Billets publiés le 3 mai 2011

Catherine BolducLa revue du web – 3 mai 2011

par

 publié le 3 mai 2011 à 16 h 18

La revue du webSony victime d’une deuxième attaque informatique

Moins d’une semaine après avoir levé le voile sur une attaque informatique qui a fait 77 millions de victimes, le géant japonais Sony admet que 24,6 millions d’utilisateurs supplémentaires auraient été lésés par un vol de données bancaires.

La conversation vidéo bientôt possible avec Android

À l’instar d’Apple avec FaceTime, la nouvelle version d’Android devrait permettre de faire des appels vidéo avec l’outil GTalk.

Google, l’entreprise la plus réputée aux États-Unis

Selon un sondage mené par Harris Interactive, Google arrive au premier rang des entreprises les plus réputées dans le pays de l’oncle Sam.

Twitter acquiert Tweetdeck

TechCrunch rapporte que le site de microblogage a acheté Tweetdeck pour un montant oscillant entre 40 et 50 millions de dollars. La transaction devrait être annoncée au cours des prochains jours.

Bing sur les BlackBerry

Research in Motion, qui fabrique le BlackBerry, a conclu un partenariat avec Microsoft pour intégrer dans ses téléphones le moteur de recherche Bing et le service Bing Maps.

Une nouvelle génération d’iMac

Apple a dévoilé mardi quatre nouveaux modèles d’ordinateur de bureau.

Des images aériennes des inondations en Montérégie

L’entreprise Aircam a pris ces images avec un ballon dirigeable.

Pour me joindre :

Avec Vincent Grou.

À la suite de l’annonce de la mort d’Oussama ben Laden, un message douteux a commencé à circuler sur Facebook.

Le message propose de regarder une vidéo qui montre l’opération au cours de laquelle le chef d’Al-Qaïda a été abattu. Si vous voyez qu’un contact a publié ce message sur votre babillard, surtout, ne cliquez pas dessus.

Comme le mentionne le blogue Naked Security du groupe Sophos, si vous le faites, vous serez redirigés vers une page qui vous presse de cliquer sur le bouton « J’aime » et de partager la vidéo avec vos amis, avant de pouvoir la visionner. Vient ensuite un sondage auquel vous êtes invité à répondre. Pendant ce temps, vous aurez répandu l’invitation en la publiant sur le babillard de tous vos contacts.

Les gens derrière cette tentative d’escroquerie gagnent de l’argent chaque fois qu’un sondage est rempli. Ils misent donc sur la naïveté et la curiosité des gens pour répandre leur hameçon.

La chose à faire : effacer le message, le signaler comme indésirable et peut-être aviser vos contacts de ne pas cliquer sur ce type de message (et, pourquoi pas, leur faire suivre cette chronique…!) afin de leur éviter de mauvaises surprises.

Ces tentatives d’escroquerie ou d’hameçonnage sont assez fréquentes sur Facebook, certaines ayant plus de succès que d’autres, comme celle-ci, qui remonte à décembre dernier.

Il s’agit donc d’un rappel que dans le doute, mieux vaut s’abstenir.

L’intérêt des internautes toujours aussi vif

Par ailleurs, notons que la mort d’Oussama ben Laden continue d’attirer un très grand intérêt chez les internautes, comme le rapporte Mashable. L’article souligne notamment que cette photo, tirée d’un album qui montre le président Obama et son équipe de sécurité nationale pendant l’opération de dimanche, a été vue plus de 600 000 fois sur Flickr dans la première heure qui a suivi sa publication. Il s’agit de 13 000 vues à la minute.

Archives déclassifiées

Soulignons également que le National Security Archive, un institut de recherche de Washington, vient de publier des centaines de pages de documents déclassifiés sur Oussama ben Laden.

Nouvelles images satellites

Storyful signale de nouvelles images satellites du complexe où se terrait Oussama ben Laden. Il s’agit d’images prises à la suite du raid américain. On peut les voir dans Google Earth en téléchargeant et en exécutant ce fichier. Selon Storyful, on les voit sur la photo ce qui pourrait être une barrière rouge érigée par les forces de sécurité pakistanaises ainsi que l’hélicoptère que les forces américaines ont choisi de détruire, à la suite d’une panne. Ces deux éléments sont surlignés avec des rectangles pâles dans l’image ci-bas :

De son côté, Sohaib Athar, qui a rapporté en direct, et à son insu, l’opération des forces américaines sur Twitter, a publié de nouvelles photos de la demeure de Ben Laden.

Pour me joindre :

vincent.grou@radio-canada.ca

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb

Sur Twitter : @vincentgrou et @SurLeWeb

Vincent GrouÉlections fédérales : bilans et réactions

par

 publié le 3 mai 2011 à 11 h 25

Nous surveillons aujourd’hui les nombreuses réactions sur Internet au lendemain de l’élection d’un gouvernement conservateur majoritaire et du Nouveau Parti démocratique à l’opposition officielle. Les mises à jour les plus récentes se trouvent en haut de page.

15 h 35 : Le Bloc québécois annonce qu’il a désactivé son blogue et qu’il s’apprête à faire une pause sur les réseaux sociaux : « On comprendra facilement que les espaces Twitter et Facebook de Gilles
Duceppe n’ont plus raison d’être encore actifs sur la toile. Ils seront donc désactivés jusqu’à ce que M. Duceppe en dispose selon ses besoins et projets futurs. »

14 h 05 : La députée néo-démocrate Ruth Ellen Brosseau, qui a fait la manchette pendant la campagne pour un voyage à Las Vegas, est l’objet d’une parodie sur Facebook mise en ligne peu après son élection dans Berthier-Maskinongé.

