Vincent GrouAfghanistan : OTAN et talibans s’affrontent sur Twitter

par

 publié le 14 septembre 2011 à 12 h 00

C’est le Guardian qui est le premier à avoir fait le constat.

Les attaques d’insurgés afghans, lancées mardi dans la capitale Kaboul, qui ont fait au moins 27 morts et duré 20 heures, se sont transportées sur Twitter.

En effet, une véritable joute verbale est en cours entre un compte Twitter lié à l’OTAN et des comptes de talibans.

Le tout a commencé lorsque le compte de la FIAS, la Force internationale d’assistance à la sécurité @ISAFmedia (qui publie généralement des communiqués stériles de nature militaire, souligne le Guardian) a répondu à une déclaration d’un porte-parole des talibans : « […] combien de temps les talibans mettront-ils la population afghane en danger? », a-t-il demandé.

Le message a entraîné une réponse de la part du compte taliban @ABalkhi, qui a accusé l’OTAN de mettre la population afghane en danger depuis les 10 dernières années.

Réponse d’@ISAFmedia, citant un rapport de l’UNAMA (mission d’assistance à l’Afghanistan de l’ONU) à l’appui : les insurgés sont la cause de 80 % des morts de civiles.

Réplique d’@ABalkhi : « L’UNAMA est une entité de qui? De moi ou de vous? », demande-t-il avec sarcasme, pour souligner qu’il considère le rapport biaisé.

Les échanges directs ont ensuite cessé, note le Guardian, qui précise qu’@ABalkhi a continué de tenter de marquer des points, en se moquant d’un article de CNN selon lequel le Pentagone jugerait l’insurrection « moins efficace » cette année.

@ISAFmedia a par la suite relancé les hostilités en publiant un lien vers une vidéo de l’OTAN qui montre le général John Allen, commandant des forces internationales en Afghanistan, s’enquérir de l’état de ses troupes après l’attaque des talibans contre l’ambassade américaine et le quartier général de la FIAS. « Est-ce que ton patron fait ça? » demande @ISAFmedia à @alemarahweb, un autre compte taliban.

Ce dernier message n’avait pas eu de réplique de la part des talibans au moment d’écrire ces lignes.

Comme le mentionne le Guardian, si les tentatives officielles de dialogue avec les insurgés ont échoué, il semble que les talibans et la FIAS sont capables de se parler directement, mais dans des termes qui laissent difficilement croire à une résolution prochaine du conflit.

Pour me joindre :

vincent.grou@radio-canada.ca

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb

Sur Twitter : @vincentgrou et @SurLeWeb