Blogue de Ève Christian

Les 10 événements du climat canadien en 2012

Vendredi 21 décembre 2012 à 15 h 06 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

@eve_christian

Depuis 17 ans, à pareille date, un renommé climatologue d’Environnement Canada, David Phillips, prépare un bilan de l’année des événements météorologiques canadiens qui ont retenu l’attention. Il se base sur des critères comme le degré d’impact sur la population, l’étendue de la région touchée et les répercussions sur l’économie. Comme on peut le constater, 2012 a été l’année des superlatifs : records de température, peu de précipitation, temps violent…

Inondations historiques

Inondations historiques et embâcles sur la rivière Saint-Jean
Inondations historiques et embâcles sur la rivière Saint-Jean

Le temps exceptionnellement doux à la fin de mars a accéléré la fonte des neiges et créé des débordements du côté de la rivière Saint-Jean au Nouveau-Brunswick. En Colombie-Britannique, des inondations ont entraîné des glissements de terrain et de l’érosion. Par endroits, les niveaux d’eau ont atteint des records.

Des villes ont aussi été touchées. Le 26 mai, Thunder Bay portait bien son nom : 120 mm de pluie sont tombés en peu de temps et ont endommagé routes et résidences. Comme un malheur n’arrive jamais seul, l’usine de traitement des eaux usées était en panne.

Le 29 mai, c’était au tour de Montréal de recevoir plusieurs millimètres d’eau en deux moments cruciaux : 40 mm à l’heure de pointe du matin, et 50 à 80 au retour à la maison. À un moment donné, le taux de précipitation était de 30 mm au quart d’heure! La fréquence de ce genre d’événement est d’une fois par siècle. Les puisards se prenaient pour des geysers, des stations de métro étaient inondées, les centimètres d’eau entraient dans les salles de musées, de spectacles. Et des bibliothèques fermaient leurs portes aux visiteurs. Le 15 juillet, c’est sur Toronto que les robinets étaient ouverts.

Un ouragan nommé Sandy

La trajectoire de l'ouragan Sandy, devenue tempête post-tropicale
La trajectoire de l’ouragan Sandy, devenue tempête post-tropicale

La saison des ouragans a été active en 2012. Au total, on a pu baptiser 19 tempêtes, car leurs vents dépassaient 63 km/h. Parmi elles, 10 sont devenues des ouragans. L’un d’eux, Sandy, a eu un comportement plutôt spécial. Écoutons René Héroux d’Environnement Canada nous le décrire.

Les vents ont soufflé en rafales jusqu’à 90 km/h sur le Québec et dépassaient même 100 km/h à quelques endroits en Ontario, générant des vagues jusqu’à sept mètres dans le lac Huron. Au Québec, les pluies record se sont retrouvées dans Charlevoix : 185 mm en 73 heures. Une tornade s’est formée à Mont-Laurier et la pluie s’est transformée par endroits en neige, grésil et pluie verglaçante.

Du temps violent

De la grêle de taille d'une balle de golf lors d'une tempête cet été à Calgary
Des grêlons de la taille d’une balle de golf lors d’une tempête cet été à Calgary

On croirait que cette ville est une abonnée. En 2010, il y avait eu une tempête de grêle marquant l’histoire, et voilà que ça recommence en 2012. Le 12 août en fin de soirée, des grêlons de la taille de balles de golf sont tombés sur Calgary. C’est assez rare et ça fracasse! En 10 minutes, des fenêtres et des plantes ont été détruites, des parcs dévastés et des véhicules bosselés. Et ce n’est pas tout : deux jours après, des pluies fortes et des vents de 100 km/h se mettaient de la partie et cassaient des arbres et des poteaux.

Les Prairies, par ailleurs, ont eu leur lot de grêle et de fortes pluies. Entre la mi-juin et la mi-août, seulement 11 jours n’ont pas eu de temps violent! Par contre, les Canadiens de l’Ouest ont profité d’un des 10 étés les plus chauds jamais enregistrés. Les agriculteurs en étaient très contents, surtout parce que la sécheresse qui a sévi chez les voisins américains ne s’est pas étendue au nord!

L’Arctique devient peau de chagrin

L’Arctique fond à vue d’oeil
L’Arctique fond à vue d’oeil

Ce n’est vraiment plus un mythe : la fonte est dramatique du côté de l’Arctique. René Héroux nous explique à quel point et quels en seront les impacts sur notre climat.

Ajoutons à ça le fait que la glace devenue plus faible fond plus facilement. C’est vraiment un cercle… très vicieux.

C’est la faute aux changements climatiques?

On serait porté à accuser les changements climatiques pour les grandes inondations ou les longues sécheresses, par exemple. Mais selon ce qu’en dit René Héroux, les changements climatiques seraient seulement en partie responsables.

Le Canada est en feu!

Un hiver doux en 2012
Un hiver doux en 2012

2012 a été l’année record des records, quelle que soit la saison! Plusieurs températures ont dépassé les normales de plusieurs degrés, et ce, depuis qu’on enregistre des données en 1948. Le mois de mars remporte la palme dans les deux tiers de l’Amérique du Nord. Au pays, l’endroit le plus le chaud a été Lake Major, en Nouvelle-Écosse, où l’on a enregistré un impressionnant 30 °C le 22 mars. À Halifax, le mercure a atteint 27,2 °C le même jour, pour ainsi battre le record établi en 1983 de plus de 15 degrés! Dans les Prairies et le bassin des Grands Lacs, jamais mars n’avait été aussi chaud. À Winnipeg, il n’avait jamais fait au-dessus de 20 °C si tôt dans l’année (20,9 °C le 19 mars et 23,7 °C le lendemain).

En fait, mars a sûrement contribué à ce que 2012 soit la seizième année de suite avec des températures au-delà des normales. Elle arrive au quatrième rang des années les plus chaudes jamais enregistrées. Dans les 40 dernières saisons, seulement 4 ont été plus froides que la normale. Les mois d’été n’ont pas laissé leur place. René Héroux :

Pour plusieurs, l’absence d’hiver, ou disons un hiver très doux, n’a que des avantages. Mais, comme nous le fait réaliser René Héroux, il y a deux côtés à une médaille :

Que nous réservera 2013? En tout cas, on a survécu à la fin du monde… on sera donc en mesure de voir ce que nous amènera 2013. Bonne nouvelle!

Cliquez ici pour la version complète du bilan préparé par Environnement Canada.  Merci au météorologue René Héroux pour ses commentaires éclairants tout au long de ce blogue.

À la chronique radio cette semaine

Saviez-vous que les ampoules de la technologie DEL peuvent être, dans certaines circonstances, néfastes pour la santé? Surtout celles qui sont d’un blanc « froid »? J’en ai discuté avec Jean-Pierre Girard, animateur de l’Heure de pointe, le 20 décembre à Radio-Canada, Saguenay. Cependant, pas nécessaire de changer vos décorations de Noël! Écouter pour tout savoir!