Billets publiés en mars 2014

Le 21 mars 2014, le Conseil de presse du Québec a rendu une décision concernant une plainte formulée par M.Bernard Desgagné, à l’endroit du site web de ICI Radio-Canada.

Le Conseil conclut que l’article intitulé L’ex-président de la Côte d’Ivoire Laurent Gbagbo devant la CPI  contenait une inexactitude dans sa version initiale. Il y était alors écrit qu’Alassane Ouattara avait remporté les élections présidentielles de 2010, sans préciser davantage les circonstances de cette victoire aux dépens de M.Gbagbo. Or, ce passage a depuis été revu et se lit dorénavant comme suit:

« …à la suite de la proclamation de la victoire de son adversaire Alassane Ouattara par une mission de l’ONU. »

Le Conseil de presse estime que « cette correction est satisfaisante, et vient réparer l’erreur initialement commise ».

 

 

Le 18 mars 2014, ICI Radio-Canada.ca a publié un article intitulé Téléphones intelligents: augmentation du prix des nouveaux forfaits. La version originale laissait entendre que Telus, Bell Mobilité et Rogers avaient procédé en même temps à l’augmentation des tarifs mensuels de base de leurs nouveaux forfaits pour supertéléphones et téléphones intelligents, posant du coup la question « Collusion ou pure coïncidence?« .

En fait, Telus a procédé à cette augmentation en janvier alors que Bell Mobilité et Rogers l’ont fait récemment.  Telus affirme d’ailleurs avoir réduit, la semaine dernière, le coût de ses options de données les plus populaires.

Nous n’avons jamais voulu affirmer qu’il y avait eu dans les faits de la collusion. Nous nous excusons pour cette erreur et sommes désolés des inconvénients qui ont pu en découler.

L’article intitulé Entente à l’amiable dans un des dossiers « matricule 728 » a été corrigé, le 14 mars 2014, à la suite d’une information voulant que la Ville de Montréal n’ait versé aucun dédommagement pour des gestes présumément posés par la policière Stéfanie Trudeau. Comme l’indique la version actuelle, deux des trois plaignants qui poursuivaient trois policières dont Mme Trudeau, se sont désistés de leur recours visant cette dernière.

Nous avons également apporté une précision au sujet d’une provision budgétaire d’un maximum de 25 ooo $ réservée par la Ville de Montréal pour couvrir les frais et honoraires de l’avocat représentant Stéfanie Trudeau dans un autre dossier.

Nous nous excusons pour ces imprécisions.