Blogue de Jo-Annie Larue

Party boutures et compost gratuit!

jeudi 23 juin 2011 à 17 h 52 | | Pour nous joindre

Il est si facile d’avoir un jardin à la maison que, dès demain, vous pourriez posséder votre propre mini Jardin botanique au salon! Il suffit de faire quelques échanges entre bons voisins, et d’avoir sous la main un peu de compost*.

Crédit : Jo-Annie Larue

Party boutures

Mes deux voisins Gabriel et Annie sont venus chez moi il y a quelques semaines avec des graines, des pousses qu’ils venaient de couper, des ciseaux et des pots; on faisait notre premier party boutures.

Après avoir ouvert la bouteille de vin, on a couvert la table de papier journal afin de ne pas tout salir. J’avais ma terre et les outils nécessaires pour empoter des fleurs, soit des petites pelles et un mini râteau.

Crédit : Jo-Annie Larue

Annie était bien fière de nous dire que grâce à ses gloires du matin, on ne verrait plus son balcon d’ici la fin de l’été. Gabriel nous parlait du gigantisme de son pothos. De mon côté, j’étais contente de leur apprendre qu’il suffit de planter, de biais, une seule feuille de crassula pour qu’elle devienne un jour un Bonzaï.

Gabriel a soulevé un bon point : il est parfois difficile de garder des boutures dans ces petits pots verts de plastique, car l’eau s’évacue par les petits trous et il faut donc mettre la main sur beaucoup de petites soucoupes. Solution de remplacement : une pinte de lait vide et une paire de ciseaux.

Crédit : Jo-Annie Larue

Depuis, mes plantes ont déjà grandi de plusieurs centimètres. Je garde de cette expérience de multiples conseils sur les plantes, de nouveaux spécimens, en plus d’avoir fait connaissance avec mes voisins. Et ce n’est bien sûr que party remis!

*Compost gratuit

Deux fois l’an, la ville offre aux résidents de Montréal de la terre gratuite. Compostée toute l’année à l’Écocentre Saint-Michel, cette terre est ensuite redistribuée aux citoyens à plusieurs endroits de la ville.

Il suffit donc de vous présenter à votre point de quartier avec une preuve de résidence, quelques chaudières (certains y vont carrément avec une remorque), une pelle et une bonne paire de bras!

Crédit : Jo-Annie Larue

Crédit : Jo-Annie Larue