Billets classés sous la catégorie « France »

Getty Images/Hulton Archive

Getty Images/Hulton Archive

Avec l’exercice financier qui s’est terminé le 31 mars 2013, on constate que les ventes de boisson alcoolisées ont augmenté de 2,2 % au Canada comparativement à 2012, selon La Presse Canadienne.

En valeur, les Canadiens ont dépensé 21,4 milliards de dollars en boissons alcoolisées, selon Statistique Canada.

La bière reste en tête des boissons alcoolisées les plus consommées par les Canadiens. Les ventes totalisent 9,1 milliards de dollars, mais elles sont en recul de 0,1 %

Et le vin dans tout ça? Les ventes vont plutôt bien, avec une hausse de 4,9 %, pour 6,8 milliards.

La consommation de vin par habitant s’élève à 17,4 litres, ce qui est une hausse de 4,3 litres par rapport à 2003.

Encore une fois, les Canadiens boivent beaucoup plus de bière, soit 78 litres par personne, ce qui constitue quand même une baisse, car en 2003, ils en buvaient 83,6 litres.

Le Vatican
Je ne vous apprends rien en vous disant que les Canadiens sont loin d’être les plus grands consommateurs de vin au monde.

En fait, la palme revient au Vatican! Pour 2012, la consommation par habitant du micro-État est de 74,33 litres de vin, selon The Wine Institute.

Selon un article de Slate.fr, la consommation de vin de messe n’est pas en cause, mais plutôt le fait que les taxes sur le vin sont très basses, ce qui avantage le consommateur. En somme, le Vatican serait un magasin hors-taxes.

jacobs_creekDes vins blancs
Jusqu’au 12 avril, la SAQ verse 1 $, pour chacune des quatre bouteilles de vin blanc ci-dessous vendue, aux Banques alimentaires du Québec. Voici ce que j’en pense.

Jacob’s Creek chardonnay réserve Adelaide Hills
Code SAQ : 11677691
17,25 $
Code LCBO : 270017
14,95 $
Un vin boisé aux notes d’amande, de vanille, de pêche et une légère touche d’alcool.

Trevini Primo chardonnay/pinot grigio
Code SAQ : 10669197
12,95 $
Un vin italien que je trouve un peu trop alcoolisé. Les saveurs de citron, de lime, d’herbes fraîches, et la vive acidité compensent pour ce défaut.

Umberto Cesari Moma
Code SAQ : 11072851
14,65 $
Un vin blanc tout à fait correct où les fruits blancs frais (poire), les herbes fraîches et le citron dominent. L’acidité est vive et la longueur en bouche plus qu’acceptable.

Castel Sans-Façon chardonnay/viognier
Code SAQ : 11676137
15,20 $
Dans ce vin, on goûte les fruits frais ronds (la pomme, la pêche) et des notes de craie. Assez correct pour le prix.

paquesDans le but de vous aider à prévoir vos repas pascals, je vous propose quelques vins que la SAQ a lancés dans sa dernière opération Cellier. Quelques-uns d’entre eux sont aussi en vente en Ontario à la LCBO.

Blancs
Mission Hill sauvignon blanc réserve 2012

Code SAQ : 11593403
21 $
Dévoilant de discrets arômes de citron, il affiche en bouche des agrumes, du pamplemousse, des herbes fraîches, de la fumée et une pointe d’alcool. Très bien fait.

Domaine Vincent Carême Vouvray sec 2012
Code SAQ : 11633612
25,35 $
Un vin de Loire citronné, avec des fruits blancs (pêche), des agrumes (pamplemousse) et une belle trame minérale. Complexe et précis.

Rouges
Argiano Non Confunditur Toscana IGT 2011

Code SAQ : 11269401
22,85 $
Code LCBO Vintages : 72397
24,95 $
Un vin serré et bien jeune avec des arômes de café, de pâtisserie et de cassis. Il est très acide et très tannique, mais sa longueur en bouche est plus que satisfaisante.

Château Maison Blanche Médoc cru bourgeois 2009
Code SAQ : 11792293
23,20 $
La fraise, la fumée, les épices, la vanille, le bleuet : tout y est dans ce cru bourgeois assez souple, mais qui ne manque pas d’acidité.

Château Lestage Listrac-Médoc cru bourgeois 2009
Code SAQ : 10537426
25,80 $
Un vin plus « enrobé » que le précédent parce qu’il présente des notes de gâteau aux fruits noirs et rouges, de cassis et de vanille. Aussi, ses tannins sont assez souples et l’acidité moyenne. Bien agréable.

D’Arenberg The Galvo Garage McLaren Vale Adelaide Hills 2008
Code SAQ : 11155876
27,20 $
Un vin australien très acide et très tannique qui devrait plaire avec ses arômes de cassis (voire de grains de cassis) de café, de tabac noir, de vanille et d’épices. Excellent.

Castelle del Terriccio Tassinaia Toscana IGT 2006
Code SAQ : 12108730
29,95 $
Code LCBO Vintages : 11650
29,95 $
Le nez séducteur est fin avec ses relents de cuir, de poivron rouge et de torréfaction. Ça se poursuit souplement en bouche avec des notes de cerise, de fraise, de thé noir, de poivron et de vanille. Belle assise, bien acide.

