GRANDS DOSSIERS

Pour mieux comprendre votre milieu

À nous les rives
À qui appartiennent les rives de la grande région métropolitaine?
Du 11 au 14 mai 2012, 30 kayakistes les prennent d’assaut en s’attaquant au Tour de l’île bleu,
160 kilomètres où se côtoient paysages urbains et milieux naturels. Nous sommes de l’aventure.
Suivez notre progression en direct sur la carte dynamique en cliquant sur les marqueurs.
Plus qu’un voyage… Le début d’un dialogue sur cette richesse que nous partageons : l’eau.

À nous les rives en direct

Se réapproprier notre fleuve et nos rives

Les habitants de Montréal et sa couronne vivent entourés d’eau douce. Une richesse publique et fragile. Au mois de mai, Radio-Canada Rive-Nord | Rive-Sud a pris part à un tour de l’île de Montréal en kayak. Nous avons remarqué que, malgré le temps splendide, peu de gens profitaient du fleuve Saint-Laurent ou de la rivière des Prairies.

Nous avons aussi remarqué que rares étaient les riverains qui osaient se baigner dans ces plans d’eau, alors que l’eau que nous buvons est l’eau qui nous entoure.

Voici deux reportages qui s’interrogent sur l’accès aux rives et la qualité de l’eau dans la région métropolitaine.

 

Et voici quatre capsules qui récapitulent notre aventure en kayak autour de l’île de Montréal. À vos pagaies!

Avec Elizabeth Ryan

À nous les rives – Jour 4

Notre cavale de 4 jours en kayak autour de l’île se termine lundi.

Encore une fois, le soleil est radieux ce matin!

Nous quittons Varennes à 8 h. Le Fleuve est d’un calme plat.

L’après-midi, le groupe traverse un Saint-Laurent agité pour se retrouver aux pieds des gratte-ciel.

Le convoi de 30 kayaks termine sa course au canal de Lachine.

Vers 17 h, retour là où tout a commencé.

À leur arrivée au marché Atwater, les pagayeurs scandent fièrement leur nouveau slogan « À nous les rives! ».

Une entrée remarquée au marché Atwater

Entrée remarquée au marché Atwater

Notre compagnon de voyage Rock Robitaille est un riverain de Boucherville qui vit au rythme du fleuve. Le sentiment de liberté qu’il ressent sur l’eau est le moteur de son engagement pour un meilleur accès aux rives.

À venir : plus de photos et la suite de la discussion sur l’eau.

Avec Simon Coutu

À nous les rives – Jour 3

Nous commençons à avoir notre voyage dans les bras, mais encore aujourd’hui, nous découvrons Montréal et ses rives vues de l’eau avec étonnement.

Nous avons continué notre course dans la rivière des Prairies, jusqu’à la pointe de l’île. Ensuite, nous avons traversé le fleuve Saint-Laurent pour aboutir à Varennes, où nous avons profité d’un coucher de soleil époustouflant.

Encore aujourd’hui, ce même constat : pas facile de trouver des endroits où accoster son kayak pour prendre du répit, tant les rives sont des terrains privés.

Sur l’île de Montréal, 105 des 128 kilomètres de berges sont privés.

Michel Lajoie, notre chef d’expédition, déplore le manque de sites publics de mises à l’eau dans la grande région métropolitaine.

 

L’eau qu’on boit, celle qui nous entoure

En trois jours de pagaie autour de l’île de Montréal, nous avons le loisir de nous laisser aller à des réflexions philosophiques… La gourde à la main, les fesses dans le kayak sur le lac des Deux-Montagnes, nous nous sommes demandé d’où venait l’eau que nous buvons tous les jours.

Cette eau vient essentiellement du fleuve Saint-Laurent et des rivières du Grand Montréal. Elle peut être une eau de surface (tirée du Fleuve, d’un lac ou d’une rivière) ou souterraine (puits, source).

L’eau de surface alimente la plupart des principales villes de la région métropolitaine de Montréal. C’est la source exclusive d’alimentation en eau sur l’île de Montréal et à Laval.

Dans plusieurs autres villes, de l’eau souterraine est puisée pour compléter l’alimentation en eau de surface. C’est le cas à Châteauguay et Vaudreuil-Dorion, sur la Rive-Sud, et de Mirabel et Terrebonne, sur la Rive-Nord. La Ville de Saint-Lazare, dans la MRC de Vaudreuil-Soulanges, est l’une des rares villes de plus de 10 000 habitants à s’alimenter exclusivement en eau souterraine.

De la qualité de l’eau que nous buvons

En 2001, le Québec s’est doté d’un Règlement sur la qualité de l’eau potable, qui assure aux Québécois une eau potable de qualité. Ce règlement prescrit des normes et des contrôles de la qualité de l’eau parmi les plus rigoureux au monde.

Ainsi, les réseaux municipaux, privés, institutionnels et touristiques desservant de l’eau de consommation à plus de 20 personnes sont soumis à un contrôle de la qualité de l’eau potable.

En vertu du règlement, les responsables des réseaux d’aqueduc municipaux et non municipaux ont l’obligation de diffuser des avis d’ébullition et de non-consommation de l’eau potable lorsque la qualité de cette eau ne répond plus aux normes.

En mai 2012, Radio-Canada Rive-Sud et Rive-Nord a consulté les avis publiés sur le site du ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs pour les réseaux correspondant à sa zone de couverture.

Ces avis sont très rares dans la région métropolitaine. Il n’y en a aucun pour les régions administratives de Montréal et Laval. Pour la Montérégie, ils concernent généralement de petites portions de réseau, et peuvent avoir été émis il y a plusieurs années, signe que le problème n’a pas trouvé de solution. Pour plus d’informations, consultez le site du ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs.

Avec Laurent Juvanon

À nous les rives! Jour 2

À nous les rives, jour 2!

Nous avons découvert le majestueux lac des Deux-Montagnes, avant de dévaler la rivière des Prairies dans le sens du courant. Une chaude journée sur l’eau, où les riverains de Laval et du nord de Montréal étaient nombreux à nous saluer sur notre passage.

Aujourd’hui, Sylvain Bédard, l’instructeur de kayak le plus qualifié au Québec, et Mylène Paquette, rameuse océanique qui a traversé l’Atlantique en 2010, nous partagent leur passion pour l’eau.

Quelques photos de la journée

Salutations à la rive

Salutations à la rive

Une plage presque déserte (Crédit photo : Mylène Paquette)

Une plage presque déserte (Crédit photo : Mylène Paquette)

Les kayakistes s'amusent pendant un portage

Les kayakistes s'amusent pendant un portage

De retour sur le fleuve Saint-Laurent

La pointe de l'île de Montréal