RIVE-NORD Pour mieux comprendre votre milieu

Le curling se porte plutôt bien sur la Rive-Nord

Quand on pense aux sports d’hiver, on pense rarement au curling. Pourtant, ce sport est présent depuis longtemps sur la Rive-Nord. Le Club de curling Laval-sur-le-Lac fête cette année ses 50 ans et, à Rosemère, le club fêtera ses 60 ans en 2016. « On voit même une nouvelle relève s’amener », s’enthousiasme le président du Club de curling de Rosemère, Guy Allard.

Longtemps considéré comme un sport réservé aux anglophones, le curling gagne des adeptes chez les francophones depuis quelques années. À Rosemère, le club est passé de 125 membres à près de 200 membres au cours des trois dernières années. « On doit refuser des gens », raconte le président Guy Allard. « L’an prochain, nous allons revoir nos ligues pour permettre à plus de gens de pratiquer notre sport. »

Pour le président du club de curling de Laval sur le Lac, Pierre Clermont, la diffusion de matchs de curling à la télé depuis les Jeux olympiques de Vancouver a fortement contribué à l’engouement pour le curling. « Les gens pensent que le curling est un sport tranquille. Ils se rendent compte, maintenant, qu’il faut de l’adresse et de la stratégie pour bien y performer. »

Le curling en chiffres

  • 75 000 adeptes occasionnels au Québec
  • 15 000 assidus
  • 70 clubs au Québec, dont quatre sur la Rive-Nord : Brownsburg-Chatam, Lachute, Laval et Rosemère

Vos contributions