Billets publiés le 4 août 2011

Marie-Eve MaheuLa revue du web – 4 août 2011

par

 publié le 4 août 2011 à 17 h 04

La revue du web

50 ans pour un président et son pays

Le Guardian publie une ligne du temps interactive qui permet de naviguer à travers les moments marquants de la vie de Barack Obama et à travers l’histoire des États-Unis, de 1961 à aujourd’hui. On y présente les faits saillants au plan politique, économique et international, ainsi que les principales luttes pour les droits sociaux.

Le quotidien a aussi invité les Internautes à soumettre leurs idées de cadeaux et d’activités pour souligner le 50e anniversaire du président. Les 50 meilleures suggestions sont publiées ici.

Quand les ponts et tunnels s’effritent

Cette carte interactive de Radio-Canada présente six ponts et tunnels qui ont subi des dommages importants depuis 2000. Ici, deux photos de la partie du tunnel de l’autoroute Ville-Marie qui s’est effondrée.

Une application iPhone pour faire réapparaître les tours jumelles dans le ciel de New York

Les utilisateurs d’iPhone pourront bientôt prendre des photos de la Grosse Pomme avec, en arrière-plan, les tours du World Trade Center démolies lors des attentats du 11 septembre. Les gens seront invités à commenter leurs photos et à les envoyer à www.110stories.com. Il s’agit d’une initiative du New-Yorkais Brian August, qui explique son objectif ici. L’application sera disponible à la boutique en ligne d’Apple d’ici environ un mois.

Google accuse ses concurrents de s’allier contre Android

Sur le blogue officiel de Google, le juriste en chef de l’entreprise, David Drummond, dénonce ce qu’il présente comme une « campagne hostile » menée par Microsoft, Apple, Oracle et d’autres compagnies rivales contre son système d’exploitation pour téléphones intelligents Android. Il leur reproche de s’être alliées pour racheter des brevets et ainsi faire gonfler les prix des téléphones sous Android. Microsoft dément cette information, affirmant que Google a été invité à se joindre au groupe pour faire une offre sur des brevets, mais qu’elle a refusé.

Montréal Remix, ou réinventer la ville en archives

Les cinéastes en herbe sont invités à déconstruire 80 années d’archives vidéo mises à leur disposition pour créer un court film de moins de 5 minutes, qui met en valeur Montréal. Ce concours est organisé par l’Institut national de l’audiovisuel de France, l’Office national du film du Canada et Dailymotion. Pour en savoir plus, visitez le site du concours ou consultez la chronique de mon collègue Laurent Lasalle, de Triplex.

Pour me joindre :

Par courriel : marie-eve.maheu@radio-canada.ca

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb

Sur Twitter : @memaheu et @SurLeWeb

Photo de la cuisine du bricoleur de réacteur nucléaire, tirée de son blogue

Tous les passe-temps n’ont pas les mêmes implications. Un Suédois de 31 ans l’a appris à ses dépens à la fin juillet, lorsque la police lui a demandé de sortir de sa résidence les mains au-dessus de la tête afin de perquisitionner dans son appartement.

Son crime? Tenter de créer un réacteur nucléaire dans sa cuisine.

Car plutôt que de faire des casse-têtes ou de monter des meubles IKEA (après tout, il est Suédois), Richard Handl voulait voir s’il était capable de fissionner des atomes à la maison.

Loin de s’en cacher, le passionné de physique racontait ses expériences sur son blogue depuis le mois de mai.

Ironiquement, c’est en communiquant avec l’autorité nucléaire suédoise pour savoir si un particulier avait le droit de construire un réacteur nucléaire à son domicile que l’homme a lui-même provoqué son arrestation pour « crime contre la loi sur la sécurité nucléaire ».

Dans un message au style tout à fait décontracté, il a écrit le 22 juillet :

Mercredi, j’ai été arrêté et envoyé en prison, quand la police et l’autorité nucléaire suédoise a fouillé mon appartement. Ils ont pris tous mes trucs radioactifs, mais j’ai été libéré après une audience. Mais je suis toujours suspect pour crime contre la loi sur la sécurité nucléaire.

La police m’a ordonné de sortir de l’immeuble avec les mains au-dessus de la tête, puis trois hommes sont venus, avec des compteurs Geiger, et m’ont fouillé. Ensuite, j’ai été placé dans une voiture de police, pendant que l’autorité nucléaire suédoise est allée dans mon appartement avec des outils de mesure très poussés.

Donc, mon projet est annulé!

Son histoire a d’abord été racontée dans les médias suédois, mais il suffit de consulter son plus récent billet sur son blogue pour constater que plusieurs médias étrangers ont raconté l’affaire. Il pourra maintenant ajouter Radio-Canada à sa liste.

Pour me joindre :