Bibi Graetz It’s a Game! Toscana IGT 2011
Code SAQ :
34,25 $
Le vigneron italien d’origine norvégienne, suisse et israélienne offre un vin où le thé blanc, la cerise et les fruits rouges baignent dans une trame serrée et très acide. Un vin jeune à conserver quelques années ou à passer en carafe pour le déguster aujourd’hui.

chacun_son_vinChacun son vin
La version québécoise du site Wine Align est mise en ligne aujourd’hui. Sur le site Chacunsonvin.com, les chroniqueurs Bill Zacharkiw, Nadia Fournier, Marc Chapleau et Rémy Charest livreront leurs critiques de vin sur les arrivages récents de la SAQ, ainsi que des articles informatifs.

Depuis 2008 dans le reste du Canada, Wine Align offre, grâce à des critiques de vin connus, un service d’évaluation du vin en vente à la LCBO. Le site attire en moyenne 1,4 million de visiteurs uniques par année.

Quelques vins sous la barre des 15 $

Mardi 25 mars 2014 à 14 h 34 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

@millesime

vins_15dollarsRécemment, mon collègue Marc-André Gagnon de Vin Québec nous a fait remarquer une augmentation marquée du prix des vins à la SAQ.

La SAQ augmente ses prix… et ses profits
SAQ : moins de vin à prix abordable?

Il note que les vins à moins de 10 $ sont en forte baisse à la SAQ, mais pas ceux de 20 $ et plus.

En fin de semaine dernière, le quotidien La Presse rapportait une baisse des profits de la SAQ. La baisse, de 2,1 % par rapport au dernier trimestre de l’exercice précédent, survient malgré ces augmentations de prix.

La SAQ affirme que ces baisses sont dues au ralentissement des ventes en épicerie, et non dans ses succursales.

Les consommateurs commencent-ils à se lasser de ces augmentations de prix, ou est-ce dû à un ralentissement économique passager? Je ne sais pas, mais à force de goûter des dizaines de vins par semaine, je remarque une hausse généralisée du prix de vins qui, traditionnellement, brillaient par leurs rapports qualité-prix comme les vins du Portugal et de l’Espagne. Quant aux prix des Bourgognes et des Bordeaux, ils ne semblent pas diminuer malgré des millésimes récents de qualité moyenne.

Certains de ces vins impressionnent par leurs qualités organoleptiques, mais d’autres non, et leur prix plutôt élevé me fait m’interroger sérieusement.

Les petits prix
(J’ai reçu quelques précisions supplémentaires de la SAQ le mercredi 26 mars)
Dans une récente opération appelée Les petits prix, la SAQ met de l’avant 44 vins vendus sous la barre des 15 $. Sur SAQ.com, elle vend 552 bouteilles de 750 ml dont le prix se situe sous les 15 $, dans un parc total de 8011 bouteilles.

Mais en tout, la SAQ a offert au cours de l’année dans son catalogue « près de 700 vins sous la barre des 15 $ », m’a confirmé Linda Bouchard, la porte-parole de la SAQ. « Ce segment de prix représente plus de 57 % des ventes en volume de vins courants », complète-t-elle.

En proportion, les vins en vente à moins de 15 $ représentent près de 10 % selon la SAQ.

Notez bien que je ne compte pas les vins mousseux et les champagnes, seulement les vins blancs, rosés et rouges.

Voici une sélection de vins rouges que j’ai récemment goûtés qui se situent dans cette gamme de prix.

Vive la vie Grand chais de France 2012
Code SAQ : 12167211
9,95 $
Les vignes de grenache, de syrah et de marselan (un croisement créé en 1961 entre le cabernet-sauvignon et le grenache noir qu’on trouve surtout en Côte du Rhône et en Languedoc) proviennent des Costières de Nîmes, du Minervois et de Corbières. Rubis foncé violacé, on sent les notes chimiques, les fruits rouges et les fruits noirs. Et en effet, ces mêmes fruits (surtout le cassis et la prune) reviennent en bouche, accompagnés de café et de vanille. Moyennement acide et souple, ce vin contient tout de même une certaine dose de sucre, qui peut en lasser certains, mais soyons indulgents vu son prix compétitif.

Château Capendu Les jardins de Meyrac Vins de pays d’oc 2010
Code SAQ : 12167246
11 $
Un mélange à parts égales de merlot et de cabernet-sauvignon, ce vin de pays d’oc se présente sous une robe rubis à reflets grenat. Il embaume la violette, les épices, les fruits rouges transformés et l’olive. On goûte immédiatement le fruit (fraise, cassis), mais aussi le chocolat, la crème pâtissière, les épices et le poivron rouge. Il est très sec, sans aucun sucre résiduel pour arrondir les coins. Un excellent vin à ce prix.

Trevini Primo merlot/primitivo 2012
Code SAQ : 00643106
13,95 $
Les arômes chocolatés, la framboise, les fruits des champs, le bleuet, le cassis, poivron vert forment un véritable cocktail très tannique et très acide. En finale, les tannins assèchent un peu la bouche et on sent une légère influence du poivron vert.

