Billets classés sous « Philippe Sly »

Ce n’est qu’un au revoir….

Vendredi 17 mai 2013 à 15 h 51 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Stanley Péan

Quelle année ce fut pour moi, comme parrain des Révélations Radio-Canada en jazz! Non seulement j’ai pu présider fièrement (et deux fois plutôt qu’une) à la célébration du premier quinquennat de cette initiative en compagnie des cinq artistes primés depuis 2008, mais j’ai eu l’infini bonheur de côtoyer, sur scène, en ondes et dans la vie, ce diable de trompettiste et compositeur qu’est Jacques Kuba Séguin.

 

 

Au fil des 12 derniers mois, notre complicité sans cesse grandissante nous a permis de mettre en branle certains projets qui nous tenaient à cœur, et même d’en concrétiser, par exemple cette tournée de deux semaines en Pologne qui fut l’occasion pour Kuba et moi d’approfondir notre connaissance du jazz polonais et de faire partager nos émois aux auditeurs de Quand le jazz est là. Et puis, tenez-vous-le pour dit : notre chanson March in Warsaw, fruit de l’expédition polonaise, n’est que le premier jalon d’une collaboration appelée à se poursuivre. Ne serait-ce que pour la fraternité qui nous unira désormais à la vie et à la mort, je suis ravi d’avoir parrainé Jacques Kuba Séguin.

 

Rebecca Makonnen

 

Deux parcours sans faille, deux fusées : Lisa LeBlanc et Karim Ouellet ont été chanceux, mais ils ont surtout travaillé fort. L’été dernier, j’interviewais mon Acadienne préférée avant son spectacle de la Saint-Jean dans le quartier Villeray. Déjà, elle était prudente, voire méfiante, devant les exigences du métier et le prix à payer lorsqu’on ne peut plus se réfugier dans l’anonymat. Elle en a pris conscience au bon moment. Même chose pour Karim, un as des réseaux sociaux et l’image de marque faite maison (le renard lui appartient désormais, c’est sa signature) qui a accueilli les triomphes et les succès avec calme et sagesse, un peu comme s’il se protégeait. Je leur souhaite de rester lucides, ludiques et, surtout, de passer de belles vacances.

 

 

 

Françoise Davoine

Déjà terminée, l’année Révélation de Philippe Sly… incroyable! J’avoue que le début de notre collaboration « marraine-filleul » a été plus que fulgurant avec sa victoire au CMIM 2012! Récitals en Europe, stage d’opéra à Salzbourg, tournée dans les provinces atlantiques, concerts à Montréal, résidence à l’Opéra de San Francisco, quelle belle année il a connue! Il a souvent fallu l’attraper au vol, mais je ne m’en plains pas, puisque c’est la rançon de la gloire! J’étais trop heureuse de voir tout ce que la vie lui apporte de beau. Au fil des mois, j’ai découvert que Philippe a le don le plus précieux qui soit, hormis sa voix d’or et son charme : celui de la sincérité, de la gentillesse et du souci des autres! Je le sais, parce que vous avez été touchés par sa générosité chaque fois qu’il est passé en studio!

Je sais qu’une grande carrière l’attend, et je lui souhaite surtout une vie personnelle riche et lumineuse, et je veux qu’il sache que… marraine un jour, marraine toujours!

 

 Philippe Fehmiu

Je regardais Rômmel évoluer depuis déjà quelque temps. Sans jeu de mots, cette année, il s’est révélé à nous. Je l’ai vu prendre de l’assurance, de la maturité artistique, en plus de m’épater par son talent de guitariste. Je me suis alors dit, ça y est, un artiste est né! Il sera parmi les grands et pour longtemps. Nous avons réussi à réaliser un de ses rêves : jouer sur la même scène que Gilberto Gilbert. Je lui souhaite de réaliser tous ses rêves et de mener une belle et longue carrière entre sa terre natale, le Brésil, et ici.

 

 

Enfin, lors de notre première rencontre, j’écrivais dans ce blogue, « Rômmel, tu es beau à voir grandir ! ». Aujourd’hui, nos chemins s’éloignent, mais pour si peu, et je le répète encore : « Rômmel, tu es beau à voir grandir !

Philippe Sly chante Schubert

Mardi 9 avril 2013 à 11 h 22 | | Pour me joindre

Pour me joindre

La Chapelle historique du Bon-Pasteur est un véritable bijou patrimonial du XIXe siècle, dont la salle, restaurée en 1985, est chérie pour son acoustique extraordinaire et son atmosphère intime. C’est dans ce lieu, pratiquement à l’abri des affres du temps et de l’urbanisation (pourtant en plein centre-ville de Montréal), que Philippe Sly et son compère, le guitariste Adam Cicchillitti, ont enregistré une séance originale à partir des plus beaux lieder de Franz Schubert.

