Billets publiés le 27 avril 2011

Florent DaudensLa revue du web – 27 avril 2011

par

 publié le 27 avril 2011 à 17 h 10

La revue du webLes grands films soviétiques sur YouTube

Une cinquantaine des plus grands films soviétiques produits par les studios Mosfilm sont maintenant disponibles en version originale sous-titrée sur YouTube.

Un internet « halal » en Iran

Téhéran veut mettre un nouveau tour de vis au contrôle d’Internet.

Les fondateurs de YouTube rachètent Delicious

Chad Hurley et Steve Chen ont acquis le site de favoris dont Yahoo!, l’actuel propriétaire, voulait se départir. Ils souhaitent l’intégrer à Avos, un projet dont on ne sait que peu de choses, si ce n’est qu’il aura pour but de contrer la surcharge d’informations.

La websérie Temps mort en nomination au Festival de Banff

Le second volet de la websérie québécoise Temps mort, diffusé sur Tou.tv, est en nomination dans la catégorie « meilleure émission dramatique en ligne » dans le cadre du 32e Festival international de télévision de Banff.

Le iPhone blanc arrive en magasin

Pour ceux qui l’attendent, le iPhone 4 blanc sera en vente au Canada à compter de jeudi. Et ce, avec dix mois de retard et sans explication de la part du fabricant.

Comment ça se passe dans l’espace?

L’astronaute Mark Kelly et l’équipage de la navette Endeavour répondront aux questions des internautes en direct de l’espace le 2 mai prochain sur YouTube.

Pour me joindre :

Avec Catherine Bolduc.

Catherine BolducQui sont les candidats les plus séduisants?

par

 publié le 27 avril 2011 à 15 h 30

En cette fin de campagne électorale, je vous souligne un site, plutôt amusant, qui propose aux gens de voter pour établir qui sont les candidats les plus séduisants. 

Le blogueur Zach Bussey, qui est à l’origine de ce « concours », affirme avant tout vouloir inciter les gens à aller voter le 2 mai prochain. « Je vous encourage à voter pour la personne qui, selon vous, fera ce qu’il y a de mieux pour votre famille, votre ville, votre province et votre pays », écrit notamment M. Bussey.

Et si la chose vous intéresse, sachez que c’est la candidate libérale dans Elmwood-Transcona au Manitoba, Ilona Niemczyk, qui détient présentement la première place chez les femmes. Chez les hommes, le titre revient pour le moment au candidat du Parti vert dans Calgary-Est, Scott Milton.

Pour me joindre :

Sony a annoncé mardi que des données personnelles des quelque 77 millions d’utilisateurs de son service PlayStation Network ont été obtenues illégalement.

Le PlayStation Network, qui permet de jouer en ligne ou de naviguer sur Internet, est hors service depuis le 20 avril en raison de cette fraude informatique. Le service de musique en ligne Qriocity est également interrompu, a indiqué Patrick Seybold, porte-parole de Sony.

En plus des noms, adresses et dates de naissance, l’entreprise nippone a indiqué que des numéros de carte de crédit pourraient avoir été interceptés.

« Rien ne permet pour l’heure d’affirmer que des données bancaires aient été dérobées, mais nous ne pouvons en exclure la possibilité », a indiqué Sony dans un courriel adressé à ses acheteurs de jeux et de musique en ligne.

« Il est possible que vos données personnelles, telles que vos achats passés ainsi que votre adresse de facturation (ville, État, code postal) et vos questions de sécurité pour votre mot de passe aient été obtenus » par les pirates, a averti Sony.

Que vous soyez un client de Sony ou non, utiliser des mots de passe différents et les changer périodiquement n’est jamais une mauvaise idée…

Mise à jour 27 avril (par Catherine Bolduc)

Je vous signale que le groupe de pirates informatiques Anonymous a nié être à l’origine de cette intrusion dans un communiqué publié sur son site le 22 avril dernier.

Rappelons qu’au début du mois d’avril, le groupe avait lancé une opération de représailles contre l’entreprise japonaise en raison de sa décision de poursuivre deux pirates informatiques qui ont créé un système de contournement qui permet de faire fonctionner n’importe quel programme, y compris des jeux piratés, sur la console PlayStation.

Pour me joindre :

Source : Alasdair Allan

La compagnie de Steve Jobs est sortie de son mutisme par voie de communiqué ce matin. L’entreprise affirme ne pas suivre la localisation des iPhone. « Apple n’a jamais fait ça et n’a aucune intention de le faire ».

Et d’ajouter que les données enregistrées sont en fait les réseaux sans fil et les antennes de téléphonie cellulaire à proximité (ce qui permet tout de même de retracer les déplacements d’un utilisateur). Ces données servent à faciliter la localisation du téléphone lorsque cela est requis, ajoute l’entreprise. Cette requête peut provenir de l’utilisateur (lorsqu’il utilise un service de cartographie) ou d’une application autorisée par l’utilisateur.

« Calculer la position du téléphone en utilisant les données satellites des GPS pourrait prendre plusieurs minutes. L’iPhone peut réduire ce temps à seulement quelques secondes en utilisant les données de positionnement des réseaux sans fil et des antennes. » – Apple

Ce processus de localisation utilise une base de données qui regroupe des dizaines de millions d’informations envoyées par les différents iPhone des utilisateurs, ajoute l’entreprise. Une base de données anonyme, souligne-t-elle.

« Les données envoyées à Apple sont anonymes et cryptées. Apple ne peut pas identifier la source des données. » – Apple

Le fichier sur le téléphone de l’utilisateur est en fait un extrait « approprié » de cette base de données. Un extrait établi en fonction de la position de votre téléphone, ce qui implique donc de la localisation.

Parmi les ajustements à venir, Apple entend ne plus sauvegarder le fichier issu de cette base de données en cache.

Quant à la présence de données vieilles de plus d’un an, elle soutient qu’il s’agit d’un bogue.  Autre bogue : le fait que le téléphone continue de mettre à jour le fichier extrait de la base de données d’Apple. Dans les deux, ce devait être corrigé « sous peu ».

La semaine dernière, les chercheurs britanniques Alasdair Allen et Pete Warden avaient mis au point un logiciel qui permettait de visualiser les données enregistrées sur son téléphone. « Nous ne sommes pas certains des raisons pour lesquelles Apple recueille ces informations, mais c’est clairement intentionnel », déclaraient-ils alors. En outre, ils s’inquiétaient du fait que ce fichier ne soit pas crypté.

Et vous, que pensez-vous des explications d’Apple?

Ailleurs :

Le PDG d’Apple, Steve Jobs, est sorti de son congé pour une entrevue au Wall Street Journal dans laquelle il réitère les arguments de l’entreprise.