Weingut Strehn Mittelburgenland Qualitatswein zweigelt 2011
Code SAQ : 00904441
14,25 $
Le cépage zweigelt est l’un des deux cépages rouges les plus plantés en Autriche. Ce croisement de blaufränkisch et de St. Laurent a été créé en 1922 par Fritz Zweigelt. Le résultat ici? Un vin léger et peu tannique qui rappelle le Beaujolais, avec des arômes floraux et poivrés. Très agréable.

Dino Illuminati Montepulciano d’Abruzzo Riparosso 2012
Code SAQ : 10669787
14,95 $
Code LCBO : 269985
14,10 $
Le nez discret (café, cerise) fait ensuite place en bouche à la cerise noire, à la griotte, au thé blanc, aux épices. Bien que l’acidité et les tannins soient élevés, le vin demeure assez souple, frais et fin.

Un cidre pour terminer
Les Vergers Lafrance Légende d’Automne

Code SAQ : 00883942
12,75 $
Les fruits de ce cidre fort proviennent du jus de 12 000 pommiers, auquel on ajoute 20 % de cidre de glace. Ce cidre est bien sucré, mais bien équilibré grâce à une acidité vive. On goûte les pommes rouges et les pommes jaunes, ainsi que des épices. Très bien.

Dégustation en primeur des blancs liquoreux de Sauternes 2011 avant les futures mises à prix. AFP Photo/Jean-Pierre Muller

Dégustation en primeur des blancs liquoreux de Sauternes 2011 avant les futures mises à prix. AFP Photo/Jean-Pierre Muller

En ce premier jour de printemps, un fait divers rapporté par le journal Sud Ouest à Bordeaux m’a fait sourire. Un client a tenté d’escroquer un hypermarché en remplaçant l’étiquette d’un vin en vente à 135 € par celle d’un vin qui se détaille 4 €. Je ne suis pas très habile en mathématiques, mais je vois la spectaculaire « économie » que ce client a tenté de réaliser aux dépens de l’hypermarché bordelais.

Le service de sécurité de l’hypermarché a arrêté l’escroc, qui a ensuite été confié aux soins de la police locale.

Au-delà de ce fait divers, le prix des vins fait souvent grincer des dents la plupart des consommateurs.

Certains d’entre eux poussent les hauts cris devant les prix affichés par les monopoles canadiens comme la SAQ et la LCBO. Le monopole de la SAQ est d’ailleurs régulièrement remis en question par des contribuables qui préféreraient un marché plus libre et ouvert à la concurrence.

Mais là n’est pas mon propos. Je veux plutôt attirer votre attention sur la hausse des prix des vins de Bourgogne et de Bordeaux en France (France 24 et Le Figaro en ont parlé). Les faibles récoltes du millésime 2013 se traduiront par des prix en hausse de 30 % pour les bourgognes, et de 20 % pour les bordeaux.

Le coupable : les conditions météo, qui ont été exécrables dans plusieurs régions de France en 2013, mais aussi en 2012; les prix des vins de ce millésime devraient également être en hausse de près de 20 %.

En France et en Europe en général, le vin est beaucoup plus abordable que dans notre chère Amérique. C’est bien sûr normal, puisque les traditions et le marché vinicoles y sont établis depuis fort longtemps.

Mais cette hausse risque de faire grimacer des consommateurs habitués à payer leur pinard à un prix juste. Alors, mes chers amis, consolez-vous : nous ne serons plus les seuls à nous plaindre du prix des vins!

fontanario_de_PegoesDeux blancs
Côté Tariquet 2012

Code SAQ : 00561316
19,35 $
Ce vin français populaire au Québec m’a marqué par son équilibre. Du citron confit, de la lime, de l’abricot, un chouïa de sucre et une pointe de fumée baignent dans une trame moyennement acide.

Foxglove chardonnay Central Coast 2011
Code SAQ : 11900928
22,70 $
Ce chardonnay californien déploie d’intenses odeurs de beurre, de caramel, de vanille et de fruits tropicaux. Ces particularités de vin du Nouveau Monde se confirment en bouche : beurre, caramel, bois, vanille, crème, fruits tropicaux, groseille, pêche, citron confit, épices et acidité moyenne. Un vin assez bien fait, mais il souffre d’une légère chaleur alcoolique.

Trois rouges
Fontanário de Pegões Adega de Santo Isidro de Pegões Palmela 2011

Code SAQ : 10432376
13,80 $
Le nez, très aromatique, dégage des notes chimiques, des fruits noirs et de la vanille après l’aération. En bouche, ce vin est très mûr, avec d’intenses saveurs de cassis. Le café, des épices, le champignon et des arômes de poivron vert entrent ensuite en scène, mais de manière plus modérée. Le cépage castelão donne un vin intéressant et à bon prix.

Rutini cabernet-sauvignon/malbec
Code SAQ : 11769317
18,30 $
La famille argentine Rutini, qui est de descendance italienne, est célèbre grâce à son Trumpeter. Cette cuvée plus chère que la gamme Trumpeter s’annonce corsée avec sa couleur rubis foncé et ses odeurs de prune et de bleuet. Les arômes typiques du cabernet-sauvignon et du malbec, épices, bleuets, cassis, champignons, fumée, arômes végétaux, vanille et eucalyptus entrent ensuite en jeu. Un très bon vin bien moelleux avec une acidité et des tannins modérés.