Ainsi, le jeune baryton-basse, de plus en plus habitué aux scènes des grandes maisons d’opéra, aux rôles prestigieux et flamboyants, bref, aux zéniths de l’art lyrique, a souhaité explorer un autre pan du spectacle : la proximité. Sans fard, ni perruque. Jouer les bohèmes insouciants quelque temps… comme Schubert ! À n’en point douter, c’est un rôle qui lui convient pleinement, ainsi qu’à son complice Adam Cicchillitti, qui pour l’occasion a créé, pour ces œuvres habituellement jouées au piano, de délicats arrangements à la guitare. Le lied romantique du compositeur autrichien s’est tout de suite imposé à Sly. D’abord, pour la poésie, exquise (les plus grands poètes de son temps), mais aussi pour l’interprétation non-théâtrale qu’il exige et la profondeur de l’émotion qu’il avive. L’équilibre parfait entre le plaisir et l’intellect. L’atmosphère musicale de ces chants poétiques aspire, comme l’écrivait le poète Novalis, l’auditeur dans « un voyage mystérieux qui va vers l’intérieur ». Et le temps ne compte plus…

Ô toi Art sacré, que de fois aux heures blêmes,
Lorsque cerné par le cruel cycle de la vie,
M’as-tu réchauffé le cœur,
M’as-tu porté vers un monde meilleur. 
- An die Musik (À la musique) D 547 /Franz Schubert

En captation vidéo :  sept extraits de trois cycles de Schubert, La belle meunière (Die schöne Müllerin), lequel nous mène au cycle suivant,  Le voyage d’hiver (Der Winterreise), en passant par Le chant du cygne (Schwanengesang), le chant des derniers jours de Schubert, présenté quelques mois avant sa mort, en novembre 1828. Le concert qui a été présenté le 24 mars autour de ces lieder, et plusieurs autres, sera diffusé lors des Soirées classiques le mercredi 10 avril, à 20 h.


L’enregistrement est une coproduction du réseau Accès culture et Espace musique, la radio musicale de Radio-Canada.

Merci à la Chapelle historique du Bon-Pasteur.

 

 

Claudia Beaumont

Par Françoise Davoine

Il possède une voix extraordinaire et il a des allures de jeune premier. Les auditeurs du Printemps des musiciens sont tombés sous le charme du jeune baryton-basse Philippe Sly, mon filleul Révélation classique, qui est venu en studio partager avec eux quelques coups de cœur musicaux. Plus »

Les Révélations jouissent d’une belle place dans la programmation des Fêtes à la radio de Radio-Canada. Concerts et émissions spéciales avec les artistes honorés en 2012-2013 sont au menu, sans oublier quelques clins d’œil aux artistes des années précédentes.

Noël Via@Fehmiu
25 décembre, 12 h, Espace musique

Sur les ondes d’Espace musique le 25 décembre à midi, Philippe Fehmiu présente Noël Vi@Fehmiu. Il réunit en studio les Révélations des années précédentes Radio Radio et Wesli, ainsi que la Révélation de l’année en cours Rômmel Ribeiro, avec Susie Arioli et la chanteuse H’Sao. Diversité musicale et heureuses rencontres en vue!

 

Lors de ce rendez-vous multiculturel, Wesli chante un medley de Noël haïtien, Radio Radio s’approprie Vive le vent et Rômmel nous offre une Sainte nuit… brésilienne!

 

 

Les Révélations se révèlent
29 décembre, 19 h, Première Chaîne

Sur les ondes de la Première Chaîne, le 29 décembre à 19 h, Les Révélations se révèlent à Marie-Christine Trottier. Lors de cette émission spéciale, vous en apprendrez davantage sur chacune des Révélations de l’année en cours : Lisa LeBlanc, Karim Ouellet, Jacques Kuba Séguin, Rômmel Ribeiro et Philippe Sly. En plus de vous présenter leur musique, les artistes nous feront part de leurs parcours, de leurs influences musicales et de leurs inspirations.

Les Révélations se révèlent :

Stanley Péan présente 5 ans de Révélations jazz
1er janvier à 22 h, Espace musique

Le concert donné à l’Astral cet automne pour célébrer 5 ans de Révélations jazz sera rediffusé ce 1er janvier à 22 h à Espace musique.

 

Le parrain et animateur Stanley Péan avait, avec enthousiasme, réuni sur une même scène les pianistes Chantal Gagné, Rafaël Zaldivar, la contrebassiste Brandi Disterheft, le saxophoniste Samuel Blais et le trompettiste Jacques Kuba Séguin pour une soirée des plus réussies. Talent et complicité allaient de pair.

