Billets classés sous la catégorie « Italie »

L’exercice annuel des guides du vin

Jeudi 20 novembre 2014 à 15 h 19 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

@millesime

lapeyrie_2015_300Le livre est à l’honneur chaque automne avec différents salons du livre, dont celui de Montréal, qui s’est ouvert mercredi.

C’est donc le temps de faire le point sur les différents guides du vin publiés par nos experts québécois.

Le guide du vin 2015 de Nadia Fournier
Sur les 2500 vins que la sommelière Nadia Fournier a goûtés, elle en a retenu 1000 pour l’édition 2015 de son guide annuel. Pour la première fois cette année, elle propose une catégorie répertoriant les vins les plus remarquables : La grappe d’or.

En matière de contenus numériques, les codes QR de chaque vin mènent à la fiche de la SAQ et on y propose des vidéos avec des chefs de haut niveau, une visite de la cave à vin de Nadia et des secrets de dégustation.

Plus »

Le foulage du raisin en Arménie à Areni. Photo : Karen Minasyan/AFP/Getty Images

Le foulage du raisin en Arménie à Areni. Photo : Karen Minasyan/AFP/Getty Images

Je suis allé (un peu en coup de vent) à La Grande Dégustation de Montréal qui a eu lieu au début du mois. L’offre de produits était bien sûr impressionnante. Cette année, le pays à l’honneur était l’Afrique du Sud; un des cépages cultivés dans ce pays, le chenin blanc, était en vedette. Mais pour la première fois, si je ne m’abuse, des vins d’Arménie s’y trouvaient en dégustation : ceux de l’Armenia Wine Company.

Plus »

Des vignes de Hamilton Russell en Afrique du Sud. Crédit : Hamilton Russell

Des vignes de Hamilton Russell en Afrique du Sud. Crédit : Hamilton Russell

À compter de jeudi, l’Afrique du Sud sera en vedette cette année à La Grande Dégustation. Donc, place aux chenins blancs (l’un des thèmes du salon) et au fameux pinotage (que je n’aime pas vraiment, désolé!).

Vous aurez la chance de déguster les vins de plus de 170 producteurs.

Durant la dernière année, j’ai apprécié les vins de Belligham, de Klein Constantia, de DeMorgenzon, le chenin blanc de Ricardo Larrivée et ceux de Hamilton Russell.

Plus »

Kerry Washington dans « Scandal ». Photo : Richard Cartwright

Kerry Washington dans « Scandal ». Photo : Richard Cartwright

Dans Scandal, Kerry Washington boit du vin rouge. Dans The good wife, Julianna Margulies aussi. Après l’omniprésence des spiritueux dans Dallas, Dynasty et Mad men, le vin rouge fait sa place à Hollywood, mais le blanc, moins.

Un article d’Eric Asimov sur ce sujet, le chroniqueur vin du New York Times, m’a réellement fait sourire et me fait réagir aujourd’hui.

Dans Vengeance (Revenge), les scènes de consommation alcoolique sont plus variées : vin blanc, vin rouge et spiritueux.

Plus »

Le Domaine des Météores après le gel du 18 septembre 2014. Les filets qui protègent le vignoble sont encore au sol. Photo : Domaine des Météores

Le Domaine des Météores après le gel du 18 septembre 2014. Photo : Domaine des Météores

Faire de la viticulture au Québec et au Canada, dans des climats nordiques, relève du courage, et exige des nerfs solides et, parfois, une bonne once de folie.

C’est ce qu’a constaté André Cellard, propriétaire avec Chantal Ippersiel du Domaine des Météores à Ripon, en Outaouais.

La nuit du 18 au 19 septembre, un gel terrible a presque anéanti ce vignoble en culture biologique. À – 4 °C, la photosynthèse dans les plants s’est arrêtée. Impossible donc que la maturation nécessaire au développement sain des raisins se poursuive. « Il a fait – 4 °C pendant 5 à 6 heures. La feuille s’est cassée en deux », raconte André Cellard, qui a constaté les dégâts 12 à 24 heures plus tard.
Plus »

Le vigneron Rene Pedebernade, 85 ans, dans ses vignes de Sarragachies dans le Gers en 2012. Photo : Éric Cabanis/AFP/Getty Images

Le vigneron Rene Pedebernade, 85 ans, dans ses vignes de Sarragachies dans le Gers en 2012. Photo : Éric Cabanis/AFP/Getty Images

Une coopérative de vignerons du Plaimont a peut-être trouvé la solution aux problèmes que les changements climatiques provoquent sur les vins : planter de vieux cépages, notamment du pedebernade 5.

