Billets publiés en août 2011

Florent DaudensLa revue du web – 31 août 2011

par

 publié le 31 août 2011 à 17 h 13

La revue du webLa contestation syrienne sur la toile

The Atlantic plonge au coeur de la constestation en ligne.

La rentrée des classes n’est plus ce qu’elle était

Une illustration du New Yorker.

Facebook voudrait se lancer dans la musique

Le réseau social s’apprêterait à lancer un service d’écoute en ligne avec Spotify, MOG et Rdio, selon Mashable.

Le photojournalisme en évolution

Télérama constate que plusieurs jeunes photographes se lancent dans le travail de fond pour répondre aux changements de cette profession.

Les séries télé aussi

La chaîne française Canal + présente une nouvelle série pour la rentrée : Bref. Chaque épisode dure moins de deux minutes, le montage est nerveux et les internautes semblent ravis.

Les finalistes de l’Online News Association dévoilés

Ces prix récompensent le journalisme en ligne. Le webdocumentaire de Radio-Canada « Réfugiés oubliés » est en nomination.

Les groupes souverainistes au Québec

Un panorama de Radio-Canada des quelques 30 groupes qui constituent ce courant dans la province, à l’heure de la fondation du Nouveau mouvement pour le Québec et du caucus du Parti québécois.

Pour me joindre :

Par courriel : florent.daudens@radio-canada.ca

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb

Sur Twitter : @fdaudens et @SurLeWeb

Vincent GrouLes dégâts d’Irene vus de l’espace

par

 publié le 31 août 2011 à 16 h 26

Crédit : Google Earth

Les opérations de secours et de nettoyage se poursuivent le long de la côte est américaine, mais aussi dans les terres, à la suite du passage de la tempête Irène.

La NOAA, l’administration américaine des océans, a mis en ligne un site qui nous permet de voir les dégâts de l’espace.

Le Hurricae Irene Index Project propose une carte sur laquelle on voir la trajectoire approximative de la tempête. Sur cette carte, les carrés sont cliquables et mènent vers des images satellites.

Comme le signale le Google Earth Blog, un internaute a pris certaines de ces images, les a soudées et les a transposées dans Google Earth. Vous n’avez qu’à télécharger ce fichier pour les voir dans Google Earth.

Par ailleurs, sur le site Stormpulse, notamment, on peut suivre la progression de la tempête tropicale Katia, qui pourrait passer au stade d’ouragan au cours des prochaines heures (j’ai mentionné Stormpulse car je le trouve particulièrement bien fait, mais vous trouverez d’autres outils pour suivre les ouragans dans mes chroniques du 24 août et du 26 août.

Pour me joindre :

C’est ce soir à minuit que les télédiffuseurs canadiens cesseront d’émettre un signal analogique dans les grandes agglomérations et commenceront à émettre un signal numérique. Pour une grande partie de la population, abonnée au câble, à un service satellite ou internet, ce passage au numérique ne changera rien.

Ce sont les gens qui ont encore un vieux téléviseur et qui ne sont pas abonnés au câble ou à un service satellite ou Internet qui seront touchés. Comme il est expliqué à l’adresse Radio-Canada.ca/Numerique, pour continuer à capter les signaux numériques avec une antenne, ces vieux appareils devront être équipés d’un convertisseur. Les télévisions récentes (à écran plat) sont munies d’un syntonisateur ATSC et peuvent déjà capter les signaux numériques avec une antenne.

Signalons que certaines stations de Radio-Canada ont obtenu un sursis et continueront à émettre un signal analogique jusqu’en août 2012. Vous en trouverez la liste ici.

Mentionnons aussi ce billet de Bruno Guglielmineti, qui explique quelles régions sont touchées par le passage au numérique.

Signalons également le site du gouvernement canadien sur le passage au numérique. Ce site vous permet notamment de vérifier votre téléviseur, de voir la liste des stations locales qui seront touchées et de consulter la liste de vérification.

Toujours sur ce site, la plupart des questions trouvent leur réponse dans la foire aux questions.

Fabriquez votre antenne HD

Par ailleurs, sachez que si vous ne souhaitez pas payer le câble ou un signal satellite, il est possible de fabriquer, à très faible coût, une antenne maison qui capte le signal haute définition. Il s’agit d’une antenne qui fonctionne avec les téléviseurs récents (ou les anciens téléviseurs munis d’un convertisseur).

