Billets classés sous « Turquie »

Un vin turc pour le barbecue

Mercredi 1 août 2012 à 11 h 00 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

@millesime

Un vignoble du producteur turc Doluca. | Photo : Wines of Turkey

Située entre l’Europe et l’Asie, entourée des mers Méditerranée, Égée et Noire, la Turquie produit du vin, et ce, depuis des temps immémoriaux, soit la période néolithique.

La vigne foisonne en Turquie, qui est tout de même le quatrième producteur de raisin au monde. Mais nous parlons ici de raisins de table, bien sûr. Pour le vin, la Turquie ne se trouve qu’en 36e position sur l’échiquier de la viticulture mondiale. « Seulement 3 % de la production est vinifiée pour produire 90 millions de bouteilles par an », selon le site Vitisphère.

Les autorités turques ont séparé la production en sept territoires. En matière de cépages, le pays porte principalement ses espoirs sur 13 cépages. Les cépages autochtones bogazhere et öküzgözü côtoient les cépages internationaux comme le cabernet-sauvignon et le chardonnay.


J’ai goûté à :
Kocabag Kapadokya 2011

Code SAQ : 10703754
13 $
Cette compagnie produit du vin depuis le millésime 1986. Sur 35 hectares, Kocabag cultive les cépages autochtones öküzgözü, bogazkere, narince et emir. Ce vin est un mélange de quelques-uns de ces cépages.

La bouteille, ouverte depuis une trentaine de minutes, offrait un nez de fruits frais écrasés, un mélange de fruits rouges si vous voulez. Après quelques minutes d’aération dans le verre, des odeurs d’épices, de bacon et de viande sont apparues.

En bouche, le vin laisse une impression de fumée, entouré de tannins et d’une acidité suffisante. Un vin bien équilibré malgré ses 14 % d’alcool par volume. Un vin tout indiqué avec des saucisses sur le barbecue, la pizza à la viande et le poulet grillé.

Notez que les vins turcs sont rares. Seul celui-ci est en vente à la SAQ, et la LCBO n’en vend aucun.