En 2002, la Cave de PlaiMont a planté une sélection de cépages historiques qui ont survécu au terrible phylloxéra de 1876. Les recherches portent sur 39 cépages, dont 12 sont complètement inconnus, dont le pedebernade 5. Pedebernade est le nom du propriétaire du vignoble qui produisait ce cépage.

Plus »

Le prince Robert du Luxembourg et Laurent Chavier devant le Château Haut-Brion. Photo : Château Haut-Brion

Le prince Robert du Luxembourg et Laurent Chavier devant le Château Haut-Brion. Photo : Château Haut-Brion

La plus vieille mention écrite du légendaire Château Haut-Brion remonte à 1521.

En mai 2013, le Domaine Clarence Dillon a lancé un défi aux amateurs de vin : découvrir une mention écrite du fameux château avant celle de 1660, contenue dans le livre de cave du roi Charles II d’Angleterre.

Plus »

Photo : Radio-CanadaRonald Georges

Photo : Radio-CanadaRonald Georges

Après les quatre vins qu’il a lancés l’an dernier, suivis de deux autres au printemps, François Chartier lance aujourd’hui des vins qui seront en vente en épicerie, au IGA.

Fruit d’un partenariat entre IGA et La Maison des Futailles, les vins, un blanc et deux rouges, ont été créés eux aussi avec l’œnologue bordelais Pascal Chatonnet.

Les deux partenaires ont sélectionné les vins dans les cuvées (jusqu’à 150) disponibles chez plusieurs vignerons, qu’ils connaissaient ou non. « Je ne voulais pas nécessairement faire affaire avec des amis », explique François Chartier, qui a ainsi découvert de nouveaux domaines viticoles.

Encore une fois, François Chartier poursuit dans la même veine, afin de « devenir un genre de nouveau négociant, qui élabore des vins selon les pistes aromatiques des aliments ». D’où l’intérêt d’un supermarché : « La compagnie (IGA) voulait des vins créés pour la table. Je n’aurais pas fait le contraire. Les gens m’auraient attendu avec une brique et un fanal si j’avais sorti des vins en épicerie en premier. »

Comment sont-ils? Voici la réponse.

Plus »

Des grappes de cabernet jura. Wikipédia/Jakob Federer

Des grappes de cabernet jura. Wikipédia/Jakob Federer

Jeremy Ducourt, un vigneron bordelais, a planté le mois dernier des vignes qui ne nécessitent aucune utilisation de produits chimiques.

Il espère ainsi réduire de 80 à 100 % les traitements de fongicides et de pesticides. Selon Jeremy Ducourt, « réduire l’utilisation des pesticides est une responsabilité morale, sociale et économique ».

Le vignoble planté, résultat d’une année de recherche, mesure 3,3 hectares. Les cépages résistants aux maladies sont du cal604, un croisement allemand de sauvignon blanc et de riesling, et du cabernet jura, un croisement suisse de cabernet sauvignon.

Rassurant, Jeremy Ducourt affirme que ces croisements ne sont pas des « monstruosités génétiques industrielles », seulement de la fertilisation croisée traditionnelle en prenant les graines des deux cépages et en les faisant germer dans une serre.

Plus »

Le nouveau vignoble de Miguel Torres au Chili.

Le nouveau vignoble de Miguel Torres au Chili.

La revue Decanter a récemment annoncé que le géant du vin espagnol Miguel Torres avait acheté un autre vignoble, de 230 hectares, au Chili, dans la vallée d’Itata.

Jusqu’ici, il n’y a rien d’étonnant à cette acquisition : en plus de posséder des vignobles dans plusieurs régions en Espagne, Torres est propriétaire de vignes en Californie et a forgé des coentreprises en Chine et en Inde.

En fait, cet achat est purement stratégique : Torres, inquiet des changements climatiques, cherche des terres qui, avec le temps, pourront mieux résister aux effets des changements climatiques.

Plus »