Billets classés sous la catégorie « Ontario »

Le Château Tour Haut Caussan

Le Château Tour Haut Caussan

Les 4 et 18 septembre, la Société des alcools du Québec mettra en vente 30 vins de France dans son arrivage Cellier. Des vins du Bordelais, de la vallée du Rhône et du Languedoc composent cette offre.

Ces vins sont des nouveautés ou des retours sur les étalages.

Plus »

paquesDans le but de vous aider à prévoir vos repas pascals, je vous propose quelques vins que la SAQ a lancés dans sa dernière opération Cellier. Quelques-uns d’entre eux sont aussi en vente en Ontario à la LCBO.

Blancs
Mission Hill sauvignon blanc réserve 2012

Code SAQ : 11593403
21 $
Dévoilant de discrets arômes de citron, il affiche en bouche des agrumes, du pamplemousse, des herbes fraîches, de la fumée et une pointe d’alcool. Très bien fait.

Domaine Vincent Carême Vouvray sec 2012
Code SAQ : 11633612
25,35 $
Un vin de Loire citronné, avec des fruits blancs (pêche), des agrumes (pamplemousse) et une belle trame minérale. Complexe et précis.

Rouges
Argiano Non Confunditur Toscana IGT 2011

Code SAQ : 11269401
22,85 $
Code LCBO Vintages : 72397
24,95 $
Un vin serré et bien jeune avec des arômes de café, de pâtisserie et de cassis. Il est très acide et très tannique, mais sa longueur en bouche est plus que satisfaisante.

Château Maison Blanche Médoc cru bourgeois 2009
Code SAQ : 11792293
23,20 $
La fraise, la fumée, les épices, la vanille, le bleuet : tout y est dans ce cru bourgeois assez souple, mais qui ne manque pas d’acidité.

Château Lestage Listrac-Médoc cru bourgeois 2009
Code SAQ : 10537426
25,80 $
Un vin plus « enrobé » que le précédent parce qu’il présente des notes de gâteau aux fruits noirs et rouges, de cassis et de vanille. Aussi, ses tannins sont assez souples et l’acidité moyenne. Bien agréable.

D’Arenberg The Galvo Garage McLaren Vale Adelaide Hills 2008
Code SAQ : 11155876
27,20 $
Un vin australien très acide et très tannique qui devrait plaire avec ses arômes de cassis (voire de grains de cassis) de café, de tabac noir, de vanille et d’épices. Excellent.

Castelle del Terriccio Tassinaia Toscana IGT 2006
Code SAQ : 12108730
29,95 $
Code LCBO Vintages : 11650
29,95 $
Le nez séducteur est fin avec ses relents de cuir, de poivron rouge et de torréfaction. Ça se poursuit souplement en bouche avec des notes de cerise, de fraise, de thé noir, de poivron et de vanille. Belle assise, bien acide.

Bibi Graetz It’s a Game! Toscana IGT 2011
Code SAQ :
34,25 $
Le vigneron italien d’origine norvégienne, suisse et israélienne offre un vin où le thé blanc, la cerise et les fruits rouges baignent dans une trame serrée et très acide. Un vin jeune à conserver quelques années ou à passer en carafe pour le déguster aujourd’hui.

chacun_son_vinChacun son vin
La version québécoise du site Wine Align est mise en ligne aujourd’hui. Sur le site Chacunsonvin.com, les chroniqueurs Bill Zacharkiw, Nadia Fournier, Marc Chapleau et Rémy Charest livreront leurs critiques de vin sur les arrivages récents de la SAQ, ainsi que des articles informatifs.

Depuis 2008 dans le reste du Canada, Wine Align offre, grâce à des critiques de vin connus, un service d’évaluation du vin en vente à la LCBO. Le site attire en moyenne 1,4 million de visiteurs uniques par année.

Le vignoble Tawse. Photo : Tawse

Le vignoble Tawse. Photo : Tawse

Avec ses 6500 hectares de vignes, l’Ontario s’est hissé parmi les terroirs sérieux de la planète vinicole.

Sérieux en ce sens que la Vintners quality alliance (VQA), l’organisme qui régularise la production du vin en Ontario, s’assure, au même titre que les systèmes d’appellations européens, de la qualité de la production.

