Blogue de Pierre Champoux

Précision au sujet d’un reportage sur la clinique socio-juridique du Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine

vendredi 21 février 2014 à 18 h 54 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

icichampoux

Le 5 février 2014, lors de la diffusion télé de notre reportage sur la clinique socio-juridique du CHU Sainte-Justine, la Société Radio-Canada a affirmé au sujet du cas de madame Linda Ferrat et Amokrane Amirat que le juge avait cru leur version selon laquelle la fracture du crâne de leur enfant résultait de sa naissance et non du fait qu’ils l’auraient échappé. Nous tenons à préciser que le juge a plutôt conclu que, bien que la thèse de l’accident était la plus vraisemblable et plausible, il ne pouvait tirer, selon la prépondérance de la preuve, aucune conclusion réelle quant à l’origine de la blessure.  Selon le juge, il n’avait pas été démontré que la santé et le développement de l’enfant étaient compromis.
Conséquemment, il a redonné la garde de l’enfant aux parents.
Cette précision vaut également pour le reportage diffusé lors de l’émission Enquête du 21 novembre 2013.