 2011

par

 publié le 20 septembre 2011 à 16 h 52

La revue du webFacebook apporte des changements sur les pages des utilisateurs

Si vous avez constaté quelques nouveautés sur votre fil de nouvelles, voici les explications.

Le Wall Street Journal s’intègre à Facebook

Le quotidien a lancé une application qui permet de consulter les articles sans quitter le réseau social.

La guerre du web en un clin d’œil

Une application qui dresse un état des lieux des principaux enjeux sur la Toile aujourd’hui.

Dans de petites villes, les ragots se déplacent sur le web

Un article du New York Times qui relate comment les réseaux sociaux peuvent devenir un lieu de médisances.

A Pékin et à Moscou, le grand soir 2.0 n’est pas pour demain

La Chine et la Russie serrent la vis aux réseaux sociaux, montre France24.

Pour me joindre :

Par courriel : florent.daudens@radio-canada.ca

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb

Sur Twitter : @fdaudens et @SurLeWeb

Vincent GrouCampagnes de la dernière chance pour Troy Davis

par

 publié le 20 septembre 2011 à 16 h 01

Aux États-Unis, le comité des grâces de l’État de la Georgie a refusé d’accorder la grâce à Troy Davis, condamné à mort en 1991 pour le meurtre d’un policier survenu deux ans plus tôt.

Depuis des années, Troy Davis jouit de nombreux appuis en ligne, notamment en raison du fait que l’enquête qui a mené à sa condamnation comporte plusieurs zones d’ombre.

Amnistie internationale faisait circuler cette pétition en ligne à l’intention du comité des grâces.  À la suite de son refus,Amnistie lui demande de revoir sa décision.

Le groupe progressiste Change.org demande de son côté aux internautes de signer cette pétition pour le procureur du comté de Chatham.

Le Southern Center for Human Rights et sénateur de Georgie Vincent Fort ont pour leur part lancé un appel à la grève et à la désobéissance à l’équipe médicale qui doit superviser l’exécutions et au personnel de la prison où la mise à mort du condamné doit avoir lieu.

L’ACLU, l’union américaine de défense des libertés civiles, publie une liste d’action que les gens sont invités à faire d’ici mercredi : appels, courriels, pressions, etc. Même chose du côté de la coalition nationale pour l’abolition de la peine de mort.

Sur les réseaux sociaux

Soulignons également que la NAACP, l’association nationale pour l’avancement des personnes de couleur, de concert avec Amnistie internationale, a lancé la campagne Too Much Doubt, pour souligner que trop de doutes subsistent pour exécuter Troy Davis.

Sur Twitter, les usagers sont donc invités à utiliser le mot-clé #TooMuchDoubt et à changer leur avatar pour une photo de Troy Davis.

Soulignons également les pages de soutien à Troy Davis sur Facebook, comme Troy Anthony Davis, An Innocent Man Facing Execution in Georgia, Save Troy Davis From ExecutionSave Troy Davis et Troy Davis. Il s’agit de pages qui ont un nombre relativement restreint d’adeptes, mais qui ont gagné en popularité depuis l’annonce du comité des grâces.

Mentionnons qu’Amnistie France propose un documentaire sur l’enquête et le procès qui a mené à la condamnation à mort de Troy Davis. Le documentaire, présenté en quatre épisodes, met en lumière les différentes zones d’ombre qui planent sur ce dossier.

Soulignons enfin cette chanson de l’auteure-compositrice-interprète Nellie McKay.

Pour me joindre :

vincent.grou@radio-canada.ca

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb

Sur Twitter : @vincentgrou et @SurLeWeb

Note : cet article a été écrit avant l’annonce de l’entente de principe entre Air Canada et le syndicat qui représente les agents de bord.

Les négociations entre Air Canada et ses agents de bord semblent dans l’impasse, alors que l’échéance avant l’éventuel déclenchement d’une grève approche à grands pas (12 h 01 dans la nuit de mardi à mercredi).

Lundi, la ministre fédérale du Travail, Lisa Raitt, a brandi la menace d’une loi spéciale pour forcer le retour au travail des agents de bord, si ceux-ci débrayent.

Pendant ce temps, le transporteur aérien doit composer avec les humeurs de ses clients sur les réseaux sociaux. Depuis quelques jours, la page Facebook d’Air Canada est l’objet de centaines de messages de passagers inquiets de subir les contrecoups d’un conflit de travail.

Et au cours des dernières heures, les messages ont gagné en acrimonie à l’endroit du transporteur.  Par exemple, Tim Ashby dit s’attendre à un remboursement pour les réservations de tous ceux qui doivent assister à son mariage, en fin de semaine, et qui ne pourront pas y être en cas de grève. Wendy Johnston se plaint du manque de mises à jour de la part du transporteur. Pour sa part, Fran Johnson urge Air Canada de faire part de son horaire partiel, qui sera mis en place advenant une grève.

Il est à noter que certains internautes en ont aussi contre les agents de bord, comme Ian Rogers, qui estime que les syndiqués du transporteur « méritent moins, pas davantage ».

En anglais seulement

Il est également à noter que les dernières mises à jour d’Air Canada sur sa page Facebook (ici et ici) n’ont été faites qu’en anglais.

Lundi, le Commissariat aux langues officielles sommait Air Canada d’en faire davantage afin de se conformer à la Loi sur les langues officielles.

Mise à jour : Air Canada a publié cette première mise à jour en français sur Facebook environ une demi-heure après la publication de cet article.

Davantage de dialogue sur Twitter

Alors que sur Facebook, Air Canada ne répond qu’à certains commentaires ou questions des internautes, il semble y avoir davantage de dialogue sur Twitter. @AirCanada a répondu à plusieurs questions au cours des dernières heures, et la place du français semble un peu plus grande, même si, en grande majorité, les messages sont en anglais.

Soulignons par ailleurs que le compte Twitter @AirCanadaStrike, qui se présente comme indépendant du transporteur, dit tenter d’aider les passagers qui seraient touchés par un conflit de travail. Le profil du compte dit également faire pression pour un remboursement intégral en cas de vols annulés.

Air Canada et le SCFP malmenés sur Facebook par des agents de bord

J’attire par ailleurs votre attention sur cet article du Globe and Mail, qui porte sur ce groupe de discussion des agents de bord d’Air Canada.

Il s’agit d’un groupe Facebook réservé à ses membres, mais que le quotidien a pu consulter. Selon le Globe, plusieurs messages en ont contre la direction du transporteur, mais également contre les dirigeants du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) qui représentent  les agents de bord à la table de négociation.

Selon Jeff Taylor, président de la composante d’Air Canada du SCFP, les critiques de la part de membres du syndicat rendent les négociations difficiles. Nathalie Stringer, présidente de la division du transport aérien du SCFP, a déclaré à Radio-Canada.ca que le syndicat, sans inciter ses membres à ne pas faire partie du groupe, avait tenté de leur faire comprendre que leurs commentaires pouvaient nuire aux discussions. Elle ajoute qu’il y a beaucoup moins de commentaires sur le groupe Facebook depuis que le dernier blitz de négociation a été entamé.

Le mois dernier, rappelle le Globe, une entente de principe avait été rejetée dans une proportion de 88 % par les syndiqués qui ont voté.

Pour me joindre :

vincent.grou@radio-canada.ca

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb

Sur Twitter : @vincentgrou et @SurLeWeb