Billets classés sous la catégorie « Non classé »

Le 18 juin 2018, la commission d’appel du Conseil de presse du Québec a rendu une décision au sujet d’un blâme porté par le Conseil contre Radio-Canada.ca, après une plainte formulée par M.Louis-Joseph Couturier à propos d’un reportage annexé à cet article.

Monsieur Couturier reprochait à Radio-Canada.ca l’utilisation d’un extrait vidéo de 9 secondes montrant des manifestants reculant devant des policiers, au cours d’émeutes à Baltimore, au Maryland, en avril 2015. Or, dans les faits, ces manifestants avançaient vers les policiers qui, eux, reculaient. Radio-Canada.ca a reconnu qu’il s’agissait d’une erreur de bonne foi, les images ayant été alimentées à l’envers. Un texte explicatif avait aussi été ajouté à l’article.

Malgré ces explications, le Conseil de presse a émis un blâme pour manque d’intégrité dans la présentation visuelle, décision qui a été confirmée par la commission d’appel.

Un reportage diffusé au Téléjournal Mauricie-Centre-du-Québec du 18 mai 2018 pouvait prêter à équivoque et laisser ainsi entendre que le rodéo est illégal au Québec. Cela n’est évidemment pas le cas, puisqu’aucun jugement de ce genre n’a été rendu sur cette pratique. Nous sommes désolés de la confusion que ce reportage ait pu engendrer.

Dans la foulée de l’afflux de migrants suscité par les nouvelles règles d’immigration adoptées par le gouvernement américain en 2017, Radio-Canada a employé l’adjectif illégal pour qualifier les demandeurs d’asile. S’il est vrai que ces individus sont, pour la plupart, entrés de manière irrégulière au Canada, cela ne fait pas d’eux des migrants illégaux ou  clandestins.

Le Barreau du Québec a offert ce rappel dans une lettre du 25 août 2017

Par souci d’exactitude, Radio-Canada privilégie désormais l’expression demandeur d’asile pour désigner ces personnes.  

Le jeudi 19 octobre 2017, dans le cadre d’un reportage d’Azeb Wolde-Giorghis diffusé au Téléjournal avec Céline Galipeau, nous avons montré  la photo d’une femme identifiée à tort comme étant une victime présumée de Gilbert Rozon. Nous nous excusons des inconvénients que cela a pu lui causer.

Le 4 octobre 2017, dans un reportage sur le racisme systémique au Québec, nous affirmions qu’une manifestation tenue le 22 juillet 2004, à Québec, avait été organisée en appui à l’animateur Jeff Fillion, suspendu pour avoir tenu des propos racistes. Il s’agissait en réalité d’une manifestation en appui à la station de radio CHOI-FM dont le permis de diffusion avait été suspendu par le CRTC, en raison de propos offensants et d’attaques personnelles proférés par ses animateurs. Nous nous excusons de la confusion que cela a pu causer.

Dans le cadre du téléjournal Le National du 1er avril 2017 sur les ondes d’ICI RDI, la chef d’antenne a présenté un reportage sur le problème de batterie d’une Mazda 3 en indiquant erronément qu’il s’agissait d’une voiture électrique.

Nous nous excusons de la confusion que cela a pu causer.

Une erreur d’identification a été commise dans le cadre du Téléjournal 21 h diffusé sur les ondes d’ICI RDI, le 24 février 2017. Une bande d’identification avec la mention « Ben Carson, secrétaire au Logement et au Développement urbain des États-Unis » est apparue quelques secondes pendant qu’André Carson s’exprimait en ondes et que le journaliste Frédéric Arnould le paraphrasait en rapportant : « Les démocrates qualifient tout cela de tentative de dévalorisation de la presse.»

Il aurait donc fallu lire qu’il s’agissait du représentant démocrate de l’Indiana André Carson et non du républicain Ben Carson. Nous nous excusons de la confusion que cela a pu causer.

Le 25 juin 2016, Radio-Canada a diffusé un reportage de Karine Bastien en lien avec le délibéré du jury dans le cadre du procès découlant de l’opération Diligence menée par la Sûreté du Québec. Ce reportage mentionnait en bloc l’ensemble des accusations portées contre les cinq hommes.

Radio-Canada tient à préciser les accusations qui étaient à cette date portées contre chacun des cinq individus.

  • M. Louis-Pierre Lafortune était accusé de complot en vue de recycler les biens de la criminalité.
  • M. Robert Amato était accusé de complot en vue de recycler les biens de la criminalité, de recyclage des produits de la criminalité et de gangstérisme.
  • M. Guy Drouin était accusé de complot en vue de recycler les biens de la criminalité, de recyclage des produits de la criminalité et de gangstérisme.
  • M. Jerry Purdy était accusé de complot en vue de recycler les biens de la criminalité, de recyclage des produits de la criminalité, de complot pour extorsion et d’extorsion.
  • M. Daniel Lafond était accusé de complot en vue de recycler les biens de la criminalité, de recyclage des produits de la criminalité, de complet pour extorsion, d’extorsion et de gangstérisme.

Le 12 mai 2016, le Conseil de presse du Québec a rendu une décision concernant des plaintes formulées par MM. Éric Durand et Mathieu Gauthier, à l’endroit de ICI Radio-Canada.ca pour un article publié le 7 août 2015. MM. Durand et Gauthier reprochaient à ICI Radio-Canada.ca d’avoir utilisé à tort la photo d’une arme à autorisation restreinte pour illustré l’article intitulé Ottawa autorise des armes semi-automatiques prohibées par la GRC. ICI Radio-Canada.ca avait alors retiré la photo et publié une mise au point à cet effet.

Dans sa décision, le Conseil a retenu les plaintes pour « publication de photographie trompeuse » mais, nous citons, « a absout (ICI Radio-Canada.ca) en raison,  du retrait de la photographie, dès qu’elle fût portée à leur connaissance, corrigeant ainsi leur erreur avec diligence ».

 

 

À propos de vos commentaires aux Ex

mercredi 7 octobre 2015 à 14 h 58 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

icichampoux

Vous êtes nombreux à vouloir vous exprimer à chaque édition des Ex et nous sommes heureux de vous lire. Voici quelques trucs pour maximiser vos chances d’être lu en ondes :

  1. Ne vous écartez pas : les commentaires hors-sujet ne seront pas retenus.
  2. Faites preuve de respect : la diffamation et l’intolérance sont à proscrire.
  3. Soyez concis : le temps file et nous devons faire des choix. S’il est trop long, votre commentaire sera écourté, résumé ou écarté.

Les Ex vous remercient de participer à la discussion!
Au plaisir de vous lire!