Blogue de Lili Boisvert

Le sexe expliqué à nos grands-mères

mardi 2 septembre 2014 à 21 h 18 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

@BoisvertLili

Leçon d'anatomie.

Entre le Dico des filles et les conseils de Canoë pour séduire un homme, les filles et les femmes sont bombardées de lieux communs et de conseils sans base empirique sur la sexualité. Ce genre de bons conseils ne datent pas d’hier. Pour vous le prouver, je suis allée faire un petit tour aux archives de la Grande Bibliothèque où j’ai pu déterrer plusieurs charmants enseignements prodigués aux femmes entre 1875 et 1961 à propos de la sexualité.

Leçon 1 – Les menstruations, c’est un sérieux handicap, qu’il ne faut pas prendre à la légère.

Quand vous êtes menstruée, évitez tout effort physique et mental. Abstenez-vous d’aller à l’école, surtout si vous êtes studieuse.

À retenir aussi : il ne faut pas se mouiller les pieds quand on a ses règles.

Le guide la femme, vers 1900

Et si vous avez des pertes blanches, c’est peut-être parce que vous vous surmenez intellectuellement.

Le guide la femme, vers 1900

Leçon 2 – Méfiez-vous du paprika.

Vous devriez éviter les aliments « susceptibles d’agir de façon spéciale sur votre cerveau et vos organes génitaux ». Voici la liste d’aliments proscrits par le Dr Hemmerdinger :

  • L’alcool
  • Le thé
  • Le café
  • Le vinaigre
  • Les épices : sel « et surtout poivre, piment, paprika »
  • Le bouillon de viande
  • Le gibier
  • Le poisson

Ah oui, vous pouvez manger des truffes, mais seulement de manière « accidentelle ».

Lui… et toi jeune fille, 1961

Leçon 3 – Du sperme de ton mari, tu as besoin. 

Voici un conseil à placer dans la catégorie que j’appelle « Comment inventer une théorie sans aucun fondement scientifique un soir où on n’a rien d’autre à faire » : lors d’une relation sexuelle, la femme absorbe par le vagin des « corps chimiques mystérieux » contenus dans le sperme de son mari. Et elle a besoin de cette substance pour maintenir son équilibre mental et intellectuel.

Elle a quatorze ans… Jeune fille, un médecin te parle, 1947

Attendez, ce n’est pas fini!

En plus de lui permettre de rester saine d’esprit, le sperme qu’une femme absorbe lui fait adopter la personnalité de son mari : 

Elle a quatorze ans… Jeune fille, un médecin te parle, 1947

Ça continue, ça continue…

Alors, si une femme a eu pendant longtemps des relations sexuelles avec un homme (appelons-le Gédéon) et qu’ensuite elle tombe enceinte d’un autre homme (appelons-le Léopold), eh bien, les enfants de Léopold pourraient ressembler à Gédéon.

Elle a quatorze ans… Jeune fille, un médecin te parle, 1947

C’est pour ça que les hommes préfèrent les femmes vierges. Parce qu’ils veulent être sûrs que leurs enfants leur ressembleront à eux, et pas à vos amants précédents.

Elle a quatorze ans… Jeune fille, un médecin te parle, 1947

Leçon 4 – Il n’y a pas de plaisir sans amour pour les filles normales.

Si une amie vous dit qu’elle peut éprouver du plaisir au lit sans être en amour, ne l’écoutez pas, ce ne sera probablement pas le cas pour vous. Et puis, elle est sûrement malade, votre amie.

Elle a quatorze ans… Jeune fille, un médecin te parle, 1947

Notez-le bien, vous n’êtes pas censées ressentir du désir sexuel (appelé ici « élément matériel »). Ce type de désir s’observe seulement chez les hommes. Si vous, en tant que femme, vous ressentez du désir, ce n’est pas naturel : c’est parce que vous avez été influencées par le cinéma. Ou c’est à causes de vos « prédispositions anormales ».

Lui… et toi jeune fille, 1961

Leçon 5 – Ne soyez pas obsédée par l’orgasme.

L’art d’aimer son mari : l’épouse chrétienne, 1956

… Mais, en même temps, ne retenez pas non plus votre orgasme « par orgueil » ou pour éviter une grossesse.

L’art d’aimer son mari : l’épouse chrétienne, 1956.

(Psssst! Non, retenir son orgasme n’a jamais empêché personne de tomber enceinte.)

Leçon 6 – Que faire en cas d’adultère?

Si votre conjoint vous trompe, ne vous mettez pas en colère. Soyez super fine :

L’art de se faire aimer de son mari, 1875

Une autre bonne chose à faire quand votre conjoint vous trompe, c’est de vous mettre belle et de faire le ménage :

L’art d’aimer son mari : l’épouse chrétienne, 1956

Si votre conjoint vous trompe, ce n’est pas correct, non. Mais si vous, vous le trompez, c’est criminel. (Vous trouvez ça louche que cette règle qui avantage les hommes soit écrite par des hommes? Mais voyons, les hommes ne peuvent pas avoir tort « depuis 20 siècles ».)

L’art de se faire aimer de son mari, 1875

Leçon 7 – Ne dansez pas comme les Noirs.

(On semble présumer ici que vous n’êtes pas noire.) Méfiez-vous des musiques sur lesquelles les Noirs aiment danser. Elles ne sont pas artistiques : elles ne sont que sexuelles.

Lui… et toi jeune fille, 1961

Leçon 8 – Le respect, c’est seulement pour les filles pudiques.

 Si vous vous habillez de manière séduisante, vous ne pouvez pas vous attendre à ce qu’on vous respecte.

Lui… et toi jeune fille, 1961

Leçon 9 – Le sport, c’est indécent quand ce sont les femmes qui en font.

Ne faites pas de sport. Le sport, c’est masculin. Et puis, ça vous obligerait à porter un maillot de bain ou un short, et ça pourrait exciter les jeunes hommes :

Lui… et toi jeune fille, 1961

Alors voilà, ces conseils ont été écrits par des hommes et des femmes, des médecins, des marchands de médicaments, des religieux et des laïcs au cours des dernières décennies.

En lisant ces absurdités pseudo-scientifiques et ces doctrines contrôlantes sur la sexualité, on peut se désoler pour nos grands-mères…

On peut aussi se demander de quoi riront nos petits-enfants en relisant les conseils qui nous sont prodigués, à nous, en ce début de millénaire.

 …

Sources :

– Richard C. Julia. Le guide de  la femme, Montréal, La Compagnie d’imprimerie Guertin, 1900?

– Dr Hemmerdinger, Armand. Elle a quatorze ans… Jeune fille, un médecin te parle, Librairie des sciences et des arts, Paris, 1947.

– Uzès, G. d’. L’art de se faire aimer de son mari, Montréal, Leprohon et Leprohon, 1875 [microfiche]

– L. Honoré, S.J. Lui… et toi jeune fille!, Casterman, Paris, 1934, réédition 1961.

– Prudence, Claude. L’art d’aimer son mari : l’épouse chrétienne, Éditions du Levain, Paris, 1956.