Billets publiés le 9 septembre 2011

Florent DaudensLa revue du web – 9 septembre 2011

par

 publié le 9 septembre 2011 à 17 h 46

La revue du webUn hommage à New York en photos

Life a demandé à ses lecteurs de croquer « Big Apple » avec Instragram.

Tumblr continue sa montée en puissance

Le service de blogues a atteint le cap des 10 milliards de billets.

Passer sous silence des célébrités

Un bricoleur a mis au point un système qui éteint la télévision lorsque certains noms de personnes connues sont mentionnés.

Les chaussures de Marty McFly en vrai

Coup de pub pour Nike qui commercialise 1500 paires de chaussures inspirées du film Retour vers le futur.

Une fusion AOL – Yahoo?

Les rumeurs d’acquisition vont bon train.

Pour me joindre :

Par courriel : florent.daudens@radio-canada.ca

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb

Sur Twitter : @fdaudens et @SurLeWeb

E-180

Depuis deux jours, une intrigante invitation se multiplie sur les réseaux sociaux : «Et si partager un café avec quelqu’un était l’occasion d’échanger des connaissances sur un sujet qui vous passionne: le feriez-vous? ».

Le barista, c’est l’équipe d’E-180. Ce nom, qui ressemble à dessein à une salle de classe, se veut la contraction d’éducation et de 180 degrés. Le projet derrière cette plateforme sociale en développement : favoriser une rencontre entre une personne ayant soif (sans mauvais jeu de mots) d’en apprendre sur un sujet et quelqu’un maîtrisant le sujet. « L’idée, c’est qu’on n’a pas besoin forcément d’aller à l’école pour apprendre de nouvelles choses. On continue à apprendre toute notre vie, parfois plus qu’à l’école », explique Christine Renaud, l’instigatrice du projet.

Pas besoin d’aller à l’école pour enseigner non plus : «Plusieurs personnes nous disent qu’ils n’ont rien à enseigner, mais ce n’est pas vrai. On va passer les prochaines semaines à la préparation, pour permettre l’expression du potentiel de chacun », note-t-elle.

« On voudrait contribuer à redéfinir l’éducation, à instaurer une certaine passion chez les gens, à se réapproprier leur éducation avec l’aide de leur communauté. » – Christine Renaud

Le café, c’est pour « mettre l’accent sur la rencontre face à face ». Évoquant du « micromentorat », la jeune chef d’entreprise note que la rencontre ne doit pas nécessairement mener à une implication à plus long terme. Idoine en ces temps de course contre la montre, mais suffisant pour apprendre réellement quelque chose? « Souvent, ce sont des gens qui vont parsemer notre chemin, notre apprentissage », répond l’idéatrice.  Et d’évoquer plutôt « un moment charnière qui permettrait de prendre en main son apprentissage ».

700 curieux

Idéaliste, tout ça? Et pourquoi pas? En quelques jours, plus de 700 personnes se sont inscrites – ce qui dépasse les espérances de l’entrepreneuse. La force du nombre s’avère essentielle pour la réussite de ce projet qui sera lancé le 27 octobre prochain : «Pour que la plateforme ait une valeur, il faut qu’il y ait une masse critique », souligne Mme Renaud. Elle souhaite donc se concentrer sur Montréal dans un premier temps, et ce, afin d’« être très présent pour les utilisateurs au début, pour s’adapter ». La suite dira si l’idée essaime ailleurs, mais E-180 pourrait se déployer dans d’autres villes plus tard.

Si la plateforme de jumelage pour le grand public sera gratuite, E-180 veut développer des services pour les entreprises comme des « communautés de pratique » ou encore l’organisation d’évènements. Christine Renaud entend d’ailleurs tirer les leçons de la plateforme publique, voir ce qui fonctionne le mieux, afin de décider sur quels services miser. Ne jamais arrêter d’apprendre, en somme.

