La réaction de LulzSec sur Twitter, à la suite de l'annonce de l'arrestation

La police britannique a annoncé mardi avoir procédé à l’arrestation d’un jeune homme de 19 ans soupçonné d’appartenir au groupe de pirates informatiques Lulz Security.  

Cette arrestation, indique la police, s’inscrit dans la foulée de récentes intrusions et attaques informatiques « contre certaines entreprises internationales et agences de renseignement, vraisemblablement mené par ce même groupe ».

La semaine dernière, Lulz Securiy a revendiqué des attaques à l’endroit de Sony, des chaînes américaines PBS et Fox, du FBI et de la CIA, entre autres. Lundi, le groupe a revendiqué l’attaque du site de la SOCA, l’agence britanique de lute contre le crime organisé.

Sur son site web, Lulz Security se présente comme « une petite équipe de joyeux individus qui considèrent que la grisaille de la communauté cybernétique est un fardeau pour ce qui compte : le plaisir ». Dans un récent portrait, la BBC soulignait d’ailleurs que « l’humour fait partie du programme du groupe ».

Ses piratages semblent moins chargés politiquement que ceux du groupe Anonymous (dont des membres présumés ont été arrêtés en Turquie la semaine dernière et en Espagne la semaine précédente), qui a par exemple lancé des attaques informatiques en représailles à des actions menées contre WikiLeaks. Lulz Security dit se spécialiser dans la mise au jour de gros noms du web qui sont mal protégés.

L’arrestation annoncée ce matin ne semble pas avoir ébranlé le groupe, qui a réagi, sourire en coin, sur Twitter : « Il semble que le glorieux dirigeant de LulzSec a été arrêté, tout est terminé maintenant… attendez… nous sommes encore tous là! Quel pauvre bougre ont-ils arrêté? »

Pour me joindre :