RIVE-NORD Pour mieux comprendre votre milieu

Saint-Jérôme : dormir avec un train dans la tête

Depuis 2006, des résidents d’un quartier résidentiel de Saint-Jérôme situé à quelques dizaines de mètres d’un garage de locomotives de l’AMT ont du mal à dormir. Ces engins de la ligne de train de banlieue Blainville-Montréal de l’AMT, font du bruit dès 4 h 20.

Mise à jour – Le 11 décembre 2012, l’émission La facture s’est penchée sur le dossier du garage de locomotives de l’AMT. Ce reportage se trouve au haut de cet article.

 

En 2006, l’Agence métropolitaine de transports (AMT) décide de prolonger le tain de banlieue de Blainville jusqu’à Saint-Jérôme. Elle aménage un garage pour ses locomotives dans le secteur Saint-Antoine, situé au sud de Saint-Jérôme. Un petit groupe de citoyens, qui habitaient déjà dans le secteur, dénoncent ces installations depuis le début. Ils affirment que les bruits des locomotives nuisent considérablement à leur sommeil.

Les locomotives de l’AMT démarrent dès 4 h 20, du lundi au vendredi. Le premier train passe dans le quartier une heure plus tard. « Le bruit et les vibrations nous réveillent au petit matin, presque tous les jours depuis six ans», raconte Paul-André Cloutier, un propriétaire du secteur.

Vérification faite

Nous nous sommes rendus chez Paul-André Cloutier, dès 4 h le jeudi 19 avril, pour vérifier l’impact sonore des locomotives. Résultat: avant le départ des trains, le bruit d’ambiance à l’intérieur de sa maison se situe autour de 32 décibels (dBA).

Lors du démarrage des locomotives, il grimpe à un peu plus de 40 dBA. À l’extérieur de sa résidence, le sonomètre indique un niveau sonore maximal de près de 48 dBA.

Nous avons aussi utilisé un deuxième sonomètre, qui analyse l’ensemble des fréquences de bruit, sans atténuer les basses fréquences (dBC).

Avec cet appareil, on obtient 30 dBC avant que les locomotives ne démarrent et jusqu’à 49 dBC lorsque les locomotives se déplacent. À l’extérieur de la résidence, nous avons obtenu près de 60 dBC.

Les recommandations de l’OMS

Pour un sommeil de qualité, l’Organisation mondiale de la santé recommande un maximum de 35 dBA dans une chambre à coucher et 45 dBA à l’extérieur.

  »Pour un sommeil de bonne qualité, le niveau sonore équivalent ne devrait pas excéder 30 dBA pour le bruit de fond continu, et des niveaux de bruit excédant 45 dBA devraient être évités. En fixant des limites pour des expositions particulières au bruit dans la nuit, le caractère du bruit intermittent doit être considéré. » – Résumé d’orientation des Directives de l’OMS relatives au bruit dans l’environnement

Source: Union francilienne contre les nuisances aériennes

L’AMT estime avoir fait ses devoirs

La Ville de Saint-Jérôme n’a pas voulu commenter le sujet et l’Agence métropolitaine de transport a refusé de nous accorder une entrevue. Par contre, une porte-parole nous a fait parvenir un courriel dans lequel l’AMT décrit les principales mesures d’atténuation du bruit adoptées dans ce secteur :

-       Installation d’un mur antibruit

-       Arrêt ou transfert de certaines opérations bruyantes

-       Mise en place d’une séquence de démarrage des locomotives

(les locomotives plus éloignées des résidences démarrent les premières)

-       Arrêt du test de sifflet

-       Construction d’un abri pour train servant d’écran acoustique

-       Investissement total de 5,6 millions.

Des résidents insatisfaits

Pour Paul-André Cloutier, toutes ces mesurent restent insuffisantes. Son sommeil est encore régulièrement altéré par les activités de l’AMT. Avec deux autres propriétaires, il songe à porter plainte auprès d’une instance fédérale.

Vos contributions