Billets publiés le 26 juillet 2011

Marie-Eve MaheuLa revue du web – 26 juillet 2011

par

 publié le 26 juillet 2011 à 17 h 59

La revue du web

Wal-Mart se lance dans le marché de la vidéo en ligne

L’entreprise offre maintenant sur son site (aux États-Unis seulement) la location et l’achat de vidéos en ligne. Certains films seront disponibles dès leur sortie en DVD. Wal-Mart fera ainsi la compétition à Netflix, qui a récemment annoncé une hausse de ses prix. Le géant du commerce de détail a acheté il y a 18 mois Vudu.com, qui compte une bibliothèque de 20 000 titres.

Compte à rebours pour les Olympiques de Londres

Les Jeux olympiques de Londres prendront leur envol dans exactement un an. Pour souligner le début du compte à rebours, The Guardian propose un tour virtuel des installations olympiques, où les yeux du monde se tourneront du 27 juillet au 12 août 2012. De son côté, Storyful publie une section spéciale avec des vidéos et des messages envoyés sur Twitter pour marquer le décompte officiel d’ici la présentation de cet événement mondial.

Images de l’application Facebook pour iPad

TechCrunch rapportait hier que l’application Facebook pour iPhone cachait celle pour iPad. Après quelques manipulations, il était possible de l’essayer. Depuis, l’entreprise de Mark Zuckerberg a bloqué cette faille, mais TechCrunch présente sur son site web une trentaine de photos de l’application. Après vérification, il semble que la version testée soit bel et bien celle que Facebook s’apprête à sortir.

Qui sont ces présumés pirates informatiques arrêtés par le FBI?

C’est la question que le New York Times s’est posée. Le quotidien a fait des recherches et interviewé deux des suspects arrêtés la semaine dernière pour avoir participé à des attaques par déni de service contre le service de paiement PayPal (après que celui-ci eut bloqué les transferts d’argent à WikiLeaks). Certains suspects sont loin de l’image que l’on se fait des pirates informatiques téméraires. Quelques-uns n’ont même pas pris soin d’effacer leurs traces, puisqu’ils croyaient seulement participer à un acte de protestation en ligne.

Un nouveau bouton LinkedIn pour postuler en ligne

Quelques centaines d’entreprises permettent maintenant aux gens en recherche d’emplois de postuler à un poste en soumettant leur profil LinkedIn plutôt qu’en envoyant leur curriculum vitae. L’application consiste en un petit bouton bleu cliquable sur les pages d’emplois des compagnies.

Pour me joindre :

Par courriel : marie-eve.maheu@radio-canada.ca

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb

Sur Twitter : @memaheu et @SurLeWeb

Catégories: Non classé

La police norvégienne a commencé à dévoiler l’identité des victimes des attentats de vendredi dernier sur son site web, Politi.no. Mardi après-midi, le site était très difficile d’accès par moments, peut-être en raison d’un trop fort achalandage.

Pour l’instant, seuls les noms de quatre victimes ont été publiés. D’autres noms seront publiés à partir de demain.

Dans un communiqué en anglais, la police explique la façon dont elle compte publier ces noms. Elle précise que le processus d’identification peut prendre du temps et qu’elle veut s’assurer d’avoir contacté les proches des victimes avant de publier des noms.

« Twinute » de silence

Par ailleurs, une « Twinute » de silence est prévue vendredi sur les réseaux sociaux.

Une semaine après les attentats, les internautes sont invités à ne rien publier sur Twitter et Facebook à 13 h, heure de l’est 12 h, heure de l’est, en hommage et à la mémoire des victimes.

Pour me joindre :

Vincent GrouAccident ferroviaire : la colère des internautes chinois

par

 publié le 26 juillet 2011 à 14 h 36

En Chine, l’accident ferroviaire, qui a fait au moins 39 morts, selon un récent bilan, continue de susciter la colère de la population. Beaucoup accusent les autorités de cacher certains faits dans cette histoire. Plusieurs médias qui observent et analysent les réseaux sociaux chinois rendent compte des critiques qui fusent en ligne. En voici un condensé.

Mentionnons tout d’abord que le blogue China Geeks a fait une recension de messages qui ont circulé en ligne dans les heures qui ont suivi l’accident.

