Billets publiés le 15 août 2011

Marie-Eve MaheuLa revue du web – 15 août 2011

par

 publié le 15 août 2011 à 18 h 41

La revue du web

Qui était Mark Zuckerberg avant l’immense succès de Facebook?

Une entrevue réalisée en 2005, alors que le réseau social était encore limité aux universités américaines, montre un Mark Zuckeberg hésitant quant au potentiel d’expansion de sa jeune entreprise. « Je ne suis pas certain que nous tenons quelque chose », dit le cofondateur de Facebook, pieds nus, en short Adidas, un verre de bière à la main. L’entretien a été filmé par les réalisateurs du documentaire Now Entering sur la génération du millénaire, sorti en 2008. Le Huffington Post a pu visionner l’intégrale et en fait un résumé ici. Vous pouvez également regarder cet extrait de 5 minutes, rendu disponible sur YouTube :

L’entarteur de Rupert Murdoch blogue en prison

Jonathan May-Bowles l’homme qui a entarté le magnat de la presse lors de son audition devant un comité parlementaire, alimente son blogue Anarch*ish* derrière les barreaux. Sous le pseudonyme Jonnie Marbles, il raconte notamment l’accueil chaleureux qu’il a reçu de la part des détenus lorsque ceux-ci ont appris qui il était. Un d’entre eux lui a même demandé d’autographier une copie du Sun, un journal qui appartient à M. Murdoch. On peut également suivre Jonathan May-Bowles via son compte Twitter.

Quelques conseils pour éviter de se faire arnaquer sur Facebook et Twitter

Protégez-vous lève le voile sur les techniques utilisées par les fraudeurs sur les réseaux sociaux et donne quelques trucs pour éviter de se faire prendre.  (via @ProtegezVous)

Cinq ans de politique américaine sur YouTube

Cette infographie présente les évènements marquants de la scène politique aux États-Unis, vus sur le site de partage de vidéos en ligne. (via @Mashable)

Le nouveau campus circulaire d’Apple

Techland publie des images de ce campus, dont l’inauguration est prévue en 2015. Ces nouveaux bureaux doivent occuper 2,8 millions de pieds carrés et accueillir 12 000 personnes.

Pour me joindre :

Par courriel : marie-eve.maheu@radio-canada.ca

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb

Sur Twitter : @memaheu et @SurLeWeb

L'IPhone d'Apple et le Droid de Motorola, sous Android de Google

Google a annoncé lundi l’acquisition du fabricant américain de tablettes et de téléphones cellulaires Motorola Mobility pour une valeur de 12,5 milliards de dollars.

Avec cette transaction, le géant de l’informatique veut surtout mettre la main sur des milliers de brevets qui pourront lui être utiles pour contrer les attaques de ses concurrents, estime le spécialiste des télécommunications et de l’Internet à l’Union des consommateurs, Anthony Hémond, dans une entrevue à RDI.

Motorola Mobility posséderait entre 17 000 et 24 000 brevets.

Selon M. Hémond, les brevets sont aujourd’hui utilisés comme des « armes » dans l’industrie des nouvelles technologies.

Rappelons qu’au début du mois, Google a accusé ses concurrents, dont Microsoft et Apple, de mener une « campagne hostile » contre son système d’exploitation Android. Google en veut à ses rivaux de s’être alliés pour racheter des brevets et de multiplier les procédures judiciaires contre elle, pour lui nuire.

« Avec l’acquisition de Motorola, Google s’achète des munitions pour répliquer à ces grandes compagnies », affirme M. Hémond. « Elle leur dit : « Attention : moi aussi j’ai des brevets. Vous utilisez certainement des technologiques dont les brevets appartiennent à Motorola, ce qui signifie des poursuites potentielles contre vous. » »

Dans un billet publié sur le blogue officiel de Google, son PDG, Larry Page, affirme en effet que l’achat de Motorola Mobility va permettre à l’entreprise de consolider son portefeuille de brevets et ainsi « de mieux protéger Android contre des menaces anticoncurrentielles de la part de Microsoft, Apple et d’autres compagnies ».

Mais au bout du compte, estime Anthony Hémond, ce sera « l’innovation » qui sortira gagnante de cette transaction. Selon lui, cela pourrait empêcher des compagnies de s’approprier certains marchés, comme tente de le faire Apple en Europe, en s’attaquant en justice à tous les concurrents de sa tablette iPad.

Vous pouvez réécouter l’intégral de l’entrevue avec Anthony Émond ici.

Pour me joindre :

Par courriel : marie-eve.maheu@radio-canada.ca

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb

Sur Twitter : @memaheu et @SurLeWeb

« Ça permettra à l’innovation de continuer en quelque sort. Ça empêche une compagnie de venir fermer le marché, comme pouvait le faire Apple, en disant qu’il détient tous les brevets sur les tablettes par exemple. »

Catherine BolducBonne fête l’Acadie!

par

 publié le 15 août 2011 à 11 h 16

Le drapeau acadien

C’est aujourd’hui qu’est célébrée la fête nationale de l’Acadie. Pour l’occasion, la Télévision de Radio-Canada, RDI, la Première Chaîne et Espace musique proposent plusieurs émissions spéciales.

Je vous souligne notamment que le spectacle L’Acadie à fêter, un monde à célébrer qui aura lieu lundi soir à Tracadie-Sheila sera diffusé en direct sur Radio-Canada.ca à compter de 20 h (heure de l’Est). Il sera offert pour visionnement à la demande dès mardi.

Par ailleurs, Espace.mu, le web musical de Radio-Canada, propose un espace « Tintamarre en Acadie » pour souligner cet anniversaire.

L’Office national du film du Canada célèbre aussi cette fête en présentant sur son site web plusieurs documentaires qui portent sur l’histoire acadienne, dont Tintamarre – La piste Acadie en Amérique, un long métrage qui parle de la lutte des Acadiens pour la survie de leur culture.

Mise à jour 16 h 07 : Pour en savoir plus sur l’histoire de l’Acadie de sa naissance en 1604 à aujourd’hui, je vous invite à consulter ce site web réalisé par les Études acadiennes de l’Université de Moncton. Les faits marquants, dont la Déportation de 1755, y sont très bien expliqués.

 Pour me joindre :