Je vous parlais la semaine dernière des vote mobs, ces rassemblements d’étudiants universitaires qui déclarent leur intention d’aller voter.

Le phénomène arrive aujourd’hui au Québec, avec un rassemblement organisé par des étudiants de l’Université McGill. Celui-ci a eu lieu sur le campus de l’université, au 845 Sherbrooke Ouest.

Sur la page Facebook de l’événement, plus de 1000 personnes avaient indiqué leur intention de participer.  Toutefois, selon mon collègue Bruno Maltais, ils étaient environ 200 au moment où il est passé.

Audrey Yank, qui participe à l’organisation de l’événement, trouve symbolique que le rassemblement ait lieu au lendemain du débat des chefs en français, où plusieurs ont déploré l’absence de questions touchant directement les jeunes.

« Le taux de participation des jeunes était bas lors des précédents scrutins, les politiciens ne sont donc pas stimulés de s’adresser à eux », dit-elle. Elle ajoute du même souffle que les jeunes s’intéressent à la politique et que le rassemblement d’aujourd’hui, comme ceux qui ont été organisés jusqu’ici, a pour but de le démontrer et de pousser les politiciens à s’intéresser à eux.

Mme Yank espère par ailleurs que le mouvement s’étendra aux universités francophones. Elle souligne que la vote mob de l’Université d’Ottawa était bilingue, tout comme celle de McGill (les pancartes arboreront des slogans dans les deux langues).

Mise à jour, 13 h 15 : Premières images de l’événement, via @ajflynn, @CassaundraEmily, @McGillU et @brunomaltais :

Photo : @ajflynn

Photo: CassaundraEmily

Photo: @McGillU

Photo: @brunomaltais

Pour voir les vidéos des précédentes vote mobs ou pour voir dans quelles universités auront lieu les prochains rassemblements, rendez-vous sur le site de l’organisation Lead Now, qui regroupe des jeunes qui s’intéressent aux questions de démocratie et qui encourage l’organisation de vote mobs. Des informations sont également disponibles sur le site Votemob.ca.

Nous vous invitons par ailleurs à nous faire parvenir des photos ou des vidéos de cette vote mob ou de celles qui sont à venir, à l’adresse Radio-Canada.ca/Temoin.

Rappelons que le phénomène a vu le jour à la suite d’un appel lancé aux jeunes à la fin mars par l’animateur et humoriste Rick Mercer : « Les partis politiques tiennent pour acquis que les jeunes n’iront pas voter. Et les partis aiment ça comme ça. C’est la raison pour laquelle vos droits de scolarité continuent d’augmenter. Alors s’il vous plaît, si vous avez entre 18 et 25 ans et que vous voulez faire peur aux dirigeants de ce pays, faites l’inattendu. Prenez 20 minutes de votre journée et faites ce que des jeunes du monde entier meurent d’envie de faire. »

Mon collègue Luc Lavigne a pris quelques photos de l’événement :

D’autres campagnes contre l’abstension

Soulignons que de leur côté, les forums jeunesse régionaux du Québec ont lancé mardi la campagne Qui vote gagne, dans le but d’inciter les jeunes à aller voter le 2 mai. À souligner également, le site Je vote parce que…, où les internautes sont invités à exprimer les raisons pour lesquelles ils iront aux urnes le 2 mai. Leur messages sont ensuite affichés sur une carte du pays.

Pour me joindre :

vincent.grou@radio-canada.ca

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb

Sur Twitter : @vincentgrou et @SurLeWeb