Billets classés sous « Chardonnay »

Le chardonnay, le roi des vins blancs

jeudi 11 juillet 2013 à 14 h 26 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

@millesime

Puisqu’il s’adapte à une multitude de sols et de terroirs, le chardonnay se trouve partout dans le monde. Complexe et fin en Bourgogne, il prend des airs beurré et torréfié en Californie, selon l’usage, bon ou mauvais, que le vinificateur fait de la barrique de vieillissement (reconnaissons tout de même que les Américains font de grands chardonnays).

Selon le site Vitis.org, « des analyses génétiques publiées ont montré qu’il (le chardonnay) est le résultat d’un croisement entre le gouais et le pinot. Avec une production raisonnable, (il) donne un vin d’une grande finesse, bien équilibré, puissant, ample et possédant un fort potentiel aromatique. Le chardonnay se prête bien également à l’élevage et à la fermentation en barriques ».

Allons-y de quelques suggestions de bouteilles de chardonnay d’un peu partout dans le monde.

Boschendal 1685 chardonnay Coastal region 2011
Code SAQ : 00935833
16,95 $
Les odeurs de fruits frais accueillent le nez de ce vin d’Afrique du Sud. Ensuite, la pomme verte, la poire, la vanille, de légères traces d’agrumes, dont l’ananas, donnent un beau vin d’été simple, mais agréable.

Le Bonheur chardonnay Western Cape 2012
Code SAQ : 00710780
17 $
Un autre chardonnay d’Afrique du Sud, mais celui-ci a indéniablement connu un passage en barrique de chêne, vu son nez vanillé. Cette impression se confirme au verre, où le vin développe des arômes de beurre, de vanille, de poire et de crème. Un vin tout à fait correct, comme d’habitude.

Wente Vineyards Morning Fog chardonnay 2011
Code SAQ : 10754084
19,65 $
Déplaçons-nous aux États-Unis avec ce chardonnay plus minéral. La craie, le citron, la lime, le silex, la fumée et une vive acidité entourent ce vin. Très bon.

Jean-Paul Brun Beaujolais chardonnay 2011
Code SAQ : 00713495
23,65 $
À tout seigneur tout honneur, le chardonnay de Bourgogne demeure la référence en matière de ce cépage. Mais ici, je vous présente un chardonnay du Beaujolais. Dans cette cuvée, Jean-Paul Brun fermente ses raisins en fûts de chêne avec de fréquents bâtonnages à la bourguignonne, ce qui fait remonter les lies et apporte du gras au vin. En effet, gras il y a dans ce vin aux arômes de crème, de vanille et de citron, et doté d’une vive acidité. La finale revient sur la vanille, à laquelle s’ajoute du zeste de lime. Un blanc de Bourgogne tout ce qu’il y a de plus classique.

Cloudy Bay Marlborough chardonnay 2010
Code SAQ : 10954086
29,75 $
Surtout reconnus pour ses sauvignons blancs très (parfois trop?) aromatiques, les producteurs néo-zélandais cultivent un peu de chardonnay. Celui de la maison Marlborough est assez convenu (et cher!) avec ses arômes de beurre, de vanille et de fruits blancs, et il est malheureusement marqué par l’alcool. À essayer avec des grillades (viandes blanches, poissons) estivales.

Kumeu River Hunting Hill chardonnay 2009
Code SAQ : 11416159
40 $
Voici un autre chardonnay néo-zélandais, mais dont le prix reflète la qualité. Droit et puissant, ce vin dégage du citron, du zeste de lime, du silex, du calcaire et une bonne acidité.

Une célébration
Au Canada, l’importance du chardonnay est soulignée par l’événement International cool climate chardonnay celebration, qui aura lieu à Niagara du 19 au 21 juillet. Il y aura les vins d’une soixantaine de producteurs, des conférences, dont celle de Steven Spurrier qui avait organisé le Jugement de Paris en 1976, et des chefs pour réaliser des accords mets-vins avec ce raisin blanc si apprécié des consommateurs.