RIVE-SUD Pour mieux comprendre votre milieu

Vos questions

Faites-nous part de vos préoccupations ici

Écrivez votre message (2000 caractères maximum) *

*Champs obligatoires

Veuillez cocher ici afin de céder tous vos droits moraux sur votre photo ou votre vidéo. Vous reconnaissez que la Société Radio-Canada peut utiliser cette photo ou cette vidéo en tout ou en partie, sur tout type de support (radio, télévision, Internet et autres).*

Je constate que les médias dépeignent souvent Kahnawake sous un jour négatif. Est-il possible d’aller au-delà des scandales et de s’intéresser parfois à qui nous sommes, tout simplement? Rien n’est parfait, pas plus ici qu’ailleurs, mais il n’y a pas chez nous que les cigarettes, les casinos et la crise d’Oka.

  Steve Bonspiel. Kahnawake

Voici notre portrait de Kahnawake. Cinq Mohawks nous présentent leur communauté.

La main-d’œuvre agricole qualifiée ne court pas les rues, mais le plus dur, c’est de concilier mon horaire de travail atypique avec ma vie familiale. Christian Leduc. Sainte-Madeleine

Notre journaliste Simon Coutu a réalisé un webdocumentaire sur les défis des jeunes fermiers de la Montérégie. À consulter ici.

En 2008, des travaux ont été entrepris sur la route 132 entre le tunnel Louis-Hippolyte-Lafontaine et le boulevard Therrien. On parle ici d’environ 3 kilomètres d’asphalte, pas de la station spatiale. 4 années de réfection où l’on ferme même complètement l’accès la nuit et rien n’indique que cela va finir par finir. Pourquoi? Daniel Desaulniers. Boucherville

Notre journaliste Alexandre Touchette a contacté le ministère des Transports pour faire le point sur les travaux. L’asphaltage de ce tronçon faisait partie de la première phase, qui s’est terminée cet été, en respectant les échéanciers. Pour tous les détails sur la deuxième phase, lisez son article ici.

Quelle est la place de la scène culturelle indépendante sur la Rive-Sud? Quelles sont les ressources et les initiatives locales? Justine Grenier. Les Coteaux

Le journaliste Simon Coutu s’est penché sur la question. Regardez son reportage ici.

Les villes de la Rive-Sud à l’ère des médias sociaux: quelles villes sont des modèles en cette matière? Les citoyens sont-ils satisfaits d’avoir une ville 2.0 qui leur transmet l’info sur les réseaux? Sébastien Roy. Vaudreuil

Consultez le reportage de Marie-Ève Maheu ici.

Où en est le recours collectif intenté contre plusieurs compagnies d’assurance par Option Consommateur en 1998 à la suite de la crise du verglas en Montérégie? Jean François Robillard. Brossard

L’équipe de La Facture s’est penchée sur la question le 24 septembre dernier. La réponse ici.

La ville de Saint-Hyacinthe est handicapée par une lourdeur administrative, ce qui nuit au bon développement de son aéroport, selon moi. Langis Lévesque, 50 ans. Saint-Hyacinthe

La concurrence que nous livrent les grandes bannières en restauration est féroce. Les petites entreprises locales doivent travailler dur pour survivre contre les gros poissons. Valérie Simard, 36 ans. Iberville

Notre équipe se penchera sur cette question sous peu. À suivre!

On doit rouler 7 kilomètres pour se rendre à l’épicerie ou pour chercher de l’essence. Depuis qu’on a fermé le dépanneur, il y a deux ans, je trouve qu’il n’y a vraiment plus de services ici. Jean Roux, 55 ans. Calixa-Lavallée

On espère ne plus jamais vivre des inondations printanières aussi graves qu’au printemps dernier. Mais comment les autorités comptent-elles s’y prendre? On ne le sait pas. Elles ne nous disent rien! Yvon Frappier, 65 ans. Sainte-Anne-de-Sabrevois

Merci de nous avoir fait part de votre préoccupation, Monsieur Frappier. Dans l’émission spéciale de Maisonneuve en direct, présentée le 3 octobre dernier, Pierre Maisonneuve demande l’avis d’experts sur la façon de prévenir de nouvelles inondations.