 

 

Le concert est également offert pour écoute juste ici:

Les Révélations à Tremblant
5 janvier, 19 h, Première Chaîne

Pour commencer l’année en beauté, le spectacle 5 ans de Révélations à la  Fête de la musique à Tremblant sera diffusé sur les ondes de la Première Chaîne le 5 janvier à 19 h. Ce concert enregistré lors de la Fête de la musique en septembre dernier réunissait des artistes Révélations en jazz, en chanson et en musique du monde.

Les Révélations 2012-2013 Lisa LeBlanc, Karim Ouellet, Jacques Kuba Séguin et Rômmel Ribeiro ont partagé la scène avec leurs prédécesseurs : Radio Radio, Wesli, Stéphane Tétreault, Samuel Blais, Sacha Daoud et Annick Brémault (membres de Chic Gamine). Une soirée des plus éclectiques inspirée du répertoire récent de chacun des artistes, le tout présenté par Rebecca Makonnen accompagnée des autres parrains et marraines des Révélations.

Joyeuses Fêtes en compagnie des Révélations!

 

 

C’est la première fois que Philippe Sly, mon filleul Révélation Radio-Canada 2012-2013, prend la route pour une série de récitals, et c’est une nouvelle expérience riche d’enseignement.

C’est l’organisme Début Atlantique qui a mis sur pied pour notre jeune baryton-basse cette tournée de sept concerts en dix jours dans les provinces maritimes, une série augmentée de quelques cours de maîtres et de rencontres diverses avec le public.

De Fredericton à Sackville, voici donc Philippe Sly et son complice-pianiste Michael McMahon parcourant en long, en large et en travers le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse. C’est l’automne, la mer est belle et les forêts, en feu, et la vie de tournée permet à Philippe de découvrir une autre facette de sa vie d’artiste.

 

Inutile de vous dire, sans doute, que c’est avec l’intensité si caractéristique qui l’habite que Philippe a plongé dans cette nouvelle aventure. Je l’ai attrapé sur son cellulaire, entre Antigonish et Halifax. Écoutez-le, vous entendrez des étincelles dans sa voix!

 

 

Pour l’horaire de le tournéedebutatlantic.ca/pages/concert_schedule

Françoise Davoine

 

 

Saviez-vous que KARIM OUELLET aime écrire des chansons dans l’avion ? D’après vous en quelle langue le chanteur lyrique PHILIPPE SLY préfère-t-il chanter ? RÔMMEL RIBEIRO a bien failli troquer sa guitare pour un ballon de soccer ! Amis et musique, telle est la façon dont LISA LEBLANC soigne un chagrin d’amour. JACQUES KUBA SÉGUIN nous parle d’une salle de spectacle au nom poétique de « La boulangerie de la femme silencieuse ».

 
 

 

Marie-Christine Trottier a posé son « questionnaire révélant » aux Révélations 2012-2013 dans le cadre de l’émission spéciale Les Révélations se révèlent, diffusée le dimanche 9 septembre, à 16 h, à la Première Chaîne de Radio-Canada (95,1 FM à Montréal).

 

De plus, les Révélations 2011-2012 SAMUEL BLAIS (jazz), ÉLAGE DIOUF (musique du monde), STÉPHANE TÉTREAULT (classique), ALECKA et JIMMY HUNT (chanson) nous parlent de leur année en résidence à Radio-Canada, de leurs coups de cœur et passent le flambeau !

 
Cliquez ici pour écouter l’émission:

 

Animation : Marie-Christine Trottier
Réalisation : Sylvie Dignard

LES RÉVÉLATIONS SE RÉVÈLENT

Vendredi 7 septembre 2012 à 14 h 16 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Nos Révélations se révèlent !

Le dimanche 9 septembre, à 16 h, la Première Chaîne de Radio-Canada (95,1 FM à Montréal) vous propose une émission spéciale: Les Révélations se révèlent. Animée par Marie-Christine Trottier, le rendez-vous met en vedette KARIM OUELLET et LISA LEBLANC (Révélations chanson), le trompettiste JACQUES KUBA SÉGUIN (jazz), le guitariste et chanteur RÔMMEL RIBEIRO (musique du monde) et le ténor PHILIPPE SLY (classique).

Chaque Révélation partagera son parcours et ses influences musicales, ses mentors et inspirations… Les auditeurs entendront quelques pièces du répertoire de ces artistes qui commencent à marquer le milieu musical d’ici, chacun à leur façon.

