Une question d’image…

par

 publié le 7 juin 2013 à 12 h 20

L’avion repeint

Quand Stephen Harper s’envolera pour l’Europe mardi prochain, ce sera à bord de son avion nouvellement repeint. Il ne sera plus du traditionnel gris vert militaire, mais rouge, blanc et… bleu. Pas blanc et rouge comme le drapeau du Canada, mais rouge, blanc et bleu. L’avion du premier ministre, affirme le chef de l’opposition, est maintenant aux couleurs du Parti conservateur! Appelé à se prononcer sur le nouveau look de l’Airbus 310, repeint au coût de 50 000 $, Thomas Mulcair a déclaré :

« Je trouve que c’est encore une fois une indication que l’équipe de Stephen Harper est toujours en train d’enlever les lignes de démarcation entre les fonds publics et l’avoir propre d’un parti politique. Les couleurs de l’avion qui ont coûté une fortune aux contribuables sont les couleurs et le logo du Parti conservateur. Je peux juste vous assurer d’une chose. Je vous promets, le NPD, dès qu’on forme le gouvernement en 2015, ne va pas peinturer l’avion orange. C’est un avion du gouvernement, pas un avion du parti. »

L’avion avant

Au gouvernement, on se défend que l’avion soit aux couleurs du parti. C’est un mélange, dit-il, de symboles canadiens comme le drapeau, les armoiries du pays et le logo de l’aviation canadienne.

Évidemment, cette histoire tombe bien mal pour le gouvernement. Bien sûr, l’avion devait faire l’objet d’une révision majeure et devait être repeint. En temps normal, l’histoire serait passée inaperçue. Mais dans le contexte où des questions se posent sur les chevauchements entre les activités partisanes et les activités gouvernementales et sur la façon dont s’est dénouée l’histoire du sénateur Duffy et le remboursement des frais qu’il n’aurait pas dû réclamer, il y a fort à parier que le gouvernement Harper ne soulignera pas en grandes pompes le nouveau look de l’avion du premier ministre!