RIVE-SUD Pour mieux comprendre votre milieu

Un refuge pour primates éclopés à Carignan

Bien caché sur un chemin de campagne près des limites de Longueuil et de Carignan se trouve le seul sanctuaire pour chimpanzés du Canada. Gloria Grow et son mari, le vétérinaire Richard Allan, ont décidé d’aménager un refuge dans leur ferme de 80 hectares en 1997 après avoir appris qu’un centre de recherche de l’État de New York abandonnait 15 chimpanzés qui avaient servi de cobayes pour la recherche sur le VIH.

L’objectif du couple était double : s’assurer que ces animaux peuvent finir leurs jours en paix et dénoncer le fait que plus d’un millier de chimpanzés sont encore utilisés dans les laboratoires de recherche biomédicale aux États-Unis.

Durant leur séjour en laboratoire, certains pensionnaires de la fondation ont été soumis à des biopsies à répétition et été anesthésiés des centaines de fois, d’autres ont été isolés pendant des années dans des cages sans aucun contact avec d’autres membres de leur espèce. Tous ont subi des séquelles psychologiques de ces traitements. Plusieurs souffrent d’anxiété, ont des troubles de comportement et ont très peur du changement, des symptômes qui s’apparentent au syndrome du choc post-traumatique chez les humains.

Les deux fondateurs ont investi leurs économies dans la construction du refuge qui est relié par des tunnels grillagés à des îles clôturées qui permettent aux chimpanzés de sortir en plein air lorsqu’il ne fait pas trop froid. Le site a été conçu de manière à permettre aux primates de circuler librement et de choisir s’ils veulent interagir avec les autres ou s’isoler dans une pièce séparée.

Une dizaine d’employés et plusieurs bénévoles travaillent pour la fondation qui est toujours à la recherche de dons pour financer ses activités. Le centre n’est pas ouvert au public, mais des visites privées peuvent être organisées en été.

En complément

Site de la Fondation Fauna

Vos contributions