Billets classés sous la catégorie « Sud-Ouest »

Une dégustation de Montravel, à Bergerac. Photo : CIVRB

Une dégustation de Montravel, à Bergerac. Photo : CIVRB

La grotte de Lascaux témoigne de la présence humaine il y a 20 000 ans. Pour des raisons de protection du patrimoine, elle est fermée au public; il est cependant possible de visiter son fac-similé 200 mètres plus loin à Montignac.

Le Centre des sciences de Montréal présente d’ailleurs une exposition sur la grotte de Lascaux.

Cette célèbre grotte est située dans la région du Périgord, dans le sud-ouest de la France, la patrie de la dispendieuse truffe et du foie gras. Et du vin de l’appellation Bergerac.

Plus »

Le Brulhois, patrie du vin noir

mardi 4 février 2014 à 14 h 23 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

@millesime

Un vignoble du Brulhois. | © Les Vignerons du Brulhois

Un vignoble du Brulhois. | © Les Vignerons du Brulhois

Situé entre Bordeaux et Toulouse, dans le sud-ouest de la France, le Brulhois offre des vins de cépages diversifiés. La Garonne coule en ses terres, l’Atlantique apporte son influence océanique, et la Méditerranée ne veille pas très loin.

Les premières traces du vignoble remontent au Moyen Âge. Le phylloxéra l’a ravagé, et après la Révolution française, le territoire a été séparé en trois.

Pourtant, le vin noir du Brulhois revêtait une importance historique et économique. Il était massivement exporté en Grande-Bretagne. Les Britanniques prisaient les vins issus de tannat, à l’origine du vin noir.

Le malbec, le fer servadou, l’abouriou, le merlot, le cabernet franc et le cabernet-sauvignon complètent l’encépagement. Les vignes poussent dans un climat sec.

La création de la cave coopérative en 1960, résultat de la fusion entre la Cave de Donzac et de la Cave de Goulens, a relancé quelque peu la production vinicole. Ces deux caves s’uniront en 1997 pour créer Les Vignerons du Brulhois.

En 1984, les producteurs déclarent leurs vins en appellation d’origine vin délimité de qualité supérieure (AOVDQS). Ce n’est qu’en 2011 que l’AOC Brulhois apparaît officiellement.

Représentés au Québec depuis 1998, les vins de la cave coopérative Les Vignerons du Brulhois, sous la marque Carrelot des amants, constituent aujourd’hui 35 % de son chiffre d’affaires. « Notre arrivée au Québec en 1998 a marqué un tournant pour la cave en matière de qualité », souligne Isabelle Mignot, la responsable des exportations des Vignerons du Brulhois.

carrelotLa dégustation
Carrelot des Amants Côtes de Gascogne 2012

Code SAQ : 11675871
14,15 $
Il n’y pas d’appellation d’origine contrôlée pour les vins blancs du Brulhois. Les vignerons les déclarent donc en appellation Côtes de Gascogne. Le sauvignon blanc (80 %) et le gros manseng (20 %) composent ce vin qui sent le pamplemousse et les fleurs blanches. En bouche, il est bien acide avec des saveurs de pamplemousse, de craie, de lime et de fleurs blanches. Il laisse sur la langue une sensation assez grasse et un peu d’amertume. Un vin qui se défend bien, vu son prix.

Carrelot des Amants Côtes de Gascogne 2013
La responsable export des Vignerons du Brulhois, Isabelle Mignot, avait apporté des « bruts de cave » du millésime 2013 en blanc et en rosé, soit des vins qui ne sont pas encore terminés. Celui-ci, bien floral, est entouré de saveurs de citron, de fruits blancs exotiques, de craie et minéral. Il contient un peu de gaz carbonique, qui disparaîtra lors de la commercialisation finale.

Carrelot des Amants Brulhois 2012
Code SAQ : 620682
12,75 $
Le rosé est populaire dans le Brulhois. Celui-ci arbore une teinte orangée et sent les bonbons. En bouche, la cerise, les petits fruits rouges, l’amertume et une vive acidité prennent le dessus sur quelques saveurs végétales. Le merlot (50 %), le cabernet franc (30 %) et divers cépages comme le malbec, le fer servadou et le tannat (20 %) représentent l’encépagement de ce rosé.