L’Ontario vinicole est divisée en cinq appellations VQA, la principale étant la péninsule du Niagara, les autres sont Pelee Island, Lake Erie North Shore, Prince Edward County et Ontario (qui englobe les raisins de toutes les appellations).

Les vignerons ontariens cultivent les cépages suivants en ordre d’importance : chardonnay, riesling, cabernet franc, merlot, vidal, cabernet-sauvignon, sauvignon blanc, pinot noir, pinot gris et gewurztraminer.

Source : Jacques Orhon, en collaboration avec Hélène Dion, Les vins du Nouveau Monde, Les Éditions de l’Homme

La dégustation en blanc
Bachelder chardonnay Niagara 2011

Code LCBO Vintages : 302083
Prix : 29,95 $
Un chardonnay biologique d’entrée de gamme, mais cher, du vigneron d’origine montréalaise Thomas Bachelder, qui vit à Niagara. On a affaire à un chardonnay classique et digeste où règnent le bois et les arômes de poire, de vanille et de lime.

Cave Spring riesling 2011
Code SAQ : 10745532
18,45 $
Cette maison située à Niagara existe depuis 30 ans. Les fruits blancs, les épices et une légère touche de pêche donnent un vin rond.

norman_hardieLa dégustation en rouge
13th Street gamay noir 2012

Code LCBO : 177824
19,95 $
À l’image du cépage gamay qui donne des vins souples et rafraîchissants, ce vin est marqué par la cerise, la fraise, les tannins souples et une vive acidité.

Bachelder pinot noir Lowrey Vineyard 2011
LCBO Vintages : 361816
44,95 $
Léger en début de bouche, la structure tannique et fumée s’impose par la suite, laissant au passage des traces de cerise et des tannins bien présents. Excellent.

Tawse gamay noir 2011
Code LCBO Vintages : 322545
18,95 $
Un vin charmeur et structuré avec des arômes de cerise, de poivre rose, de fumée et une présence tannique bien marquée.

Norman Hardie pinot noir Péninsule du Niagara 2010
Code SAQ : 11638481
38,75 $
Norman Hardie dirige un vignoble situé dans le Prince Edward County. Ce pinot noir allie le thé et la cerise dans une structure moyennement acide et tannique.

Notez bien que j’ai dégusté une quantité plus appréciable de vins lors de l’événement réunissant plusieurs producteurs ontariens à Montréal, mais que beaucoup de ces vins étaient du millésime 2012, donc pas encore en vente.

fete_vins_quebecLa Fête des vins du Québec
La huitième édition de cette dégustation démarre vendredi et se tient jusqu’à dimanche au marché Bonsecours à Montréal.

Une trentaine de membres de l’Association des vignerons du Québec, avec le concours de la SAQ, présentent leurs produits vinicoles.

De plus, la Fête des vins offre des cours de dégustation, un parcours sur le thème des routes du vin du Québec et une dégustation de fromages québécois.

Les vins de l’avent : un rouge ontarien

Lundi 17 décembre 2012 à 9 h 06 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

@millesime

Le vin du 17 décembre : un rouge ontarien
Pinot noir Le Clos Jordanne Village reserve VQA Niagara 2009

Code SAQ : 10745487
30,25 $
Situé dans la péninsule du Niagara, Le Clos Jordanne s’est tout de suite imposé comme une référence en vins de qualité. Le style bourguignon des chardonnays et des pinots noirs de ce producteur est plus que concluant et ses vins se sont attiré d’élogieuses critiques. Dans cette cuvée, le millésime 2009 est marqué par le thé, des saveurs de sous-bois, des fruits rouges et des tannins souples. Excellent avec le foie de veau, la lasagne à la viande et les pâtés de gibier.

Vins d’Amérique et vins privés

Jeudi 1 novembre 2012 à 14 h 47 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

@millesime

Le sommelier et chroniqueur Jacques Orhon (en collaboration avec Hélène Dion) lance un nouveau livre qui porte sur les vins du Nouveau Monde, plus spécifiquement ceux d’Amérique du Nord.

Dans Les vins du Nouveau Monde : Amérique du Nord, Canada, États-Unis, Mexique, Jacques Orhon consacre 150 pages aux vins canadiens et 150 pages aux vins américains, dont 80 à la Californie, et il recense près de 2000 vins.

