GRANDS DOSSIERS

Pour mieux comprendre votre milieu

Les îlots de chaleur s’étendent en banlieue

Les îlots de chaleur, un phénomène montréalais? De moins en moins, selon Yves Baudouin, professeur au département de géographie de l’UQAM. Depuis les dernières décennies, ces zones de chaleur extrême font leur apparition en banlieue, où elles représentent maintenant environ 5 % du territoire.

Au banc des accusés : l’étalement urbain, la perte de couvert végétal et la multiplication de centres commerciaux. Zoom sur un enjeu de plus en plus préoccupant et sur quelques-uns des secteurs chauds du 450.

Un dossier de Claudia Timmons et Marie-Ève Maheu

Vos contributions