Azienda Agricola COS Cerasuolo di Vittoria 2010
Code SAQ : 11577391
36,25 $
Les trois amis vignerons Giambattista Cilia, Guisto Occhipinti et Pinuccia Strano (ce qui forme l’acronyme COS) ont fondé cette cave en 1980. Le nero d’avola (60 %) et le frappato (40 %), des cépages très plantés en Sicile, forment un vin aux flaveurs animales, de cerise noire confite, de kirsch, de griottes, de plants de tomate et de thym. Ces arômes provençaux appellent le gigot d’agneau.

Ces pesticides dans le vin qui dérangent

Mardi 25 février 2014 à 14 h 01 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

@millesime

Le vigneron Emmanuel Giboulot dans le chai de son domaine | © AFP Photo/Jeff Pachoud

Le vigneron Emmanuel Giboulot dans le chai de son domaine | © AFP Photo/Jeff Pachoud

À Beaune en Bourgogne, le producteur Emmanuel Giboulot risque la prison parce qu’il refuse de traiter ses vignes avec des pesticides. Cette affaire fait grand bruit en France et un peu partout sur la planète vin.

Ce viticulteur propriétaire de 10 hectares refuse d’épandre un pesticide pour lutter contre la flavescence dorée, une bactérie qui tue les vignes. Il risque 30 000 € d’amende et six mois de prison s’il refuse d’obtempérer à cette mesure de la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt française. Aux dernières nouvelles, la condamnation est légère : 1000 € d’amende, dont la moitié avec sursis.

Même s’il existe un pesticide biologique, Emmanuel Giboulot refuse de l’épandre dans ses vignes. Le vigneron préfère attendre que des foyers d’infection apparaissent dans ses vignes au lieu de tout traiter, comme l’exigent les autorités.

La majorité des vignerons de la Côte-d’Or en Bourgogne suivront la directive de pulvérisation de pesticides pour lutter contre l’infection de flavescence dorée. Mettons en perspective le fait qu’en 2008, la France s’est engagée à réduire de moitié l’utilisation des pesticides chimiques en agriculture d’ici 2018. Mais cette infection de flavescence dorée force les vignerons et les autorités gouvernementales à agir impérativement.

Emmanuel Giboulot est ainsi en plein dans l’air du temps, dans la tendance actuelle qui prône un retour vers une agriculture naturelle, libre de tous produits chimiques.

Depuis le retour à ces valeurs « plus proches de la terre », on note trois genres d’agriculture « plus propre » : l’agriculture raisonnée, la biologique et la biodynamique.

Selon l’Institut français de la vigne et du vin, « l’agriculture raisonnée correspond à des démarches globales de gestion d’exploitation qui visent, au-delà du respect de la réglementation, à renforcer les impacts positifs des pratiques agricoles sur l’environnement et à en réduire les effets négatifs (…) Les modes de production raisonnée peuvent faciliter la maîtrise des risques sanitaires et contribuer à l’amélioration du bien-être animal ».

En ce qui concerne la viticulture biologique, « les viticulteurs en agriculture biologique s’astreignent à utiliser des produits exempts de molécules organiques de synthèse. Pour la culture de la vigne, ils emploient des matières premières d’origine naturelle (cuivre, soufre, insecticides d’origine végétale) et cherchent à promouvoir la lutte naturelle entre les espèces. Leur objectif est de privilégier la vie des sols, la pérennité des espèces animales et végétales favorisant alors l’écosystème naturel », toujours selon l’Institut français de la vigne et du vin.

Enfin, la viticulture biodynamique se démarque par la radicalité de sa nature : « Cette méthode de culture repose sur la recherche de l’équilibre de la vigne avec son environnement immédiat et plus lointain. La biodynamie est apparue en 1924, sous l’influence de Rudolf Steiner, philosophe et agronome autrichien qui en énonça les principes fondamentaux qui sont : amélioration du sol et de la plante par des préparations issues de matières végétales (tisanes de prêle ou d’ortie…), animales (bouse MT pulvérisé sur le sol, bouse de corne sur la vigne…) et minérales (quartz pour stimuler la photosynthèse…); application de ces préparations à des moments précis en fonction des cycles de végétation de la vigne et en rapport avec le calendrier lunaire et planétaire; travail du sol par des labours et des griffonnages. »

Avec Libération

cest_lavieQuelques vins
C’est la Vie chardonnay/sauvignon Albert Bichot 2012

Code SAQ : 10915298
13,95 $
Offert largement dans les succursales de la SAQ, ce petit vin blanc de tous les jours tient bien la route avec des arômes de citron frais, de lime et de craie.

Montalto Viognier 2012
Code SAQ : 11833323
15,95 $
Un vin italien où le cépage viognier occupe tout l’espace. Il allie la paille, les fruits jaunes, la fumée, l’abricot, les herbes fraîches et le sel à une vive acidité.

