Billets publiés le 2 juin 2011

Florent DaudensLa revue du web – 2 juin 2011

par

 publié le 2 juin 2011 à 18 h 00

La revue du webLa licence Creative Commons sur YouTube

Le site de vidéos en direct offre la possibilité d’envoyer des vidéos avec une licence libre qui permet à d’autres internautes de les réutiliser sous certaines conditions.

Comment éviter de filmer des vidéos atroces?

Le blogue 10 000 words fait la critique d’un livre destiné à ceux qui veulent faire des vidéos amateurs.

Un sommet sur la cybersécurité

Des représentants des États-Unis, du Royaume-Uni, de la Chine, de l’Inde et de la France  se réunissent à Londres.

Changement à la tête du New York Times

Jill Abramson remplace Bill Keller au poste de directeur général, devenant ainsi la première femme à occuper ce poste.

Les touches les plus utilisées en 3D

Mike Kneupfel, un étudiant new-yorkais, a représenté les touches qu’il utilisait le plus sur son clavier.

Pour me joindre :

Les cyclistes québécois ont un nouvel outil pour savoir quelles routes de la province sont considérées sécuritaires pour les vélos. Le ministère des Transports du Québec vient en effet d’inclure l’option « convivialité vélo » au site Québec511, qui indique les conditions routières.

Choisissez d’abord une région sur la carte géographique. Dans le menu de droite, cochez ensuite l’option « convivialité vélo ». Vous verrez apparaître sur les routes provinciales un code de couleur qui indique s’il est sage ou non de s’y aventurer à vélo.

Le vert indique une route conviviale (conforme aux normes sur les voies cyclables); le jaune indique     une route moyennement conviviale (avec contraintes à la sécurité); le rouge indique une route non conviviale (importantes contraintes à la sécurité des cyclistes) et le noir indique une route interdite aux cyclistes, comme les autoroutes.

De plus, si vous cliquez sur un tronçon de route, vous obtenez des détails utiles, comme la vitesse affichée, la largeur moyenne de l’accotement asphalté, le débit de circulation et la présence de véhicules lourds (par jour, en période estivale).

Notez qu’il ne s’agit pas d’une carte des pistes cyclables de la province. Celles-ci se trouvent en général sur le territoire des municipalités et relèvent de ces dernières. On y voit toutefois le tracé de la Route verte (en vert clair), dont le site officiel se trouve ici. Transports Québec recommande aux cyclistes de rechercher d’abord les voies cyclables dans la planification de leurs déplacements.

Pour me joindre :

La Chine a nié jeudi être impliquée dans le piratage de centaines de comptes du service de courriel Gmail, de Google.

Dans un message publié hier sur son blogue officiel, Google rapporte avoir récemment découvert une campagne d’hameçonnage qui aurait notamment touché les comptes de hauts responsables du gouvernement américain, des dissidents chinois, des responsables de pays asiatiques (principalement de la Corée du Sud), des militaires et des journalistes.

Wahington a toutefois déclaré, jeudi après-midi, qu’il n’y avait aucune raison de croire que des comptes de la Maison-Blanche avaient été piratés.

Selon Google, cette attaque aurait son origine dans la ville de Jinan, dans l’est de la Chine. L’entreprise californienne s’est toutefois gardée d’accuser Pékin dans ce dossier.

Il ne s’agissait pas d’une attaque attaque élaborée des serveurs de Google, mais plutôt d’hameçonnage par le biais de courriels personnalisés. Les victimes ont reçu un courriel paraissant authentique, avec une pièce jointe. En cliquant sur cette dernière, apparaissait une page ayant toutes les apparence de la page d’accueil de Gmail, demandant nom d’utilisateur et mot de passe. Les internautes qui sont tombés dans le panneau ont ainsi donné aux pirates, sur un plateau d’argent, accès à leur boîte de courriel et aux informations qui s’y trouvent.

Dans son billet, Google donne une série de conseils de sécurité aux détenteurs de comptes Gmail, en voici quelques-unes :

  • Activer la validation à deux étapes, deuxième niveau de sécurité qui implique un code qui vous est communiqué par téléphone (fixe ou mobile). Cette vidéo (en anglais) explique son fonctionnement.

  • Avoir un mot de passe fort, ce qui devrait aller de soi.
  • Toujours vérifier que l’adresse à laquelle vous vous connectez à votre compte est sécurisée. L’URL de la page sur laquelle vous entrez votre nom d’utilisateur et votre mot de passe devrait toujours commencer par HTTPS (la lettre S indique qu’il s’agit d’une connexion cryptée). Google rappelle par ailleurs que des informations personnelles ne sont jamais demandées par courriel.
  • Vérifier si des messages de votre compte sont transférés à des adresses douteuses. Vérifiez également qui a accès à votre compte (dans le cas, par exemple, où un compte est administré par plus d’une personne).
  • Soyez à l’affût de toute activité suspecte sur votre compte. En bas de chaque page, dans Gmail, de petits caractères rendent compte de l’activité récente sur votre compte. Vous pouvez cliquer sur Détails pour en savoir plus et voir si, par exemple, votre compte a été ouvert dans un autre pays.
  • Google prodigue également des conseils pour la protection de vos données ainsi qu’une vidéo qui décline cinq façons de naviguer sécuritairement sur Internet

Je vous invite également à lire les conseils donnés par Graham Cluley, du groupe Sophos.

En plus de passer en revue les conseils de Google, M. Cluley rappelle l’importance de sécuriser votre ordinateur. Il souligne également que des données importantes ou confidentielles ne devraient jamais être conservées dans une boîte de courriels.

Pour me joindre :