Pourquoi la ville de Saint-Constant n’est presque jamais mentionnée et presque jamais nous ne savons ce qui ce passe au niveau des administrateurs ? Nous sommes un territoire plus grand que tous les autres autour. Denis Maillé. Saint-Constant

Merci de nous avoir fait part de votre préoccupation, Monsieur Maillé. Notre équipe de journalistes s’engage à faire une tournée de tous les conseils municipaux de la Rive-Sud en 2012. En espérant vous rencontrer à celui de Saint-Constant!

Pendant le temps des pommes, je deviens prisonnier de ma maison. Il y a tellement de circulation par chez nous que ça me prend 15 minutes pour sortir de mon allée en voiture. Marcel Fournier, 63 ans. Mont-Saint-Hilaire

Les maisons sont moins chères à mesure que l’on s’éloigne de Montréal, mais on devient du même coup dépendant de sa voiture. Philippe Boro, 26 ans. Beloeil

Effectivement, Monsieur Boro. Plus on s’éloigne, plus on devient dépendant de sa voiture et soumis aux bouchons de circulation. Avez-vous trouvé des trucs pour éviter les bouchons? Participez à notre discussion.

Il manque de stationnements près des gares de trains de banlieue, mais il est interdit de stationner dans les rues environnantes plus de 4 heures. Rien pour inciter les citoyens à utiliser les transports en commun. Ève Tessier-Bouchard. Saint-Lambert

La survie de ma boucherie repose désormais sur la vente de plats préparés. La vie va trop vite et les gens n’ont plus le temps de rien faire! Robert Boucher, 54 ans. Mont-Saint-Grégoire

La ville s’est développée au maximum. N’est-il pas trop tard pour penser aux plus démunis qui n’ont pas accès à des logements à prix abordable? Ginette Loparis, 47 ans. Sainte-Julie

Est-ce que j’ai bien fait d’envoyer mes enfants à l’école secondaire de Marieville, qui est plus loin de ma maison, parce que celle de Chambly a mauvaise réputation? Chantal Boutin, 43 ans. Saint-Mathias-de-Richelieu

Étant fermier, je me demande comment concilier des horaires de travail atypiques avec une vie familiale. Christian Leduc, 36 ans. Sainte-Madeleine

Je suis préoccupé par la violence faite aux femmes autochtones. En disant « femme », je parle autant des femmes de tous âges que de la terre mère. Stuart Myiow, 49 ans. Kahnawake

Bonjour Monsieur Myiow! Les femmes autochtones sont trois fois plus souvent victimes de violence conjugale que les autres femmes canadiennes. En juillet, Robert Frosi s’est entretenu à ce sujet avec la présidente de l’Association des femmes autochtones du Québec.

Est-ce qu’on devrait s’inquiéter du nombre de jeunes qui flânent dans les parcs? Kevin Desaulniers, 27 ans. Varennes

J’aimerais qu’il y ait plus d’échanges entre la communauté chinoise et la société québécoise. Comment y parvenir? Jian Kun Huang, 41 ans. Brossard

Notre journaliste Simon Coutu prépare un webreportage sur la communauté chinoise de Brossard. Consultez son journal de bord ici.

Sur la Rive-Sud (et surtout dans le grand Québec rural), on parle souvent à quel point Montréal dicte le ton au Québec, à quel point Montréal est, en quelque sorte, le centre de notre univers… Comme par exemple, dans le dossier (très d’actualité) du recul du français au Québec, il n’y a que des exemples Montréalais qui sont cités. On ne parle malheureusement pas de la situation du français sur le Rive-Sud (de même que sur la Rive-Nord). Il y a des entreprises de Varennes dont la langue parlée au travail est l’anglais, sans parler des écarts et lacunes dans la prestation de services pour les secteurs de Saint-Lambert, Greenfield Park et Brossard. Olivier Gentile. Longueuil

J’aimerais qu’il y ait plus de logements abordables et de meilleurs services aux personnes âgées sur la Rive-Sud. Jean Lebel. Longueuil