Bien sûr, il s’attarde aux vignobles québécois, en recensant 50 domaines. « Faire du vin au Québec est une forme d’apostolat. Ce n’est vraiment pas évident. C’est toujours la nature qui a le dernier mot. Et malheureusement, l’humain ne veut toujours pas comprendre ou admettre que c’est toujours la nature qui a le dernier mot », affirme-t-il.

Il était invité à l’émission de Catherine Perrin à la Première Chaîne de Radio-Canada.

- Écoutez l’entrevue avec Jacques Orhon >>

Dans ce livre qui lui a demandé près de trois ans d’écriture, Jacques Orhon consacre aussi quelques pages aux vins du Mexique.

Interrogé sur la qualité des vins du Nouveau Monde et du Canada, Jacques Orhon croit qu’« il faut aller chercher les spécificités propres par rapport à un peuple, et par rapport à un vignoble. Il faut que chaque pays puisse s’exprimer. » Il parle ici notamment du pinot noir de l’Oregon.

Il souligne la « maturité de réflexion et de philosophie » du vignoble de Niagara et il conseille fortement à tout amateur de vin de visiter le vignoble de la vallée de l’Okanagan. « Là, il y a un potentiel assez extraordinaire. »

Les vins du Nouveau Monde : Amérique du Nord, Canada, États-Unis, Mexique, Les Éditions de l’Homme.



Le salon des vins d’importation privée
L’achat de vin en importation privée permet d’agrandir l’offre, mais il y a une contrainte : on doit acheter à la caisse de 6 ou de 12 bouteilles.

Organisé par le Raspipav, le Salon des vins d’importation privée aura lieu en fin de semaine à Montréal au marché Bonsecours, et à Québec le 6 novembre à l’Espace Dalhousie. Et cette contrainte s’y applique aussi puisque le visiteur ne pourra y acheter de bouteilles à l’unité.

Les détails du salon sont ici.

Peu importe, sautez sur cette occasion de déguster des vins de producteurs primés. Entre autres, 20 des 40 vins (dont les 10 premiers) du Jugement de Montréal seront en dégustation au salon.

Je rappelle que lorsque vous achetez une caisse de vin auprès d’un agent importateur de vin, il vous livrera votre produit dans 1 des 93 magasins attitrés de la SAQ où vous paierez la somme due.

L’an dernier, j’avais fait de belles découvertes, notamment les vins de Tawse, le crémant de Bordeaux du Château Majoureau, les Bordeaux de la Famille Ouzoulias, les Chablis de Francine et Olivier Savary et les vins de Stolpman Vineyards. Je souhaite tomber sur d’aussi belles surprises lors de mon passage dimanche matin.


Le vin de la semaine
Frappato Caruso & Minini Terre di Giumara i.g.p 2011

Code SAQ : 11793173
16,65 $
Tout nouveau tout beau à la SAQ, ce vin composé du cépage frappato goûte la fraise, les épices et le graphite (des éléments minéraux). Servez-le frais (16 °C) avec une pizza aux tomates et à la mozzarella.

Paul Bosc, pionnier du vin au Canada

Mardi 10 juillet 2012 à 15 h 14 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

@millesime

Mes collègues de l’émission Les visionnaires ont réalisé un portrait de Paul Bosc, fondateur et propriétaire du Château des Charmes, à Niagara-sur-le-Lac.

Né en Algérie, Paul Bosc y a étudié l’agriculture, pour ensuite parfaire ses connaissances en la matière à l’Université de Dijon. Il a ensuite pris les rênes d’une importante cave en Algérie, la Cave coopérative de Marengo.

Après un court passage en France à la suite de l’indépendance de l’Algérie, en 1962, la famille Bosc s’est installée au Canada. « J’ai tout de suite vu que le climat que nous avions ici était très semblable à celui de la Bourgogne », explique Paul Bosc. « Mon père est un homme du Vieux Monde qui s’est très bien adapté au Nouveau Monde », renchérit son fils, Paul-André Bosc.

Aujourd’hui, le Château des Charmes produit de 60 à 65 000 caisses de vin bon an mal an. La production est exportée aux États-Unis, au Japon et en Chine. Quelques-uns de ses vins blancs sont même envoyés en France.