Surprise, des Révélations des années antérieures viendront offrir de courts témoignages à chacun de leur vis-à-vis auxquels ils ont passé le flambeau cette année! On entendra les encouragements de SAMUEL BLAIS (jazz), ÉLAGE DIOUF (musique du monde), STÉPHANE TÉTREAULT (classique), ALECKA et JIMMY HUNT (chanson).

Un rendez-vous en paroles et en musique à ne pas manquer dimanche, avec Marie-Christine Trottier, sur les ondes de la Première Chaîne.

Philippe Sly : premier album

Mercredi 29 août 2012 à 14 h 08 | | Pour me joindre

Pour me joindre

La sortie d’un premier disque est une étape importante dans la vie d’un artiste, le genre de moment qu’il n’oublie jamais!

Roulement de tambour : disque, objet précieux, photographie d’un moment de vie! Qu’a ressenti Philippe Sly quand il a tenu entre les mains le témoignage ainsi gravé d’années de travail intense, de réflexion et d’efforts? Comment a-t-il fait le choix du répertoire? Quel genre de relation a-t-il construit avec le pianiste Michael McMahon? Inutile de vous dire que je brûle de l’entendre répondre à toutes ces questions!

Philippe Sly sera mon invité dans la toute première émission de la nouvelle saison du Printemps des musiciens. Nous écouterons de larges extraits du disque, et, à titre de marraine des Révélations classiques de Radio-Canada, j’aurai le grand plaisir d’en faire tirer quelques exemplaires! Ne manquez donc pas ce rendez-vous, le lundi 3 septembre à 20 h, heure de l’Est, 21 h dans les Maritimes.

 

 

Pour commander l’album:
 http://itunes.apple.com/ca/preorder/in-dreams/id553303708?l=fr

Françoise Davoine

Philippe Sly en direct de Salzbourg

Vendredi 10 août 2012 à 14 h 03 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Si Philippe Sly n’a pas donné beaucoup de nouvelles cet été, c’est qu’il est à Salzbourg, en Autriche, où le baryton-basse participe au Festival des jeunes interprètes.

Notre Révélation croise de grands noms, profite des classes de maître (entre autres avec le baryton américain Thomas Hampson) et tient également un rôle dans l’une des productions : l’opéra Das Labyrinth, de Peter von Winter.

Cet opéra est en fait la suite de La flûte enchantée et n’a pas été monté depuis… 100 ans! Philippe y interprète Sithos, un ami du roi. Un rôle modeste, mais qui lui a valu de très bons mots dans la presse autrichienne.

Françoise Davoine s’est entretenue avec le jeune artiste, qui a pris quelques minutes au téléphone pour décrire cette expérience enrichissante et l’atmosphère du festival, dans laquelle il baigne en ce moment.

 

On peut dire que le chemin de Philippe Sly se poursuit avec succès, lui qui a remporté cette année le premier prix du Concours musical international de Montréal.

Rappelons que la sortie du premier album de Philippe Sly est prévue pour le 4 septembre. Il paraîtra sous étiquette Analekta.

 
Crédit photo: François Goupil

 

Le baryton-basse Philippe Sly s’est vu attribuer, hier soir, le premier prix du CMIM. Félicitations! Il remporte une bourse de 30 000 $, en plus d’un programme de développement de carrière d’une valeur de 20 000 $.

La marraine de la Révélation en musique classique et animatrice à Espace musique, Françoise Davoine, est ravie de la victoire de son protégé : «  Je me réjouis que l’immense talent de Philippe Sly ait été ainsi récompensé par le prestigieux jury du CMIM 2012. Son naturel, sa générosité en scène et sa sincérité ont fait naître de grandes émotions et sont allés droit au cœur de tous ceux qui l’ont suivi à chaque étape de la compétition. Philippe est promis à un brillant avenir, et ce sera un réel bonheur de le suivre dans ses nouvelles aventures. »

Écouter la finale du CMIM, enregistrée le 5 juin :  www.radio-Canada.ca/cmim.

Les deuxième et troisième places ont été attribuées à la soprano suisse Olga Kindler et au baryton américain John Brancy. Les candidats ont chanté avec l’Orchestre symphonique de Montréal sous la direction d’Alain Trudel à la Maison symphonique.

Une belle année s’annonce pour notre Révélation en musique classique. Le jeune chanteur accumule les prix et nominations depuis sa victoire, en 2011, au Metropolitain Opera, et son titre de Jeune soliste des Radios francophones publiques, en 2012.

Françoise s’est entretenu avec son protégé juste après son récital le 5 juin dernier, en plus de recueillir ses premières impressions une fois sa victoire annoncée:

 
Au sortir du récital:

Les premières impressions sur le premier prix: