Billets classés sous la catégorie « Les Révélations »

Ce n’est qu’un au revoir….

Vendredi 17 mai 2013 à 15 h 51 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Stanley Péan

Quelle année ce fut pour moi, comme parrain des Révélations Radio-Canada en jazz! Non seulement j’ai pu présider fièrement (et deux fois plutôt qu’une) à la célébration du premier quinquennat de cette initiative en compagnie des cinq artistes primés depuis 2008, mais j’ai eu l’infini bonheur de côtoyer, sur scène, en ondes et dans la vie, ce diable de trompettiste et compositeur qu’est Jacques Kuba Séguin.

 

 

Au fil des 12 derniers mois, notre complicité sans cesse grandissante nous a permis de mettre en branle certains projets qui nous tenaient à cœur, et même d’en concrétiser, par exemple cette tournée de deux semaines en Pologne qui fut l’occasion pour Kuba et moi d’approfondir notre connaissance du jazz polonais et de faire partager nos émois aux auditeurs de Quand le jazz est là. Et puis, tenez-vous-le pour dit : notre chanson March in Warsaw, fruit de l’expédition polonaise, n’est que le premier jalon d’une collaboration appelée à se poursuivre. Ne serait-ce que pour la fraternité qui nous unira désormais à la vie et à la mort, je suis ravi d’avoir parrainé Jacques Kuba Séguin.

 

Rebecca Makonnen

 

Deux parcours sans faille, deux fusées : Lisa LeBlanc et Karim Ouellet ont été chanceux, mais ils ont surtout travaillé fort. L’été dernier, j’interviewais mon Acadienne préférée avant son spectacle de la Saint-Jean dans le quartier Villeray. Déjà, elle était prudente, voire méfiante, devant les exigences du métier et le prix à payer lorsqu’on ne peut plus se réfugier dans l’anonymat. Elle en a pris conscience au bon moment. Même chose pour Karim, un as des réseaux sociaux et l’image de marque faite maison (le renard lui appartient désormais, c’est sa signature) qui a accueilli les triomphes et les succès avec calme et sagesse, un peu comme s’il se protégeait. Je leur souhaite de rester lucides, ludiques et, surtout, de passer de belles vacances.

 

 

 

Françoise Davoine

Déjà terminée, l’année Révélation de Philippe Sly… incroyable! J’avoue que le début de notre collaboration « marraine-filleul » a été plus que fulgurant avec sa victoire au CMIM 2012! Récitals en Europe, stage d’opéra à Salzbourg, tournée dans les provinces atlantiques, concerts à Montréal, résidence à l’Opéra de San Francisco, quelle belle année il a connue! Il a souvent fallu l’attraper au vol, mais je ne m’en plains pas, puisque c’est la rançon de la gloire! J’étais trop heureuse de voir tout ce que la vie lui apporte de beau. Au fil des mois, j’ai découvert que Philippe a le don le plus précieux qui soit, hormis sa voix d’or et son charme : celui de la sincérité, de la gentillesse et du souci des autres! Je le sais, parce que vous avez été touchés par sa générosité chaque fois qu’il est passé en studio!

Je sais qu’une grande carrière l’attend, et je lui souhaite surtout une vie personnelle riche et lumineuse, et je veux qu’il sache que… marraine un jour, marraine toujours!

 

 Philippe Fehmiu

Je regardais Rômmel évoluer depuis déjà quelque temps. Sans jeu de mots, cette année, il s’est révélé à nous. Je l’ai vu prendre de l’assurance, de la maturité artistique, en plus de m’épater par son talent de guitariste. Je me suis alors dit, ça y est, un artiste est né! Il sera parmi les grands et pour longtemps. Nous avons réussi à réaliser un de ses rêves : jouer sur la même scène que Gilberto Gilbert. Je lui souhaite de réaliser tous ses rêves et de mener une belle et longue carrière entre sa terre natale, le Brésil, et ici.