Vous retrouverez un plan très facile à suivre sur le site TV Antenna Plans. En gros, vous n’avez besoin que d’une planche de bois, de cintres, de vis, de rondelles de métal et de fil. Vous aurez également besoin d’un symétriseur, petit connecteur qui vous permet de relier votre antenne à votre téléviseur avec du câble coaxial. Un symétriseur se trouve à moins de 5 $ dans les magasins d’électronique.

À noter que les panneaux d’aluminium mentionnés dans le plan n’ont pas été nécessaires dans mon cas (car oui, je m’en suis fabriqué une…!) Notons également que vous n’avez pas besoin de bouger constamment votre antenne pour capter un bon signal. Vous pouvez donc la cacher dans un coin discret une fois qu’elle est branchée (ce n’est pas l’objet le plus esthétique, j’en conviens).

Enfin, une fois l’antenne branchée, n’oubliez pas de faire un balayage avec votre téléviseur, afin de voir quelles stations vous captez.

Ce billet de Laurent LaSalle explique très bien comment capter la télé HD sans abonnement.

Si vous êtes un peu plus bricoleurs, je vous recommande cet article de Nelson Dumais qui explique comment capter gratuitement bon nombre de canaux HD.

Pour me joindre :

Florent DaudensLa revue du web – 30 août 2011

par

 publié le 30 août 2011 à 16 h 47

La revue du webTwitter à 280 caractères?

Le chroniqueur de Slate Fahrad Manjoo plaide pour le doublement du nombre de caractères autorisé par le réseau social.

Vers un Internet complètement libre

À Washington, une vingtaine de personnes tentent de développer un logiciel qui permettrait de se connecter à Internet sans aucune infrastructure traditionnelle. « Ni relais téléphonique, ni câble, ni satellite », peut-on lire dans l’article du Monde.

Le futur des nouvelles au petit-déjeuner

Ou comment le New York Times se penche sur les matins sans papier (vu sur The Nieman Journalism Lab).

La confidentialité de WikiLeaks remise en question

« L’hebdomadaire allemand Der Freitag affirme avoir découvert sur Internet un fichier contenant l’intégralité des 251 000 câbles diplomatiques secrets américains obtenus par WikiLeaks en 2010 », écrit Le Monde.

The Pirate Bay veut se mettre au partage légal

Deux fondateurs veulent lancer un service de partage de fichiers en ligne qui respecterait les lois sur les droits d’auteur.

Des cours en ligne pour comprendre les changements climatiques

Une initiative du gouvernement de la Colombie-Britannique.

Avec Vincent Grou et René Saint-Louis

Pour me joindre :

Par courriel : florent.daudens@radio-canada.ca

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb

Sur Twitter : @fdaudens et @SurLeWeb

Vincent GrouLibye : Une entreprise française montrée du doigt

par

 publié le 30 août 2011 à 16 h 18

Une filiale du groupe informatique français Bull se retrouve dans l’embarras, à la suite de la publication d’un article du Wall Street Journal (que vous pouvez lire ici, si vous n’avez pas d’abonnement au WSJ).

Amesys, une entreprise spécialisée dans les systèmes de sécurité, a aidé le régime de Mouammar Kadhafi à espionner des opposants. Un système appelé Eagle, vendu à la Libye en 2009, a permis au régime d’exercer une surveillance du trafic sur Internet : courriels,  messagerie instantanée…

Les journalistes du WSJ, qui ont pu visiter un centre de surveillance d’Internet déserté à Tripoli (dans lequel on retrouve le logo d’Amesys), disent avoir vu des messages interceptés qui dataient du 26 février, ce qui indique que le régime utilisait encore ce système au moment où les manifestations ont commencé.

L’article ajoute qu’au début de 2011, des responsables libyens ont eu des pourparlers avec Amesys afin d’augmenter la capacité de filtrage d’Internet. Cela malgré le fait qu’en Libye, il n’y a qu’environ 100 000 abonnés à Internet, sur une population de 6,6 millions d’habitants.

Ni Bull ni Amesys n’ont souhaité commenter ce dossier. Hasard ou coïncidence? Mentionnons toutefois que le site web d’Amesys était aujourd’hui « en construction ».

Le Wall Street Journal ajoute que le régime Kadhafi a eu des discussions avec Narus, filiale de l’américaine Boeing, pour des logiciels de protection contre les cyberattaques. Le régime aurait également acheté des systèmes de surveillance aux entreprises chinoise ZTE et sud-africaine VASTech. Ces entreprises ont refusé d’émettre tout commentaire.

Pour me joindre :