Billets classés sous « Dégustation »

L’ABC de la dégustation

Jeudi 15 mars 2012 à 11 h 00 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

@millesime

Des sommeliers dégustent du vin.

Avant de porter le verre à leurs lèvres, pourquoi les amateurs avancés tournent-ils leur verre, le regardent et y mettent leur nez? Parfois, cette analyse permet de prévoir à quoi ils auront affaire. Le nez de ce vin rouge semble complexe avec des odeurs animales et de pâtisserie? Il sera peut-être boisé et corsé. Mais, ô complexité du vin, toute règle a ses exceptions.

C’est ainsi qu’il m’est déjà arrivé de tomber sur un vin peu invitant au nez : la sueur, le cheval (l’écurie au complet!)… l’animal nous attendait. Mais en bouche, il était (le vin, pas l’animal!) sublime : charnu avec des fruits rouges frais et des beaux tannins.

Ainsi, vous voulez avoir l’air d’un pro? Voici trois règles à suivre.

1- L’inspection visuelle : regardez le vin dans votre verre. Votre blanc tire-t-il sur le vert, le jaune or ou le jaune paille, ou il est tuilé? Quant au rouge, il peut emprunter diverses nuances, soit violacées, rubis, grenat ou presque brunes.

2- L’inspection olfactive : sentez une première fois le vin. Remuez le verre un peu et sentez de nouveau. L’odeur sera faible ou aromatique (marquée). Sa qualité peut varier de simple à vulgaire en passant par la complexité. Enfin, que sentez-vous? Des fruits frais, transformés, des arômes végétaux, des odeurs animales, d’épices, de bois?

3- L’inspection gustative : portez le vin à votre bouche. Essayez de remarquer la présence du vin sur la langue. Ensuite, le vin est-il très ou peu acide? L’alcool est-il très présent? Dans le cas des vins rouges, comment sont les tannins? Souples, durs, agressifs, en grand nombre?

Enfin, j’aime bien calculer combien de secondes le goût du vin demeure en bouche (la présence gustative). Les vins de qualité sont normalement capables de tenir la route… sur la langue.

 

La suggestion de la semaine
Orphéus Etna rosso 2008
Code SAQ : 10675968
21, 80 $

Un vin de Sicile composé des cépages autochtones nerello mascalese et nerello mantellato plantés sur les sols volcaniques autour du mont Etna. Attendez-vous à un vin rouge très aromatique avec des notes de graphite, de fruits rouges et de viande. En bouche, une acidité élevée épouse un caractère minéral et balsamique, ainsi que du cassis, du café et du chocolat noir. Idéal avec des viandes rôties.