Billets publiés en juin 2014

Le 4 mai 2014, dans le cadre du Téléjournal, sur ICI Radio-Canada Télé. nous avons diffusé un reportage qui affirmait que la hausse du prix du boeuf était notamment causée par le prix élevé du maïs servant à engraisser le bétail.

Les chiffres indiqués dans le tableau apparu à l’écran et utilisés pour étayer la thèse du journaliste sont inexacts. Le reportage indique que le maïs se vendait 200 dollars la tonne en janvier 2010 et 350 dollars aujourd’hui, une hausse de près du double. Or, le maïs s’est vendu en moyenne 278 dollars canadiens la tonne au Québec en 2010-2011 et environ 203 dollars d’octobre 2013 à avril 2014, en chute de 27 %. La hausse du prix du bœuf et du porc est plutôt attribuable à une diminution des cheptels.

Nous nous excusons de cette inexactitude.

Pour lire la révision de l’Ombudsman rendue le 29 mai, cliquez ici.

Le 13 avril 2014, dans le cadre du Téléjournal, nous avons diffusé un reportage sur les réactions de la communauté musulmane aux résultats de l’élection québécoise qui ne reflétait pas correctement la position d’une des intervenantes, Mme Djemila Benhabib, sur la charte des valeurs proposée alors par le gouvernement Marois.

Dans l’entrevue accordée pour ce reportage, Mme Benhabib a exprimé un point de vue de musulmane laïque en faveur de la charte des valeurs. Elle estimait important de rappeler que la communauté musulmane est loin d’être homogène et que de nombreux musulmans laïques avaient appuyé le projet de charte pendant la campagne électorale. L’ex-candidate du Parti québécois a aussi tenu à dénoncer l’instrumentalisation de l’Islam et le militantisme politique de certaines mosquées et de centres communautaires musulmans. Elle a aussi mentionné que des musulmans laïques s’inquiétaient des conséquences de l’abandon du projet de charte des valeurs à la suite de la défaite du PQ.

Le reportage de Radio-Canada concluait à tort que les 300 000 musulmans du Québec s’étaient mobilisés pour voter contre la charte.

Pour lire la révision de l’Ombudsman rendue le 4 juin, cliquez ici.