Billets classés sous « Technologie »

La technologie au service du vigneron

Mardi 24 janvier 2012 à 14 h 49 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

@millesime

Un robot sécateur

Je suis tombé sur un article du blogue d’Hervé Bizeul, propriétaire du Clos des Fées, dans le Languedoc-Roussillon. Il réfléchit sur l’avenir, d’ici cinq ans, du travail des vignerons, transformé par la technologie.

Quatre idées ont traversé son esprit :

  1. Les robots effectueront le travail manuel dans les vignes.
  2. Les verres seront intelligents : ils seront dotés d’un écran indiquant la température du vin et d’autres données.
  3. La réalité augmentée sera utilisée sur les bouteilles et procurera plus d’information aux consommateurs.
  4. Des algorithmes de reconnaissance seront adaptés aux étiquettes des bouteilles de vin.

Selon moi, certaines des idées d’Hervé Bizeul seront une réalité bien avant. C’est le cas de la première : un robot-sécateur a récemment été mis au point par des chercheurs néo-zélandais. Ce robot est équipé de caméras en trois dimensions et infrarouges pour mieux se déplacer entre les rangées de vignes, de jour comme de nuit.

Regardez le reportage de la télévision néo-zélandaise.

Aussi

Satellites et téléphones
Déjà, des producteurs emploient l’imagerie satellite pour délimiter les plantations des cépages dans leur vignoble. Les satellites analysent la composition du sous-sol. Un cépage pourra être planté à un endroit mieux approprié à son développement dans le vignoble. Aussi, le satellite permet de vérifier le cycle de végétation, donc de décider des dates des vendanges.

Sans aucun doute, le téléphone intelligent sera un instrument qui alliera le savoir-faire ancestral de la production vinicole et la technologie dernier cri. Déjà, des applications font le lien entre les touristes et les vignobles quant à leurs heures d’ouverture et leurs activités quotidiennes. Les associations professionnelles comme celles du Beaujolais, de Bordeaux, des vins du Valais en Suisse et du Barolo en Italie proposent aussi ce genre d’applications.

Les applications technologiques dans le vin sont déjà là, et d’autres sont à venir. En espérant que les robots dans les vignes ne se mettent pas à tout tailler en pièces sans discernement…