Le site China Digital Times, basé en Californie, a traduit et publié les directives du ministère de la Vérité concernant cet accident, directives qui ont fait l’objet de fuites et qui ont entraîné de vives réactions. Les médias chinois sont ainsi pressés de ne publier que les informations qui émanent du ministère des Chemins de fer (plutôt que de mener leurs propres entrevues), de rapporter des histoires « touchantes » (sur les dons de sang ou les taxis gratuits, par exemple) et de ne pas enquêter sur les causes de l’accident, entre autres.

China Digital Times publie également un article sur les doutes quant à la version officielle. On peut y voir une vidéo qui pourrait montrer les premières images de la collision. Il s’agit toutefois d’une information difficile à confirmer. À la toute fin de la vidéo, tournée par mauvais temps, on aperçoit, au loin, deux flashs lumineux, suivis des cris de la personne qui filme.

Le China Media Project (CMP) de l’université de Hong Kong a pour sa part publié une série d’images qui circulent abondamment sur les réseaux sociaux chinois pour dénoncer la gestion des autorités. On peut notamment y peut voir un montage qui montre le président Barack Obama qui, en 2009, se recueille sous une pluie battante devant le monument des victimes du 11 septembre. Par contraste, le montage montre un responsable chinois venu sur les lieux de l’accident et pour qui un assistant tient un parapluie. On y voit également une fausse affiche de film intitulé « Panique chez l’équipage du train ».

Le CMP s’est également penché sur la propagande à l’endroit des trains à grande vitesse. Cet article montre une conférence de presse où un porte-parole du ministère des Chemins de fer est la cible d’invectives de la part de journalistes, quand il qualifie de miracle le sauvetage d’une fillette. Les journalistes tentaient plutôt de savoir pourquoi elle n’avait pas été sauvée plus tôt.

Avant même l’accident de la fin de semaine, CMP publiait un article sur le réseau ferroviaire chinois, qui était déjà l’objet de critiques sur les réseaux sociaux. En effet, deux pannes survenues en trois jours, au début du mois, quelques jours seulement après l’inauguration du service de trains à grande vitesse entre Pékin et Shanghai.

Cet incident avait d’ailleurs été rapporté par Aujourd’hui la Chine. Le site montrait une vidéo dans laquelle on pouvait voir une jeune hôtesse de wagon fondre en larmes, apparemment incapable de répondre aux questions des voyageurs, et peut-être elle-même inquiète de la situation, mentionne l’article.

Aujourd’hui la Chine rend également compte de la colère des internautes au sujet de l’accident de samedi.

Pour me joindre :

Le centre des opérations de la Computer Emergency Readiness Team, en Virginie, lors de son inauguration en 2009. Win McNamee/Getty Images/AFP

Le chef de l’agence américaine chargée de combattre les attaques informatiques a démissionné subitement, vendredi dernier.

C’est ce que révèle un courriel envoyé à certains employés de cette branche du département de la Sécurité intérieure, et dont Reuters a obtenu copie.

Le directeur de la Computer Emergency Readiness Team, Randy Vickers, était en poste depuis 2009. Le courriel ne fournit aucun détail sur les raisons de sa démission. Le département de la Sécurité intérieure a refusé de commenter la nouvelle, mais la confirme.

Ce départ soudain fait suite au piratage dans le dernier mois et demi de plusieurs sites web d’agences gouvernementales, dont ceux de la CIA, du FBI et du Sénat américain. Ces attaques ont été revendiquées par la nébuleuse de pirates informatiques LulzSec, qui s’est sabordée fin juin.

Le groupe Anonymous a aussi volé, début juillet, de l’information sensible à deux sous-traitants d’agences fédérales américaines Booz Allen Hamilton et IRC Federal.

Sur un des comptes Twitter de la nébuleuse Anonymous, proche de LulzSec, un message fait d’ailleurs état de cette démission.« Un de tombé », écrit le groupe.

Rappelons que la semaine dernière, le FBI a procédé à l’arrestation de 14 présumés membres d’Anonymous et 2 présumés pirates de LulzSec. Ils sont accusés d’avoir participé à des attaques par déni de service contre le service de paiement PayPal, après que celui-ci eut bloqué les transferts d’argent à WikiLeaks.

Randy Vickers sera remplacé par le directeur adjoint de la division, Lee Rock, en attendant que son successeur soit nommé.

Avec Reuters

Pour me joindre :

Par courriel : marie-eve.maheu@radio-canada.ca

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb

Sur Twitter : @memaheu et @SurLeWeb