Castillo de Almansa Reserva 2012
Code SAQ : 00270363
13,25 $
Code LCBO : 270363
11,95 $
Les derniers millésimes de ce vin espagnol ne m’avaient pas laissé un souvenir agréable en bouche… En 2012, l’équilibre est de retour avec des arômes de poivron vert, de café, de fraise, de cassis et de pâtisserie. Comme tout bien des vins espagnols, le vin est très tannique, serré et légèrement chaud (la présence de l’alcool). Un excellent rapport qualité-prix.

Château Bujan Côtes de Bourg 2011
Code SAQ : 00862086
21,15 $
Un bordeaux facile d’accès avec un portrait fruité : le cassis et la fraise en équilibre avec des tannins et une acidité moyenne.

De jeunes plantations en Champagne. | © Frédéric Hadengue

De jeunes plantations en Champagne. | © Frédéric Hadengue

En novembre dernier, j’ai eu la chance de rencontrer Olivier Krug des champagnes Krug. Il est le descendant direct de Joseph Krug, le fondateur de cette marque de champagne, et il représente la sixième génération de la famille.

Ô hasard, la rencontre a eu lieu le 7 novembre 2013, jour du 170e anniversaire de Krug, fondé en 1843.

La dégustation comprenait trois champagnes, soit le Krug 2000, le Krug Grande cuvée et le Krug rosé. Mais un quatrième verre trônait devant le groupe de journalistes invités à cette dégustation.

Surprise : Olivier Krug avait apporté dans ses valises quelques bouteilles d’un vin mythique, le Krug Clos du Mesnil 1998, un champagne tiré d’une parcelle de 1,84 hectare de chardonnay.

Nous l’avons dégusté à l’aveugle, Olivier Krug nous a dévoilé son identité après quelques gorgées.

D’une couleur jaune dorée appuyée, ce champagne au nez fin et complexe sent le pain d’épices, le pain brioché et le beurre frais. En bouche, il est très acide, encore jeune, avec des saveurs complexes de pain brioché, d’épices, de fruits blancs, d’agrumes, de pulpe de fruits, de chair de citron confit et de craie. La finale, interminable, est minérale à souhait. C’est un champagne frais, fin, élégant et riche, une œuvre d’art en bouche.

Le millésime 1999 du Clos du Mesnil est terminé et il a été dégorgé (on expulse le dépôt de levures qui s’est déposé dans le goulot de la bouteille). Mais après dégustation, l’équipe de Krug a décidé de ne pas le mettre en vente, insatisfait de la qualité!

Ces expériences de dégustation sont rares, puisque le prix des vins luxueux frise l’indécence. Les cuvées de Pétrus à Bordeaux et du Domaine de la Romanée-Conti en Bourgogne atteignent des prix aux sommets inatteignables pour la majorité des consommateurs de vins.

Cela dit, et je parle ici en tant que dégustateur qui goûte de 30 à 40 vins par semaine, ces vins sont uniques grâce à leur finesse et à leur complexité. Valent-ils réellement les 500 ou 1000 $ la bouteille? Certainement non, la spéculation d’un marché actif entre dans le processus de majoration de ces crus. Mais chose certaine, le mode de production complexe et coûteux implique à la base un prix en hausse. Hélas, montrons donc du doigt la spéculation, mais aussi la rareté.

Une fois dans votre vie, je vous souhaite de déguster un vin de cette trempe. L’expérience est marquante.

À écouter à l’émission Bien dans son assiette :
Comment reconnaître un vin mythique d’un grand vin?


krugLa suite de la dégustation
Champagne Krug brut 2000

LCBO Vintages : 68395
290 $
Les fines bulles discrètes et la couleur jaune intense annoncent un champagne minéral et très acide. Les saveurs portent sur les fruits jaunes, le citron confit, le zeste d’agrumes et les épices. La finale longue est tout en finesse et en puissance en même temps, avec une sensation de pierre à fusil et de citron discret en bouche. Il est encore fermé, très jeune.

Champagne Krug Grande cuvée brut
Code SAQ : 00727453
275,75 $ (138,25 $ la bouteille de 375 ml)
Code LCBO Vintages : 38562
271,95 $
Ce champagne représente 80 % de la production de Krug. Un timbre intelligent indique que la bouteille a été dégorgée le deuxième trimestre de 2011. De couleur jaune doré-paille, il sent la craie et le citron confit. En bouche, la craie demeure avec des arômes de chair d’agrumes, de citron, de zeste de lime, d’épices et de pain grillé. L’acidité est très présente, l’alcool, de façon modérée. Le vin est rond et puissant. Excellent.

Champagne Krug rosé
Code SAQ : 00226563
416 $
Code LCBO Vintages : 38703
412 $
Depuis 1983, Krug produit un champagne rosé. Notez que le champagne est la seule appellation qui peut créer du vin rosé en mélangeant du vin blanc à du vin rouge. Rose saumon, ce champagne rosé dégage d’intenses odeurs de fleurs rouges et de fruits rouges. Les fruits rouges (fraise, cerise), les fleurs rouges, l’alcool et la vive acidité marquent le palais. La finale est très longue avec le retour des fleurs rouges et l’apparition d’épices et de fumée. Ce champagne appelle les mets fins.

Un vin blanc classique au Québec
La Sablette Muscadet-Sèvre et Maine sur lie 2012

Code SAQ : 00134445
15,45 $
Depuis combien d’années ce vin trône-t-il sur les étalages de la SAQ? Il me semble que ça fait une éternité, mais il est bon d’y revenir de temps en temps. Jaune pâle avec des reflets verts (la jeunesse), ce muscadet sent le citron léger, les fruits blancs et l’air salin. En bouche, le sel, le citron, la lime, les fruits blancs croquants et l’amande le personnifient. Nous avons affaire à un peu de chaleur alcoolique, à un peu d’amertume et à une acidité moyenne. C’est donc un vin léger, un bon rapport qualité-prix, parfait pour l’apéro et les coquillages.

Les vendanges au Château Malartic-Lagravière. | Photo : Derrick Ceyrac

Les vendanges au Château Malartic-Lagravière.

Le millésime 2011 à bordeaux ne passera pas à l’histoire, loin de là. Après des 2009 et 2010 de qualité, le climat difficile a compliqué la récolte en 2011.

Plusieurs producteurs membres de l’Union des Grands Crus de Bordeaux étaient à Montréal le week-end dernier afin de faire déguster leurs vins.

Des Châteaux du Graves, de Pessac-Léognan, de Saint-Émilion, de Pomerol, du Médoc, de Margaux, de Saint-Julien, de Pauillac, de Saint-Estèphe et de Barsac-Sauternes étaient sur place.

Allons-y avec les blancs en premier. Mardi prochain, je vous parlerai des rouges, et jeudi de la semaine prochaine, des vins de Barsac-Sauternes.

Une chose m’a tout de suite sauté aux yeux après avoir dégusté les blancs : ils sont très acides et bien équilibrés. Leur potentiel de garde sera assez long, et ils sont complexes en grande majorité. Ceux de Pessac-Léognan sont bien tendus grâce à l’acidité.

Tous les prix de ces vins ne sont pas encore connus et j’en mets certains à titre approximatif. Ils seront en vente l’automne prochain.

bouscautLa dégustation
Château Rahoul Graves 2011

Entre 20 et 30 $
Très acide, ce vin est marqué par les fruits blancs confits, le citron confit, la lime et un caractère herbacé. On voit bien que le sémillon domine dans l’assemblage. Long et gras en bouche. Excellent.

Château Bouscaut Pessac-Léognan 2011
45 $
La lime, le citron, le sel, la fumée et une vive acidité composent ce vin, qui est un assemblage à égalité de sauvignon blanc et de sémillon. Très bon.

Domaine de Chevalier Pessac-Léognan 2011
69 $
Un vin complexe où le passage en barriques neuves laisse des traces d’épices et de vanille. La suite s’avère empreinte de lime, de fumée, d’une vive acidité et d’un caractère minéral. Il est composé à 70 % de sauvignon blanc et à 30 % de sémillon. Très bien.

Château de Fieuzal Pessac-Léognan 2011
55 $
Le blanc du Château de Fieuzal est composé de 70 % de sauvignon blanc, 25 % de sémillon et 5 % de muscadelle. Il allie les saveurs de citron, de lime, d’herbes fraîches, d’épices et de poivre blanc à un caractère gras et à une vive acidité. Excellent.

Château de France Pessac-Léognan 2011
Le sauvignon blanc domine l’assemblage à 80 %, ce qui apporte des saveurs herbacées, de citron et de lime. Une pointe de sel rehausse la longue finale. Très bon.

Château Larrivet Haut-Brion Pessac-Léognan 2011
L’amertume, l’acidité et le caractère herbacé frappent le palais en premier lieu, et la lime arrive en deuxième lieu. Un vin droit, serré et très jeune, qu’il faut attendre au moins huit ans (81 % de sauvignon blanc et 19 % de sémillon).

Château Latour-Martillac Pessac-Léognan 2011
45 $
Le nez d’agrumes (citron et lime) est complété par une bouche de pamplemousse et de lime. Un excellent vin calcaire, très acide, minéral et droit. Le sauvignon blanc domine l’assemblage à 60 %, suivi du sémillon.

Château La Louvière Pessac-Léognan 2011
La lime et son zeste, la fumée, les épices (le vin a séjourné en barriques neuves et usagées), le citron et les fleurs blanches sont au menu de ce pessac-léognan très acide. L’assemblage est composé à 85 % de sauvignon blanc et à 15 % de sémillon.

Château Malartic-Lagravière Pessac-Léognan 2011
Entre 30 et 40 $
Le citron, les agrumes, le pamplemousse, une pointe de sucre, une vive acidité composent ce vin de sauvignon blanc (80 %) et de sémillon (20 %). Il serait parfait avec des coquillages.

Château Olivier Pessac-Léognan 2011
Un vin droit, minéral et complexe dominé par la lime, le citron, le sel et la fumée. Excellent. Il est composé à 70 % de sauvignon blanc, à 28 % de sémillon et à 2 % de muscadelle.

Château Pape Clément Pessac-Léognan 2011
Un assemblage de 45 % de sauvignon blanc, 45 % de sémillon, 5 % de muscadelle et 5 % de sauvignon gris.
Très vanillé, épicé et boisé, ce Pape Clément est complété par de la poire confite et de la lime. La longue finale laisse une sensation de gras en bouche.

