RIVE-SUD Pour mieux comprendre votre milieu

Le plus grand centre d’hébergement web au monde à Beauharnois

Le premier hébergeur européen de sites Internet, OVH, a choisi Beauharnois, sur la Rive-Sud de Montréal, pour y implanter la plus grande ferme de serveurs au monde. Radio-Canada a eu accès aux installations en exclusivité.

L’endroit est gardé comme une forteresse dans le parc industriel de Beauharnois. Cliquez sur l’image ci-dessus pour y accéder.

L’ancienne usine de Rio Tinto Alcan doit accueillir d’ici cinq ans 360 000 serveurs, soit l’équivalent de 288 millions de DVD en terme de stockage. Pour l’instant, 6000 serveurs sont en fonction. On y retrouve du contenu web : des vidéos, des photos, des textes, des courriels, etc. Les clients sont surtout des petites et moyennes entreprises qui vendent de la sauvegarde de données à d’autres.

Pourquoi Beauharnois?

« On est tombé amoureux du site, parce qu’il est fait pour notre technologie », dit le directeur mondial  des centres de données d’OVH, Germain Masse.

Tout d’abord, il y a le climat du Québec. « Il ne fait pas trop chaud l’été et il fait plutôt frette l’hiver », explique-t-il. Une situation idéale puisque les équipements informatiques, qui dégagent énormément de chaleur, doivent être constamment refroidis.

La structure de l’ancienne aluminerie, qui est utilisée comme une coquille pour le centre de données, aide également. « Elle est percée de toute part pour permettre les échanges d’air », dit M. Masse.

Ainsi, OVH n’utilise tout simplement pas de climatisation. L’entreprise réussit à abaisser la température des serveurs uniquement grâce à un système de refroidissement à l’eau qu’elle a mis au point. Elle coupe donc sa facture d’électricité en deux.

Un autre avantage du site de Beauharnois est que l’ancienne usine est dotée d’une importante station électrique. « Le nerf de la guerre pour les centres de données », lance Germain Masse.

Deux lignes à haute tension sont connectées au bâtiment, dont une directement au barrage électrique de Beauharnois, situé tout près. « Le barrage nous a tout de suite tapés dans l’œil comme étant un avantage très important pour notre centre de données : un accès à une énergie illimitée, propre et extrêmement stable (comparativement aux États-Unis) », explique Germain Masse.

Finalement, Beauharnois est une excellente porte d’entrée vers l’est des États-Unis, un marché que l’hébergeur web souhaite investir.

Des emplois pour la région

Pour le maire de Beauharnois, Claude Haineault, l’implantation d’OVH marque le renouveau du parc industriel, qui a été déserté, mais qui commence à reprendre vie.

« C’est encourageant de voir tous les jeunes qui rentrent ici. Au final, il y aura 115 emplois reliés aux nouvelles technologies et c’est extrêmement intéressant pour le milieu », dit-il. Sans oublier de nouveaux revenus en taxe pour la Ville.

Pour attirer OVH, Beauharnois n‘a d’ailleurs pas hésité à lui céder le site, évalué à 1,8 million.

Le Québec, future Mecque des centres de données?

L’arrivée d’OVH au Québec pourrait attirer d’autres grands joueurs, selon Michel Chartier, président de Kelvin Emtech, firme consultante dans le domaine des centres de données.

« On a tout ce qu’il faut au Québec pour faire de gros centres de données qui sont efficaces et peu coûteux », dit-il. Nos atouts? De l’électricité de qualité à faible coût, un réseau de fibres optiques étendu, un climat froid, des terrains abordables et une main-d’œuvre qualifiée.

Michel Chartier rêve de faire du Québec la « Mecque des centres de données ». Pour lui, la venue d’OVH est encourageante pour le futur.

Vos contributions