 

 

Enfin, lors de notre première rencontre, j’écrivais dans ce blogue, « Rômmel, tu es beau à voir grandir ! ». Aujourd’hui, nos chemins s’éloignent, mais pour si peu, et je le répète encore : « Rômmel, tu es beau à voir grandir !

Par Stanley Péan

S’il est un reproche qu’on n’oserait jamais adresser à mon « protégé » et ami, Jacques Kuba Séguin, c’est assurément de manquer d’ambition. Et pour cause! Quand il n’est pas accaparé par ses musiques pour des films ou d’autres projets multimédias, le trompettiste et compositeur explore volontiers de nouvelles avenues et manières de présenter son œuvre.

Le 8 février dernier, Jacques Kuba Séguin, Révélation Radio-Canada en jazz pour l’année en cours avait réuni à la Maison de la culture Maisonneuve les membres de son sextet, Oddlot, dans le cadre d’un concert doublé d’un voyage musical et visuel.

Jacques Kuba Séguin en concert

Avec la complicité du metteur en scène et scénographe Michel G. Barette, et flanqué d’Eric Hove et d’Al McLean aux saxos, de Jonathan Cayer au clavier, de Frédéric Grenier à la contrebasse et de Kevin Warren à la batterie, ce bon vieux Jacquot conviait le public à une expédition dans les lieux qui ont vu la création de ses œuvres, pour l’occasion habillés de projections vidéo.

Les micros et les caméras d’Espace musique étaient sur place pour nous ramener cet enregistrement haut en couleur (c’est le cas de le dire!), que nous vous offrons à compter d’aujourd’hui en exclusivité.

Une musique intense, sans compromis, tout à fait à l’image de Jacques, jazzman aventureux s’il en est. À déguster sans modération, en s’y abandonnant complètement.

Alors, comme on dit en polonais, la langue des ancêtres de Jacques, na zdrowie! (À votre santé!)

Écoutez le concert :

 

Listes des pièces du concert audio : Pour Stanko, Threat, Balkans, Krajobraz, Souvenirs d’Henri-Julien, Blues pour les CT, Transit, Sept, Praha. Une réalisation d’Alexandre Bernard.

Vidéo :

 

Ce spectacle est une coproduction du réseau Accès culture et Espace musique, la radio musicale de Radio-Canada.

Merci à la Maison de la culture Maisonneuve et au Théâtre Outremont.

 

Lien pertinent

La page de Jacques Kuba Séguin sur le site OddSound

Le concert donné à l’Astral cet automne pour célébrer 5 ans de Révélations jazz sera rediffusé ce 1er janvier à 22 h à Espace musique.

Stanley Péan a réuni en octobre les artistes Révélations jazz des 5 dernières années pour un événement musical unique sur la scène de l’Astral. Les pianistes Chantale Gagné et Rafael Zaldivar, la contrebassiste Brandi Disterheft, le saxophoniste Samuel Blais et le trompettiste Jacques Kuba Séguin ont enchanté l’auditoire, soutenus par l’inventivité du batteur invité, le flamboyant Jim Doxas.

Au programme : des compositions originales de chacune des Révélations, mais aussi quelques relectures exaltées, dont le méconnu Bye-ya de Thelonious Monk interprété à quatre mains par Chantale et Rafael, et le Night train de Duke Ellington.

Le spectacle sera rediffusé le mardi 1er janvier à 22 h sur les ondes d’Espace musique.
Mais vous pouvez aussi le savourer dès maintenant juste ici :

Les Révélations jouissent d’une belle place dans la programmation des Fêtes à la radio de Radio-Canada. Concerts et émissions spéciales avec les artistes honorés en 2012-2013 sont au menu, sans oublier quelques clins d’œil aux artistes des années précédentes.

Noël Via@Fehmiu
25 décembre, 12 h, Espace musique

Sur les ondes d’Espace musique le 25 décembre à midi, Philippe Fehmiu présente Noël Vi@Fehmiu. Il réunit en studio les Révélations des années précédentes Radio Radio et Wesli, ainsi que la Révélation de l’année en cours Rômmel Ribeiro, avec Susie Arioli et la chanteuse H’Sao. Diversité musicale et heureuses rencontres en vue!