Infuser… la curiosité

Actuellement, la jeune femme finance le projet à même ses fonds personnels, en plus d’une bourse de la Fondation du maire de Montréal de 15 000 $ (qui inclut aussi des services de mentorat, souligne Mme Renaud). Elle compte aussi sur l’huile de coude de six collaborateurs bénévoles et une employée à temps partiel.

Les idées claires, Christine Renaud s’inscrit dans son époque. Forgée à coup de stages de coopération à l’étranger et d’implication sociale, et titulaire d’une maîtrise en éducation de l’Université Harvard, elle évoque au passage les exemples du « Couch Surfing », de Meetup, de l’agriculture urbaine et d’autres initiatives qui ont fait florès sur le web ces dernières années.

Si elle avait le choix, Christine irait bien prendre un café avec l’un des organisateurs de TED, un réseau de conférences. Ah oui, elle veut aussi un jour ouvrir une école alternative. Et apprendre la confection du thé.

Pour me joindre :

Par courriel : florent.daudens@radio-canada.ca

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb

Sur Twitter : @fdaudens et @SurLeWeb

Vincent Grou11 septembre : témoignages, éducation et avenir

par

 publié le 9 septembre 2011 à 11 h 44

Carte interactive du New York Times

Toute la semaine, nous vous avons parlé de sites qui commémorent, de différentes façons, les attentats du 11 septembre 2001. Nous concluons aujourd’hui cette série en nous penchant sur les témoignages, l’éducation et l’avenir.

Tout d’abord, dans le dossier très étoffé du New York Times, mentionnons cette carte interactive sur laquelle vous pouvez indiquer où vous vous trouviez le 11 septembre 2001, et ajouter un commentaire ou encore formuler un souhait pour l’avenir.

Le quotidien new-yorkais a également publié les enregistrements audio entre l’administration fédérale de l’aviation, le NORAD et les compagnies aériennes lors du déroulement des événements. Extrêmement troublant.

Le Guardian invite également les internautes à partager leur témoignage sur la journée des attentats.

Toujours en Grande-Bretagne, le site 9/11 Education Programme a pour but de fournir du matériel aux écoles, afin d’expliquer les tragiques événements aux élèves. Le site propose notamment un tableau chronologique interactif qui remonte jusqu’au début du 20e siècle, afin de mettre les attentats en perspective. Le site se targue également de mettre à mal les différentes théories du complot.

Toujours en matière d’éducation, mentionnons cet article du Guardian sur la controverse entourant un livre à colorier du 11 septembre plutôt douteux, où on voit notamment la scène de l’assassinat d’Oussama ben Laden…

Le quotidien français Libération a pour sa part demandé à des étudiants en graphisme de différentes écoles de concevoir 11 affiches pour souligner ce triste anniversaire.

Le Google Earth Blog complète de son côté sa trilogie sur le 11 septembre en se tournant vers l’avenir. En téléchargeant ce fichier, vous pouvez voir dans Google Earth, les édifices qui sont en construction, complétés.

En vrac

Voici enfin une liste de pages sans thématique particulière, mais qui méritent d’être consultées.

Tout d’abord, le magnifique Make History (qui date de quelques années mais qui est toujours aussi fascinant), dans lequel on peut voir, entre autres, des photos prises le 11 septembre 2001 et superposées sur l’imagerie de Google Street View.

Photoreportage du Time sur l’écrasement du vol 93 à Shanksville, « la partie oubliée du 11 septembre ».

RFI propose de son côté un dossier interactif sur les lois antiterroristes adoptées dans le monde dans la foulée des attentats.

StoryCorps présente pour sa part une série de courts-métrages d’animation sur le thème du 11 septembre.

Et quelques dossiers de l’AFP présentés par Radio-Canada.ca : 11 septembre : Ground Zero, graphique animé sur le complexe immobilier qui s’élèvera d’ici 2016 à la place des tours jumelles. Aussi, 11 septembre 2001 : le récit des attaques et 11 septembre 2001 : les conséquences.

Pour me joindre :

vincent.grou@radio-canada.ca

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb

Sur Twitter : @vincentgrou et @SurLeWeb