Château Smith Haut Lafitte Pessac-Léognan 2011
122 $
Composé à 90 % de sauvignon blanc, à 5 % de sémillon et à 5 % de sauvignon gris.
Un autre costaud qui s’invite à table avec ses saveurs de bois, de vanille, d’épices, de citron confit et de lime. Attendez-le quelques années ou passez-le en carafe pour en atténuer le caractère boisé.

Des vins pour le Nouvel An

Jeudi 19 décembre 2013 à 11 h 51 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

@millesime

© iStockphoto/feellife

© iStockphoto/feellife

Après des suggestions de vins pour les repas de Noël, en voici quelques-unes pour bien célébrer l’arrivée du Nouvel An.

Encore une fois, cette liste n’est pas composée de mes vins favoris en 2013, même si ce choix reflète tout de même des vins que j’ai fortement appréciés.

Des blancs
Pfaffenheim pinot blanc Grande réserve 2012

Code SAQ : 11459677
15,75 $
Jaune paille avec des reflets verts (ah, la jeunesse…), ce vin sent les fleurs blanches. Il se complexifie en bouche avec des épices, des saveurs calcaires, des agrumes, du citron, des fleurs et des fruits blancs comme la pêche. Un vin blanc structuré.

Domaine Papagiannakos savatiano 2012
Code SAQ : 11097451
15,90 $
Un vin minéral accompagné de sel, de fruits blancs (la poire) et de fumée. Très bon.

Bodegas Morgadio albarino Rias Baixas 2011
Code SAQ : 11962686
20,35 $
Un albarino espagnol empreint de fruits exotiques, de citron, d’herbes fraîches, de lime et de fumée.

ogier_heritagesDes rouges légers
Héritages Ogier Côtes du Rhône 2011

Code SAQ : 00535849
15,45 $
Code LCBO : 535849
14,95 $
Ce vin est élevé en foudres français de 2000 à 8500 litres afin d’atténuer l’effet du bois. Après un nez marqué par le bois, les fruits rouges et la fraise, la bouche suit sur la fraise (encore), la vanille, les fruits rouges, la mûre et l’olive noire. Les tannins sont souples. Un très bon rapport qualité-prix.

Barbera d’Asti superiore Michele Chiarlo Le Orme 2010
Code SAQ : 00356105
15,95 $
Un bon rapport qualité-prix, ce barbera d’Asti. Les fruits rouges écrasés (la fraise et la cerise) surprennent en premier lieu. Le cassis et le bleuet suivent avec une pointe de menthe poivrée. Un rouge souple, agréable et bien fait comme d’habitude.

Banfi Centine rosso Toscana 2011
Code SAQ : 00908285
17,95 $
Code LCBO : 323725
15,95 $
Un vin de facture simple, mais de bonne tenue avec ses arômes de fraise, de cerise et ses tannins souples.

Salvalai Monile Ripasso Valpolicella 2011
Code SAQ : 10704010
21,35 $
Les fruits rouges mûrs, la fraise, mais surtout la cerise ainsi que des tannins souples et une belle acidité caractérisent ce valpolicella italien.

Bonny Doon Contra 2010
Code SAQ : 11320587
23,35 $
Un vin californien du vigneron original Bonny Doon. Le cassis, les fruits des champs, le plant de tomate et la vive acidité marquent ce vin. Très bien.

À lire aussi :
Des bulles pour le temps des Fêtes : le mousseux
Des bulles pour le temps des Fêtes : le champagne

rasteau_brunelDes rouges pour les repas
Benjamin Brunel Rasteau 2010

Code SAQ : 00123778
20,20 $
Ce côtes-du-rhône de produit courant à la SAQ affiche en premier lieu des saveurs de prune, de cassis, de poivron vert et des tannins poussiéreux. Après quelques minutes d’aération, les fruits rouges et noirs plus compotés ressortent mieux, ainsi que des épices. Un vin parfait avec une bonne lasagne à la viande.

Domaine Rolet Père et Fils Arbois pinot noir 2008
Code SAQ : 10884760
20,85 $
Les vins du Jura étonnent souvent par leur finesse et leur complexité. C’est le cas ici avec ce pinot noir aux fruits rouges et séchés, à la fraise, à la cerise et à la griotte. Il est très acide et très tannique et il se termine par une belle amertume.

Les Baux de Provence La Chapelle de Romanin 2010
Code SAQ : 00914515
23,35 $
Le deuxième vin du Château Romanin, un vignoble en biodynamie depuis 1988, est issu des jeunes vignes du domaine (de la syrah, du grenache, du cabernet-sauvignon et du mourvèdre). Le cassis, le poivron vert, les épices, le thym, le romarin, la mûre et le graphite constituent une combinaison gagnante pour vos côtelettes d’agneau. Un de mes coups de cœur depuis bien des années, incluant son grand frère, le Château Romanin (Code SAQ : 10273361).