 

Lors de ce rendez-vous multiculturel, Wesli chante un medley de Noël haïtien, Radio Radio s’approprie Vive le vent et Rômmel nous offre une Sainte nuit… brésilienne!

 

 

Les Révélations se révèlent
29 décembre, 19 h, Première Chaîne

Sur les ondes de la Première Chaîne, le 29 décembre à 19 h, Les Révélations se révèlent à Marie-Christine Trottier. Lors de cette émission spéciale, vous en apprendrez davantage sur chacune des Révélations de l’année en cours : Lisa LeBlanc, Karim Ouellet, Jacques Kuba Séguin, Rômmel Ribeiro et Philippe Sly. En plus de vous présenter leur musique, les artistes nous feront part de leurs parcours, de leurs influences musicales et de leurs inspirations.

Les Révélations se révèlent :

Stanley Péan présente 5 ans de Révélations jazz
1er janvier à 22 h, Espace musique

Le concert donné à l’Astral cet automne pour célébrer 5 ans de Révélations jazz sera rediffusé ce 1er janvier à 22 h à Espace musique.

 

Le parrain et animateur Stanley Péan avait, avec enthousiasme, réuni sur une même scène les pianistes Chantal Gagné, Rafaël Zaldivar, la contrebassiste Brandi Disterheft, le saxophoniste Samuel Blais et le trompettiste Jacques Kuba Séguin pour une soirée des plus réussies. Talent et complicité allaient de pair.

 

 

Le concert est également offert pour écoute juste ici:

Les Révélations à Tremblant
5 janvier, 19 h, Première Chaîne

Pour commencer l’année en beauté, le spectacle 5 ans de Révélations à la  Fête de la musique à Tremblant sera diffusé sur les ondes de la Première Chaîne le 5 janvier à 19 h. Ce concert enregistré lors de la Fête de la musique en septembre dernier réunissait des artistes Révélations en jazz, en chanson et en musique du monde.

Les Révélations 2012-2013 Lisa LeBlanc, Karim Ouellet, Jacques Kuba Séguin et Rômmel Ribeiro ont partagé la scène avec leurs prédécesseurs : Radio Radio, Wesli, Stéphane Tétreault, Samuel Blais, Sacha Daoud et Annick Brémault (membres de Chic Gamine). Une soirée des plus éclectiques inspirée du répertoire récent de chacun des artistes, le tout présenté par Rebecca Makonnen accompagnée des autres parrains et marraines des Révélations.

Joyeuses Fêtes en compagnie des Révélations!

 

Karim Ouellet : en attendant Fox

Jeudi 22 novembre 2012 à 14 h 14 | | Pour me joindre

Pour me joindre

 

 

C’est le 27 novembre prochain que le charmant et créatif Karim Ouellet nous présentera son nouvel album, Fox, deux ans après Plume, qui laissait déjà entrevoir une suite prometteuse.

 

 

Il en a annoncé les couleurs avec un premier extrait, L’amour, et nous en offre maintenant un deuxième, Foudre, mariant habilement les cordes sur fond d’électro, que vous pouvez entendre sur les ondes d’Espace musique dès aujourd’hui.

 Avec ce nouvel album, on constate le chemin parcouru depuis ses collaborations avec Marième, Movèzerbe ou Accrophone, sa présence aux Francouvertes en 2011 (deuxième place) et son premier opus, remarqué pour sa pop lumineuse et ses textes concis. Il remet ça et sa pop se ramifie à nouveau au folk, au soul ou au rap. À cela s’ajoute le livret, illustré bellement par Patrick Avive.