12 h 55 : À la suite de l’élection d’un gouvernement conservateur majoritaire, des internautes ont lancé, sur Facebook, une invitation à s’habiller de noir aujourd’hui (3 mai).

11 h 25 : Au lendemain du tsunami orange qui a déferlé sur le Québec, la question de l’inexpérience de certains nouveaux députés néo-démocrates a été soulevée à plus d’une reprise par des chroniqueurs et des éditorialistes. Dans ce contexte, et pour illustrer la surprise causée par ce balayage du NPD, intéressant message de Jean-Philippe LaRose, alias @JPLaRose qui parle des « étudiants du NPD qui pourront payer leurs prêts étudiant avec le salaire de député de 157 731$ ».

10 h 45 : Notre dossier électoral vous propose un album photo où vous pouvez notamment voir les coulisses de la soirée électorale à Radio-Canada.

10 h 30 : Ma collègue Catherine Bolduc aura l’occasion de vous parler plus en détail des internautes qui ont défié la Loi électorale en publiant des résultats avant la fermeture de tous les bureaux de vote du pays. Je vous signale quand même un message qui a beaucoup circulé sur Twitter, publié avant l’heure, et qui montres des résultats caviardés :

Autre message intéressant trouvé via le site Tweet The Results : il semble que des Américains demandaient aux Canadiens de leur envoyer les résultats par courriel, ce qui est légal, afin qu’ils puissent les relayer sur Twitter, contournant ainsi la Loi électorale :

10 h 15 : Dans les heures qui ont suivi la démission du chef bloquiste, Gilles Duceppe, une page Facebook le propose comme maire de Montréal. Au moment d’écrire ces lignes, elle comptait plus de 950 adeptes.

10 h 10 : Le chef libéral, Michael Ignatieff, annonce sa démission.

Pour me joindre :

vincent.grou@radio-canada.ca   

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb   

Sur Twitter : @vincentgrou et @SurLeWeb

Catherine BolducLes élections, les résultats et Twitter

par

 publié le 3 mai 2011 à 11 h 17

Crédit : iStockphoto

Comme l’indique mon collègue Florent Daudens dans son plus récent billet, la soirée électorale a été très suivie sur les réseaux sociaux. En effet, le mot-clé #elxn41, le plus utilisé depuis le début de la campagne, a atteint un sommet peu après 22 h, selon les statistiques compilées par Trendistic. Le nombre de messages échangés au sujet des élections a alors représenté 0,77 % de toutes les conversations sur Twitter.

À titre de comparaison, le mot-clé #fed2011, plus utilisé par les francophones, a été mentionné dans 0,27 % des messages diffusés sur le site de microblogage entre 22 h et 23 h.

Selon les chiffres compilés par le site Politwitter, plus de 134 000 messages reliés aux élections fédérales ont été envoyés sur Twitter au cours de la journée du scrutin.

La loi électorale transgressée

Comme il fallait s’y attendre, de nombreux internautes ont enfreint la loi en diffusant les résultats électoraux sur la toile avant 22 h (heure de l’Est), notamment en utilisant le mot-clé #tweettheresults. Vers 20 h, les premiers résultats en provenance des provinces de l’Atlantique ont en effet commencé à circuler sur Twitter. Le mot-clé s’est d’ailleurs retrouvé parmi les thèmes les plus discutés sur la twittosphère, selon Trendsmap.

Rappelons qu’en vertu de l’article 329 de la Loi électorale du Canada, il était interdit de diffuser des résultats avant la fermeture des bureaux de scrutin.

En théorie, les Canadiens qui ont contrevenu à la loi électorale s’exposent à une amende pouvant atteindre 25 000 $ ou à une peine de cinq ans de prison.

Élections Canada avait toutefois indiqué avant la journée du scrutin qu’il n’avait pas l’intention de jouer à la police et de surveiller les réseaux sociaux.

La dernière poursuite pour diffusion prématurée des résultats remonte à 2000. Un blogueur de Vancouver, Paul Bryan, avait alors publié des résultats des provinces de l’Atlantique avant la fermeture des bureaux de vote de la Colombie-Britannique, ce qui lui avait valu une amende de 1000 $.

Pour me joindre :

La soirée électorale à peine terminée, quelques données permettent déjà de mesurer les échanges sur les réseaux sociaux, plus particulièrement sur Twitter.

Selon Mark Blevis, quelque 45 000 inscrits à ce réseau ont commenté les résultats. La firme d’analyse Sysomos estime que la plupart des internautes sur Twitter étaient des jeunes de 21 à 35 ans (55 %), en majorité des hommes.

Le mot-clé #elxn41, le plus utilisé depuis le début de la campagne, a connu un pic lors de la soirée électorale, comme le montrent les données de Trendistic. Un sommet a été atteint peu après 22 h, au moment où il est devenu possible de discuter des résultats sur Internet selon la loi électorale. Le nombre de messages échangés au sujet des élections a alors représenté 0,77 % de toutes les conversations sur Twitter.

Source : Trendistic

Fait à noter, les chefs n’ont pas commenté la soirée sur leur compte Twitter. Seul Jack Layton, le chef du Nouveau Parti démocratique, a envoyé un message. Et ce, seulement sur son compte en anglais.

En terminant, vous avez été plus de 56 000 à participer à notre clavardage en direct. Nos collègues de la CBC ont de leur côté attiré plus d’un demi-million d’internautes.

Mise à jour le 3 mai à 14 h 20 : comme me le fait remarquer « Véro Sherbrooke » en commentaire, le chef néodémocrate a aussi envoyé un message dans les deux langues sur sa page Facebook hier.

Et vous, avez-vous suivi la soirée sur Internet? Si oui, qu’en avez-vous pensé?

Pour me joindre :