Billets classés sous la catégorie « Uruguay »

L’Uruguay viticole

mardi 21 janvier 2014 à 14 h 06 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

@millesime

Des vignes de tannat au vignoble Bouza en Uruguay | Photo : AFP/Pablo Porciuncula

Des vignes de tannat au vignoble Bouza, en Uruguay | Photo : AFP/Pablo Porciuncula

Vingt-trois vins de l’Uruguay sont en vente à la SAQ et aucun à la LCBO, en Ontario. Ce chiffre s’explique par les faibles exportations de vin (10 %) de ce pays d’Amérique du Sud.

C’est certainement pour cette raison que nous en buvons peu fréquemment. Pourtant, les vins du quatrième producteur d’Amérique du Sud offrent de bons rapports qualité-prix. La preuve, ce gewurztraminer.

uruguay_irurtiaIrurtia gewurztraminer 2012
Code SAQ : 10816951
13,65 $
La famille Irurtia, d’origine basque, fait du vin depuis le millésime 1913, soit plus d’un siècle. Leur vignoble est situé dans la région de Carmelo, dans le sud-ouest du pays.
Très acide, ce vin a des arômes de zeste de lime, de litchi, de fruits exotiques, de fruits de la passion et de menthe, qui se fondent dans une trame minérale.
J’ai dégusté ce vin avec un groupe d’amis qui l’ont beaucoup apprécié. Par contre, l’un d’entre eux a fait remarquer que le cépage gewurztraminer est difficile à marier avec les plats. Sa suggestion : un saumon cuit sur le barbecue avec du zeste de citron et de lime.

Bordés par l’océan Atlantique, les 9000 hectares du vignoble de ce pays chaud sont refroidis par des courants frais provenant de l’Antarctique. Contrairement à ce qui se fait en Argentine, le climat humide permet d’éviter l’irrigation.

Les Espagnols ont introduit la vigne au 17e siècle, mais ce sont surtout les immigrants basques en 1870, avec le cépage tannat dans leurs valises, qui assureront une qualité viticole pour le pays. Originaire du sud-ouest de la France (des appellations madiran et irouléguy), le tannat représente aujourd’hui près du tiers de la production viticole en Uruguay.

Le tannat de l’Uruguay donne un vin plus souple et plus facile à boire jeune que ses appellations sœurs françaises. On l’appelle aussi harriague, du nom de son importateur basque. Les vignerons uruguayens l’assemblent également avec le cabernet-sauvignon, le merlot, le cabernet franc et le shiraz.

En blanc, le pays est surtout planté de chardonnay, de sémillon, de sauvignon blanc, de viognier et de torrontés.

Le pays compte sur près de 300 producteurs dont les Français Bernard Magrez (qui est propriétaire de grands crus classé à Bordeaux, mais aussi de domaines aux États-Unis, au Maroc, en Espagne, au Portugal, en Argentine, au Chili et au Japon!) et la maison Hermanos Lurton (de Bordeaux aussi, mais propriétaire de domaines en Argentine, au Chili et en Espagne).

(Sources : Le Petit Larousse des vins et WinesofUruguay.com)

Un vin rouge italien
Umberto Cesari Yemula 2010

Code SAQ : 11039787
26,95 $
Le nez charme avec ses fruits rouges transformés, la fraise, la cerise, la violette et le chocolat. Viennent par la suite des saveurs de framboise, de cassis, de café, de chocolat et de pâtisserie. Le vin est très tannique et plaira à un large public qui aime les vins du style Nouveau Monde.