Pourquoi intituler ce nouveau disque Fox? En fait, Karim a développé une fascination pour le renard en 2011 à Tadoussac, comme il l’a confié à Rebecca Makonnen récemment :

 

Vous êtes d’ailleurs invités à assister au lancement de Fox, le 27 novembre à la Sala Rossa à Montréal et le 28 novembre au Cercle à Québec. D’ici là, on se laisse frapper par sa Foudre :

Lisa LeBlanc : en tournée canadienne

Mercredi 14 novembre 2012 à 11 h 22 | | Pour me joindre

Pour me joindre

 

C’est avec son Félix de la révélation de l’année sous le bras et trois prix GAMIQ que Lisa LeBlanc entreprend aujourd’hui une tournée canadienne avec Coup de cœur francophone Cette tournée l’amène de Moncton à Whitehorse en passant par Halifax et Edmonton.

Lisa LeBlanc, qui s’est vite imposée dans notre paysage musical avec son aplomb hors du commun, continue sur sa belle lancée avec son folk-trash puissant et vibrant. Une tempête acadienne qui brasse et qui rassemble.

Si elle passe dans votre coin, ne la manquez pas : sur scène, son humour et son charisme sont décuplés!

 

Pour toutes les dates de spectacle, visitez le site de l’artiste: Lisa LeBlanc

Rômmel Ribeiro au Mundial 2012
Devenu un point de rencontre important de la musique du monde en Amérique du Nord, le Mundial se déroule cette année du 13 au 16 novembre à Montréal. Rômmel Ribeiro y participe et sera en spectacle ce vendredi à 13 h au Savoy du Métropolis.

 

Une belle vitrine pour la jeune Révélation établie au Canada il y a quelques années seulement. Et si Rômmel est très heureux de sa participation cette année, il est aussi impatient de voir certains artistes présents cette année. Le parrain Philippe Fehmiu a profité de l’occasion pour s’asseoir avec son filleul et en apprendre plus sur ses goûts.

Les deux compères jetent un coup d'oiel à la programmation du Mundial
Parmi les artistes que Rômmel Ribeiro affectionne particulièrement : le rappeur Boogat, le multi-talentueux Socalled, Cécile Doo-Kingué et Abdoulay Koné (deux artistes dont il admire le jeu de guitare), Charly Yapo (le reggae, c’est toujours bon!), Quique Escamilla (pour le son traditionnel du Chiapas). Une belle semaine musicale en vue!

Gilberto Gil

Les bonnes nouvelles ne s’arrêtent pas là : Rômmel aura l’honneur de faire la première partie d’une légende vivante de la musique brésilienne et du mouvement tropicaliste : Gilberto Gil. L’événement aura lieu le vendredi 23 novembre au théâtre Maisonneuve à Montréal.

 

 

Photo Gilberto Gil: Spectra

En septembre dernier, les Révélations Radio-Canada 2012-2013 ont offert un spectacle à la Fête de la musique de Tremblant.  Artistes, parrains et marraines ont fait la route ensemble pour le concert.  Durant le trajet,  Jacques Kuba Séguin, avec ses écouteurs sur les oreilles, se prélassait sur un air de Messiaen. Cette musique a piqué la curiosité de Françoise Davoine, et une belle conversation entre passionnés s’est ensuivie.

Françoise a demandé alors la permission au parrain de Jacques, Stanley Péan, de lui « emprunter » son filleul et l’a invité à programmer une émission du Printemps des musiciens.

Jacques Kuba Séguin est programmateur invité au Printemps des musiciens.

Jacques Kuba Séguin est programmateur invité au Printemps des musiciens.

 

C’est donc ce soir que vous découvrirez les versions préférées des œuvres classiques de Jacques Kuba Séguin (dont le Quatuor à cordes de Ravel, le Stabat Mater de Pergolese et le Notre-Père (Ojcze Nasz), un chant de la liturgie orthodoxe russe), entremêlées d’extraits de ses propres compositions.

 

Jacques Kuba Séguin est emballé de présenter ses oeuvres classiques préférées!

Jacques Kuba Séguin est emballé de présenter ses oeuvres classiques préférées!

 

Jacques en profitera aussi pour mettre en lumière les liens entre la musique
classique et le jazz (harmonies, contrepoints, etc.).

 

Une rencontre des plus captivantes à ne pas manquer, ce soir à 20 h!

