Vincent GrouDette : Obama sollicite encore l’aide des internautes

par

 publié le 29 juillet 2011 à 15 h 07

Alors que l’échéance du 2 août approche et que les négociations sur le relèvement du plafond de la dette américaine se poursuivent, le président des États-Unis, Barack Obama, qui a prononcé un allocution vendredi matin, a lancé un nouvel appel aux internautes.

Dans un premier message publié sur Twitter après son allocution, il a déclaré qu’il fallait mettre fin à la partisanerie et a invité les Américains à téléphoner, à écrire et  à tweeter à leurs élus afin qu’ils s’entendent.  

Dans les heures qui ont suivi, il a publié les adresses Twitter des représentants républicains de chaque État, en indiquant aux internautes de leur demander d’accepter un compromis. Ces nombreux messages sur le compte Twitter du président américain contrastent avec le peu de messages qu’il publie d’ordinaire (un ou deux par jour, en général).

Lors de son allocution télévisée de lundi, le président Obama avait également demandé aux internautes américains de faire pression sur leurs élus. La réponse avait été si forte que des sites de parlementaires, comme celui du président républicain de la Chambre des représentants, John Boenher, avaient été paralysés pendant plusieurs heures.

L’administration Obama s’emploie aussi à faire circuler cette infographie qui démontre, selon elle, que la dette s’est creusée sous l’administration de George W. Bush.

Soulignons que les républicains ont également une campagne en ligne pour un budget équilibré, où ils font circuler des vidéos comme celle-ci et celle-ci pour appuyer leur position.

Leur campagne semble toutefois moins agressive sur les réseaux sociaux que celle des démocrates.

Pour me joindre :