Billets publiés en mars 2011

Dans le reportage de la journaliste Dorothée Giroux diffusé le 29 mars, le Dr Gilles Morin
doute du diagnostic de mésothéliome dont souffre une femme Coréenne venue témoigner des méfaits de l’amiante. Le Dr Morin affirme qu’il lui parait impossible de survivre plus d’un an au mésothéliome, alors que la femme est venue témoigner qu’elle est traitée pour un mésothéliome depuis 5 ans. Nous tenons à préciser que différentes études confirment qu’un petit pourcentage de malades survit plus de 5 ans au mésothéliome, contrairement à l’affirmation du Dr Morin.