Billets publiés le 21 avril 2011

Carole AounVotre opinion : Comment motiver les jeunes à voter?

par

 publié le 21 avril 2011 à 19 h 00

Mon collègue Vincent Grou vous a parlé mercredi des jeunes et de leur intérêt pour la campagne électorale. Il a notamment souligné la vidéo Hymne à la (r)évolution réalisée par Annie Kingston, dans laquelle la jeune femme de 20 ans lance un appel au vote. Des votes mob ont également lieu dans plusieurs universités depuis le déclenchement des élections.

Les jeunes sont-ils vraiment désintéressés de la politique? Dans les faits, lors de la campagne électorale fédérale de 2008, moins de quatre jeunes sur dix, âgés entre 18 à 24 ans, ont voté. Devant cette tendance, les Forums jeunesses du Québec organisent, depuis 10 ans, des élections simulées dans les écoles.

Le journaliste Hugues Poulin s’est penché sur cette initiative lors d’un reportage présenté au Téléjournal.

À votre avis, que faudrait-il faire pour stimuler le vote des jeunes et maintenir leur intérêt pour la politique ?

Pour me joindre:

Carole AounLa revue du web – 21 avril 2011

par

 publié le 21 avril 2011 à 16 h 39

La revue du web

La politique et Twitter

Le président mexicain Felipe Calderon invite ses 19 ministres à être actifs sur Twitter pour communiquer avec les citoyens.

Les 100 personnalités les plus influentes

De la politique au sport, en passant par le divertissement, découvrez les 100 personnalités les plus influentes dans le monde, selon le Time.

Retour dans le temps

Mashable propose 16 publicités pour des consoles de jeux vidéo. Une partie d’Atari, ça vous dit?

Obama sur Facebook

Une intéressante analyse du Globe and Mail sur la visite de Barack Obama aux quartiers généraux de Facebook mercredi. On souligne notamment la participation des jeunes à cet événement diffusé en ligne.

100 000 abonnements pour le New York Times

Depuis la mise en place d’abonnements payants sur le site du New York Times, 100 000 personnes y ont adhéré. Les lecteurs du quotidien, qui veulent consulter en ligne plus de 20 articles à la fois, doivent depuis moins d’un mois payer un tarif mensuel.

Avec Florent Daudens

Pour me joindre:

Le 2 mai, les internautes qui seraient tentés de publier des résultats en ligne avant la fermeture de bureaux de scrutin ailleurs pourraient commettre une infraction.

En effet, en vertu de la section 329 de la Loi électorale du Canada, « il est interdit de diffuser le résultat ou ce qui semble être le résultat du scrutin d’une circonscription dans une circonscription avant la fermeture de tous les bureaux de scrutin de cette dernière ». Une infraction à la loi est passible d’une amende pouvant aller jusqu’à 25 000 $ et cinq ans d’emprisonnement.

En 2000, le blogueur vancouvérois Paul Bryan avait reçu une amende de 1000 $ après avoir publié sur son blogue des résultats du scrutin en Atlantique, alors que les bureaux de vote de la Colombie-Britannique n’étaient pas encore fermés. L’affaire s’était rendu jusqu’en Cour suprême, ou M. Bryan avait été débouté.

John Enright, porte-parole à Élections Canada, explique que l’agence fédérale n’a pas l’intention de surveiller Internet le soir de du scrutin, à la recherche de contrevenants. L’organisme ne fera donc  enquête qu’à la suite d’éventuelles plaintes.

M. Enright ajoute que la loi a été écrite en 1938, alors que la radio était le principal média de diffusion des résultats. À l’époque, l’ouverture des bureaux de vote était à des heures qui ne tenaient pas compte des 4,5 fuseaux horaires à l’intérieur desquels on trouve des bureaux.

Il y a quelques années, les heures d’ouverture ont été décalées afin d’en tenir compte. Ainsi, il n’y a plus que trois heures entre la fermeture du premier bureau à Terre-Neuve et celle du dernier en Colombie-Britannique. Si on tient compte du comptage des bulletins, qui prend au moins 30 à 45 minutes, il reste peu de temps pour diffuser les résultats en ligne, estime John Enright.

N’empêche, l’idée d’un « tweet-in », désobéissance de masse, comme le suggère le professeur de journalisme à la New York University Jay Rosen, pourrait faire son chemin d’ici le 2 mai.

Devant une telle éventualité, John Enright indique que le mandat d’Élections Canada est d’informer la population sur la loi, son interprétation et les risques encourus en cas d’infraction.

M. Enright tient par ailleurs à préciser qu’il n’est pas illégal de communiquer des résultats avant l’heure de fermeture des bureaux de vote par courriel à un ou à quelques individus. Il est par contre illégal de les diffuser sur une plateforme publique, comme un site web, un blogue, un fil Twitter ou un mur Facebook.

Quant à la possibilité d’attendre la fermeture de tous les bureaux de scrutin avant de commencer à dévoiler des résultats, John Enright indique que c’est une décision qui relève du Parlement, pas d’Élections Canada.

Pour me joindre :

vincent.grou@radio-canada.ca   

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb   

Sur Twitter : @vincentgrou et @SurLeWeb

Vincent GrouIgnatieff en clavardage, Duceppe en webdiffusion

par

 publié le 21 avril 2011 à 11 h 04

Le Parti libéral du Canada organise cet après–midi un clavardage avec le chef Michael Ignatieff, sur Facebook. L’événement a lieu de 13 h 30 à 14 h 30 (HAE) sur le site de réseautage social.

Les internautes peuvent déjà poser leurs questions au chef libéral. Rappelons que lors du dévoilement de la plateforme libérale, le 3 avril, Michael Ignatieff avait répondu à quelques questions posées par des internautes.

Mauvaise note pour les libéraux, toutefois : l’événement n’est pas annoncé (à tout le moins pas en évidence) sur le site officiel du parti.

Gilles Duceppe en rediffusion

De son côté, le Bloc québécois tenait hier soir un rassemblement à Québec. L’événement, qui était webdiffusé en direct, est disponible en rediffusion sur le site du Bloc.

Pour me joindre :

vincent.grou@radio-canada.ca   

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb   

Sur Twitter : @vincentgrou et @SurLeWeb