 

 

 

 

 

 

Le triomphe d’une rouspéteuse

Lundi 29 octobre 2012 à 15 h 29 | | Pour me joindre

Pour me joindre

 

 
Par Rebecca Makonnen

Hier soir au Gala de l’ADISQ, Lisa LeBlanc est repartie avec le Félix de la révélation de l’année. Le seul prix qu’on ne peut gagner qu’une fois dans sa vie.

 

 

Si elle ne devait récolter qu’une seule statuette (malgré ses cinq mises en nomination), c’était bien celle-là. Ça n’enlève rien aux autres finalistes, tous des talents prometteurs, mais ça se voyait tout de suite dans le fameux numéro d’hier soir où, l’un après l’autre, ils interprétaient un extrait d’une de leurs chansons. Lisa était la dernière, mais probablement la plus attendue : la fébrilité était palpable au St-Denis. Et puis hop, elle a fait son entrée sur scène sous un tonnerre d’applaudissements.

Lisa LeBlanc se distingue avec un parcours sans faute. Et foudroyant.

Rappelez-vous : c’était en mars dernier seulement qu’elle nous a expulsés du marasme ambiant avec Ma vie c’est d’la marde, un hymne purgatif et fédérateur, tel que je l’ai décrit récemment à l’émission spéciale des Rendez-Vous ARTV.

Rapidement, elle a fait bonne figure sur le plateau de Guy A. Lepage, a été élue Révélation Radio-Canada 2012-2013, a vu son premier album certifié disque d’or et a fait un saut de puce en France, le temps d’épater les cousins. Au milieu de tout ça, elle a gardé les pieds bien enracinés sur terre, est retournée chez sa mère à Rosaireville, puis a électrisé un Club Soda rempli à craquer pour sa rentrée montréalaise le 20 octobre.

Quelques heures avant le gala, je l’ai croisée sur la chaise d’une maquilleuse alors qu’elle choisissait une teinte de rouge à lèvres. Aucune trace de stress visible, que du bonheur et de la reconnaissance d’être de la fête.

Dès vendredi 2 novembre, Lisa LeBlanc sera de retour sur la route. Elle fera une grande tournée canadienne du 14 novembre au 8 décembre pour la tournée Coup de cœur, une présentation de Renaud-Bray en collaboration avec Espace.mu. Et pour ceux qui ont manqué son spectacle au Club Soda de Montréal, c’est partie remise à l’Olympia le 24 janvier prochain.

Toutes mes félicitations à Coeur de pirate, qui était de la toute première mouture des Révélations en 2008. Béatrice Martin, qui dominait la course des nominations, a récolté le Félix de l’album pop de l’année (pour Blonde), celui de l’artiste s’étant le plus illustré hors Québec et le très prestigieux prix (du public) de l’interprète féminine de l’année.

Rebecca Makonnen
Photo Lisa LeBlanc: David Champage

 

C’est la première fois que Philippe Sly, mon filleul Révélation Radio-Canada 2012-2013, prend la route pour une série de récitals, et c’est une nouvelle expérience riche d’enseignement.

C’est l’organisme Début Atlantique qui a mis sur pied pour notre jeune baryton-basse cette tournée de sept concerts en dix jours dans les provinces maritimes, une série augmentée de quelques cours de maîtres et de rencontres diverses avec le public.

De Fredericton à Sackville, voici donc Philippe Sly et son complice-pianiste Michael McMahon parcourant en long, en large et en travers le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse. C’est l’automne, la mer est belle et les forêts, en feu, et la vie de tournée permet à Philippe de découvrir une autre facette de sa vie d’artiste.

 

Inutile de vous dire, sans doute, que c’est avec l’intensité si caractéristique qui l’habite que Philippe a plongé dans cette nouvelle aventure. Je l’ai attrapé sur son cellulaire, entre Antigonish et Halifax. Écoutez-le, vous entendrez des étincelles dans sa voix!

 

 

Pour l’horaire de le tournéedebutatlantic.ca/pages/concert_schedule

Françoise Davoine