Le chai de Tawse

Depuis plusieurs dizaines d’années, l’Ontario est reconnu comme un producteur de vins très acceptables, dont quelques domaines travaillent de manière biologique.

C’est le cas du domaine Tawse, situé à Niagara, qui cultive même une partie de ses raisins en biodynamie.

Moray Tawse, un banquier de Toronto, a fondé Tawse en 2001. Grand amateur de vins de Bourgogne ─ il vient d’acquérir un domaine à Gevrey-Chambertin, le Domaine Maume ─ Moray Tawse voulait proposer des chardonnays et des pinots noirs canadiens capables de rivaliser avec ceux de la Bourgogne.

Le vinificateur Paul Pender a supervisé les processus des deux certifications, biologique et biodynamique. Le domaine est également conseillé par Pascal Marchand, un Québécois qui vit en Bourgogne depuis plus de 20 ans. Il s’est fait connaître au Domaine des Épeneaux, à Pommard. Il conseille des domaines au Chili, en Australie et en Californie.

Le domaine couvre 85 hectares, dans 6 vignobles différents. Deux d’entre eux sont certifiés en production biologique depuis 2010. Deux autres le seront dans deux ans, et dans trois ou quatre ans, tous les vignobles seront certifiés biologique ou biodynamique.

 

Mode de culture
Les pesticides, les fongicides et les fertilisants chimiques sont interdits en production viticole biologique et biodynamique. Le domaine utilise des chevaux pour les labours, et des agneaux mangent les mauvaises herbes qui peuvent attaquer les raisins.

Et on plante vraiment de tout chez Tawse : chardonnay, riesling, pinot noir, merlot, cabernet franc, cabernet-sauvignon, gewurztraminer, pinot gris, syrah et sauvignon blanc.

 

Mon verdict
Tawse Quarry Road vineyard chardonnay 2010
Un vin blanc assez pâle certifié biologique et biodynamique Écocert. Au nez de poire, de beurre, de crème et de citron suit une bouche assez longue sur des arômes de paille, de fleurs et de citron. Un chardonnay assez élégant, peu boisé, bien équilibré qui ira bien avec des coquillages, des crevettes cocktail, des salades, du poisson frit et du poulet.

Tawse Quarry Road pinot noir 2009
Produit l’année avant sa certification biologique, ce pinot noir le sera pour le millésime 2010. Au nez aromatique de caramel et de cerises séchées se superposent des saveurs de thé, ainsi qu’une finale tannique et asséchante. Passez-le en carafe 20 minutes et servez-le à 14 °C avec du porc et du poulet grillé.

En vente au Québec
Riesling Echos Tawse VQA Niagara peninsula 2009
Code SAQ : 11156220
19,95 $
Échos Tawse chardonnay Niagara peninsula 2009
Code SAQ : 11039736
23,25 $

Riesling Tawse icewine Twenty Mile Bench VQA 2009
Code SAQ : 11572522
36 $

Pinot noir Grower’s blend Tawse VQA péninsule du Niagara 2009
Code SAQ : 11617049
36 $

Meritage Tawse péninsule du Niagara 2007
Code SAQ : 11593139
67 $

En vente en Ontario
Rosé Sketches of Niagara Tawse 2011
Vintages 172643
15,95 $

Riesling Sketches of Niagara Tawse
Vintages 89029
17,95 $

Chardonnay Sketches of Niagara Tawse
Vintages 89037
19,95 $

Riesling Quarry Road Tawse
Vintages 198853
21,95 $

Cabernet franc Grower’s Blend Tawse 2009
Vintages 284570
26,95 $

Gewürztraminer Quarry road vineyard Tawse 2010
Vintages 243717
28,95 $

Vin de glace Riesling Tawse 2009
Vintages 204990 | Bouteille de 200 mL
34,95 $

Chardonnay Quarry Road Tawse
Vintages 111989
34,95 $

Vous pouvez toujours me suivre sur Twitter au @millesime. Cliquez en haut de la page dans « Pour me joindre » et choisissez le bouton Twitter.

Thomas Bachelder, vigneron itinérant

Mardi 6 mars 2012 à 11 h 00 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

@millesime

Thomas Bachelder à Nuit-Saint-Georges en Bourgogne devant ses raisins dans le pressoir. | Photo : Delaney-Bachelder

Après avoir dégusté les chardonnays de Thomas Bachelder, explorons un peu comment produire trois vins différents sans détenir de terres.