Carrelot des Amants Brulhois 2013
Le « brut de cave » 2013 n’était pas encore sulfité; il était donc plus coloré. Ce vin, qui sent les petits bonbons rouges acidulés, goûte les bonbons rouges, la cerise et la fraise. Il est très acide, croquant et savoureux.

Carrelot des Amants Brulhois 2011
Code SAQ : 00508879
12,75 $
La cave coopérative des Vignerons du Brulhois produit près de 250 000 bouteilles de vin rouge annuellement. Les fruits rouges poivrés ressortent du verre. Le vin est marqué par les fruits noirs, le cassis notamment, l’encre et le champignon. L’acidité et les tannins sont élevés, et la finale est longue. L’encépagement est composé de cabernet franc (35 %), de tannat (35 %), de merlot (20 %), de cabernet-sauvignon et de fer servadou (10 % ensemble).

Les Vignerons de Brulhois Le Vin Noir Côtes du Brulhois 2009
Code SAQ : 11154822
17,80 $
Très jeune, tannique et acide, ce vin composé de tannat (34 %), de cabernet franc (33 %) et de merlot (33 %) donne dans le cassis, le champignon et les arômes végétaux. Les raisins sont issus de la production de huit vignerons membres de la cave coopérative.

Nous avons également dégusté du vin issu des vignes de deux vignerons, le Terressence 2011 (qui n’est pas encore en vente au Canada). Le cassis et le champignon dominent sa palette aromatique. Les fruits des champs et les saveurs de tarte aux bleuets suivent. Un jeune vin prometteur.

© iStockphoto/Geoffrey Holman

Allez, c’est le temps, il fait beau, vous avez certainement recommencé à cuisiner sur le barbecue. Mais quoi boire avec les viandes, poissons et légumes grillés? Voici quelques suggestions de bouteilles, en vente en quantité suffisante à la SAQ.

Vous êtes en manque de recettes? Écoutez les deux propositions de livres de cuisine au barbecue de l’émission Bien dans son assiette.

Aussi à la même émission, une entrevue pour ceux dont le mode de cuisson au barbecue inquiète. La fumée du barbecue est-elle toxique? Le chimiste Normand Voyer révèle des trucs scientifiquement prouvés pour réussir des grillades succulentes en toute sécurité.

Un rosé pour le balcon, la terrasse et la cour
Château Bellevue La Forêt Fronton 2012

Code SAQ : 00219840
16,25 $
LCBO Vintages : 219840
13,95 $
Très fruité, ce classique de qualité constante d’année en année met en valeur des cerises et des fraises; des fruits rouges mûrs quoi! L’acidité est marquée, rendant du même coup le vin rafraîchissant.

Des blancs
Umani Ronchi Jorio Marche 2011

Code SAQ : 11573218
16,25 $
Un vin très frais, où les agrumes sont les légion dans le verre, surtout la lime. Des notes de craie et de fumée appuient une vive acidité. Un vin parfait pour l’apéritif et pour les mets légers.

Domaine Fenouillet Hautes Combes Faugères 2012
Code SAQ : 11956850
18,25 $
En France, l’appellation Faugères produit en majorité des vins rouges (1927 hectares), alors que les vins blancs ne représentent que 60 hectares (source : INAO). Vous avez compris que les Faugères blancs sont rares au Québec; en fait, c’est le seul. Composé en parts égales de roussanne et de marsanne, ce Faugères blanc est jaune doré avec des odeurs de vanille. En bouche, il est crémeux, avec des touches de fruits blancs, de poire, de fumée, de pamplemousse et de fleurs blanches. Un très bon rapport qualité-prix.

Settesoli Mandrarossa Urra di Mare, sauvignon blanc, Sicilia IGT, 2010
Code SAQ : 11595450
21,65 $
La robe très dorée est brillante, et le vin dégage des arômes de fruits frais et d’agrumes. En bouche, c’est croquant, fruité et très acide. Les agrumes (citron et pamplemousse), l’herbe fraîche et la craie suivent par la suite. Servir à 12 °C sur des poissons et des légumes grillés.

Des rouges
Sogrape Vinhos, Duque de Viseu Dao 2009

Code SAQ : 00546309
14,95 $
Ce vin simple pour les diverses viandes du barbecue allie les arômes de fruits rouges dans un ensemble acide et tannique équilibré.