Traditionnellement, le vigneron possède ses terres.
Il y vit et y travaille en vue de produire des vins.

Quoi faire quand on n’est pas propriétaire de ses terres? On peut acheter des raisins. C’est ce que font certains producteurs de vin, les négociants, comme on les appelle. C’est ce que fait Thomas Bachelder, qui les vinifie sur place en quatre séjours par année. « Je vais faire la mise en bouteille des 2010 et rester deux semaines en Bourgogne et en Oregon. À ce moment, je vais soutirer les vins et les remettre en cuve. Je reviens pour la filtration, le collage et la mise en bouteille. En même temps, je vérifie les blancs et les rouges de 2011. Ensuite, je rends visite aux récoltants pour m’assurer des contrats de 2012. Je rencontre aussi la banque et l’avocat. Donc chaque fois que je vais en Bourgogne et en Oregon, je travaille sur trois millésimes », m’explique le vigneron qui vit à Niagara.

Après le Clos Jordanne
Thomas Bachelder a lancé les vins du Clos Jordanne en Ontario, « un rêve », dit-il.

Pour la petite histoire, la création du Clos Jordanne s’inspire d’une entreprise fondée à la fin des années 80 par Bernard Repolt de Jaffelin et Karl Kaiser d’Inniskillin. « Ils ont décidé de faire du pinot noir et du chardonnay sous la marque Alliance, un genre d’Opus One. » À la fin des années 90, Vincor (du Canada) et Boisset (de Bourgogne) se sont associés en plantant du pinot noir et du chardonnay.

Des vignes de Niagara réservées à Delaney-Bachelder. | Photo : Delaney-Bachelder

Par la suite, Constellation a acheté Vincor. Les relations ont donc changé. Et Thomas Bachelder sentait de plus en plus le besoin de fonder son vignoble, ou au moins de lancer ses propres vins.

À la maison
Qu’est-ce que boit un vigneron dans le confort de son foyer? Thomas Bachelder m’explique, en parlant de sa conjointe, Mary Delaney : « C’est une amatrice de vins rouges, mais qui aime de plus en plus les sancerres et les bons chardonnays minéraux. En cuisinant les samedis et les dimanches, on s’ouvre une bouteille de blanc. Je trouve qu’on ne boit pas assez de rouge. J’essaie de plus en plus d’ouvrir deux bouteilles de rouge chaque semaine. »

En famille durant la récolte 2011 à Niagara. | Photo : Delaney-Bachelder

Dans 10 ans
À l’avenir, Thomas Bachelder souhaite laisser tomber la consultation (il conseille cinq domaines). « Je pense que c’est un peu le marché qui va décider : est-ce que je vais continuer avec les trois terroirs ou est-ce que c’est important que j’achète des vignes? S’il faut des vignes, un domaine, on va le faire, mais j’ignore où il sera situé. »

Le Clos Jordanne, vedette ontarienne

Vendredi 17 février 2012 à 9 h 53 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

@millesime

En 1999, les sociétés Vincor Canada et Boisset jetaient les premières bases d’une aventure commune : un vignoble ontarien destiné à produire des chardonnays et des pinots noirs de qualité. Le Clos Jordanne était né. Les premières vignes plantées en 2000 dans la péninsule du Niagara.

En 2003, le Québécois Thomas Bachelder était engagé pour diriger les opérations vinicoles du Clos Jordanne. Les vins se sont rapidement attiré des critiques élogieuses pour leur style bourguignon, entre autres.

J’ai goûté au Chardonnay Village Reserve Le Clos Jordanne Niagara Peninsula 2008 (Code SAQ : 11254031, 30,50 $).

C’est un vin blanc moderne, c’est-à-dire avec des arômes de beurre et de crème. La bouche est crémeuse, complétée de notes de citron et de pâtisserie. Une belle acidité réunit le tout.

Thomas Bachelder a quitté le Clos Jordanne en 2010. Son second, Sébastien Jacquey, a pris la relève du domaine. Quant à Thomas Bachelder, il vient de lancer trois chardonnays de trois terroirs différents. J’aurai l’occasion de le rencontrer et de les goûter prochainement.

Le site Internet du Clos Jordanne