Prado Rey Crianza Ribera del Duero 2008
Code SAQ : 00929034
20 $
Plus rafraîchissant et plus corsé que le précédent, ce vin espagnol offre des fruits rouges, des cerises et des fraises en rétro.

Katnook Founder’s Block shiraz 2010
Code SAQ : 10831342
20,20 $
L’amateur de vins du Nouveau Monde trouvera son compte dans ce shiraz. La fraîcheur est assurée par des saveurs de fraises et de bleuets; le corps suit après avec une finale chocolatée. Un vin bien agréable.

Les 40 syrahs du Jugement de Montréal

mardi 16 octobre 2012 à 10 h 09 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

@millesime

© Radio-Canada/Ronald Georges

Le Jugement de Montréal 2012, un événement caritatif au profit de la Fondation Tel-jeunes, a couronné un vin canadien, le Syrah Equinoxe Okanagan 2009, Le Vieux Pin (89 $).

À l’exemple du Jugement de Paris en 1976 qui avait sacré des vins californiens devant des classiques bordelais et bourguignons, cet événement n’était rien de moins que la dégustation à l’aveugle de 40 syrahs françaises et du Nouveau Monde. Les appellations françaises Côte-Rôtie, Cornas, Hermitage, Saint-Joseph et Crozes-Hermitage côtoyaient des syrahs d’Australie, des États-Unis, d’Italie, d’Espagne, d’Afrique du Sud et du Canada.

Le grand public était convié à se soumettre à cet exercice de dégustation à l’aveugle. En matinée, 24 dégustateurs professionnels (sommeliers, journalistes) avaient établi leur palmarès des 10 meilleurs vins. Je me suis prêté à cet exercice lors de la dégustation du soir avec le public (près de 200 personnes).

Les bouteilles couvertes, dont certains vins passés en carafe. | © Radio-Canada/Ronald Georges

Toutes les bouteilles étaient couvertes, il était impossible de deviner leur identité. En commençant la dégustation, l’un des sommeliers-serveur (le service était aussi assuré par des employés d’agences de vin) m’a recommandé de ne pas accorder de notes trop élevées au début de la dégustation. Un excellent conseil! D’ailleurs, ceux-ci ne connaissaient pas nécessairement l’identité des bouteilles.


Mes résultats
Au dévoilement des résultats, 25 fois sur 40, j’ai fait la différence entre les syrahs d’Europe et celles du Nouveau Monde, et j’ai trouvé trois fois la bonne appellation.

Première constatation : 40 vins, c’est beaucoup, m’ont confirmé 2 invités. « C’est un peu trop, c’est un peu ambitieux comme formule. »

Deuxième constatation : la difficulté de la dégustation à l’aveugle. Réussir à trouver les bons pays et les bonnes appellations, ce n’est pas de la tarte. Par contre, mes notes reflètent les 10 premières positions du palmarès des 24 juges.


Mes vins préférés
Côte-Rôtie Rose pourpre 2010, Pierre Gaillard, France, 118 $

3e au palmarès

Syrah IGT Toscana 2009, Italie, Villa Pillo, 30 $
9e au palmarès

Cornas 2008, Maxime Graillot, France, 58 $
4e au palmarès

Cornas Terrasses du Serre 2009, Domaine du Coulet, France, 71 $
8e au palmarès
Pour le 2007, code SAQ : 11229556

Un dégustateur vide son verre de vin après l’avoir goûté. | © Radio-Canada/Ronald Georges

Syrah Conca de Barbera 2009, Clos Montblanc, Espagne, 25 $
12e au palmarès

Cahors La Pièce 2008, Mas del Périé, France, 69 $
17e au palmarès
Oui, certains « pirates », dont ce cahors (de cépage malbec), se sont faufilés dans la dégustation.

Crozes-Hermitage cuvée Gaby 2010, Domaine du Colombier, France, 38,15 $
10e au palmarès


Syrah Equinoxe Okanagan 2009, Le Vieux Pin, Canada, 89 $
1er au palmarès

Côte-Rôtie Les Grandes places 2008, Domaine Pichat, France, 110 $
31e au palmarès


En somme, c’était une dégustation mémorable! Bravo à Tel-Jeunes et au Raspipav (le regroupement des agences d’importation privée) d’avoir réuni cette quantité de vins de qualité. Mention aussi au service du vin qui était impeccable.