Côtes de Bourg La Petite Chardonne 2010
Code SAQ : 00919068
23,85 $
Vous cherchez un vin passe-partout pour les soupers chez des amis ou pour les restaurants « apportez votre vin »? Allez-y avec ce côtes-de-bourg rubis foncé dominé par les flaveurs de café, de cassis, de terre et de réglisse. Les tannins et l’acidité sont élevés, alors passez-le en carafe ou buvez-le avec une viande saignante pour arrondir ses angles.

Langmeil Shiraz 2010
Code SAQ : 10765891
27,20 $
Un vin étonnant. Il est peu tannique, avec des arômes légers de poivre et de fruits rouges frais.

Sela Rioja 2009
Code SAQ : 11693375
27,40 $
Un rouge espagnol où le bois, les fruits noirs (le cassis), la vanille et les épices règnent. Très jeune, attendez-le donc au moins six ans.

Des vins pour les repas de Noël

Mardi 17 décembre 2013 à 15 h 56 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

@millesime

Un étalage de vin et de champagne dans un B.C. Liquor Store de Vancouver. | Photo : Jonathan Hayward

Un étalage de vin et de champagne dans un B.C. Liquor Store de Vancouver. | Photo : Jonathan Hayward

Les préparatifs de Noël vont bon train. Vous avez déjà cuisiné quelques plats, ou êtes sur le point de préparer vos pâtés à la viande et la célèbre dinde. Les occasions de célébrer ne manqueront pas, que ce soit à la maison ou au restaurant. Voici une liste de vins que j’ai dégustés au cours de l’année (certains ont déjà été publiés sur ce blogue) pour les occasions, souvent nombreuses dans le temps des Fêtes.

Sans être une liste de mes vins favoris en 2013, ce choix reflète tout de même des vins que j’ai fortement appréciés, et j’ose croire qu’ils se faufileront bien jusqu’à vos tables durant cette période de festivités.

Des blancs pour l’apéro et pour les entrées légères
Ormarine Picpoul de Pinet 2012 Languedoc-Roussillon

Code SAQ : 00266064
13,30 $
Le nez est en partie trompeur avec ses odeurs marines de sel et de citron. Parce qu’en bouche ce vin du Languedoc-Roussillon est tout de même assez gras et entouré de fleurs blanches. Mais le citron remet de l’ordre dans l’ensemble. Très bon avec les huîtres.

Touraine Domaine Bellevue sauvignon blanc 2012
Code SAQ : 10690404
15,40 $
Le verre dégage des arômes simples d’herbes fraîches et de pomme, mais il est plus complexe qu’il n’en paraît avec l’apparition de citron, de craie et de lime. La minéralisée et l’alcool marquent l’ensemble en fin de bouche. Un excellent rapport qualité-prix.

Domaine Sigalas Assyrtiko Athiri 2012
Code SAQ : 11607377
18,30 $
Les fruits blancs comme la poire et la pêche sont entourés d’une vive acidité. De légers effluves de sel viennent ponctuer le tout. Très bon.

Talmard Mallory & Benjamin Mâcon Uchizy 2011
Code SAQ : 11618324
20,15 $
La poire, les fruits exotiques et l’acacia accueillent le nez. En bouche, ces mêmes saveurs suivent, avec en supplément des fruits blancs, de la craie et une légère pointe de lime. Un très bon chardonnay, à servir à 15 °C sur des coquillages.

Reuilly Domaine Claude Lafond Le Clos des Messieurs 2011
Code SAQ : 11495272
20,35 $
Ce sauvignon blanc s’amène discrètement avec des odeurs d’agrumes et de poire. Il s’impose en bouche avec une vive acidité, de la lime, du citron, du pamplemousse blanc, de la craie et des arômes calcaires. Au top!

bourgogne_bizeDes blancs pour les repas
Pfaffenheim pinot gris 2012

Code SAQ : 00456244
16,45 $
Le pinot gris engendre des vins épicés et c’est le cas ici avec des arômes de cumin, de pêche jaune et de fumée. Un vin excellent avec les mets asiatiques, la cuisine indienne et les viandes blanches en sauce.

Bourgogne Domaine Simon Bize & Fils Les Champlains 2011
Code SAQ : 11815643
29,50 $
Un chardonnay de Bourgogne aux arômes citronnés, salés, fumés et épicés. La finale surprend avec du citron mûr et des épices.

Domaine Les Brome Réserve St-Pépin 2011
Code SAQ : 10919723
33 $
Le st-pépin est un cépage hybride originaire du Minnesota. Le beurre, le bois, la vanille, l’ananas confit montent lentement en puissance en bouche. La finale est délicate et marquée par les fruits blancs confits. Un excellent vin de l’Estrie au Québec.

Château Doisy Daëne sec Bordeaux 2012
Code SAQ : 12139739
36,25 $
Un vin de gastronomie qui ira avec le poisson en sauce et la volaille délicate en sauce. L’alliance entre les saveurs de pamplemousse, de lime, de citron et le caractère gras, calcaire, boisé et vanillé est parfaite.

carugateDes rouges légers
Ca’Rugate Rio Albo Valpolicella 2012

Code SAQ : 10706736
16,75 $
Un valpolicella pour accompagner vos plats de tomates. Un vin au nez de fruits rouges frais, de fraises en bouche avec des cerises, des mûres et une pointe de poivre. Il est légèrement tannique avec une bonne acidité.

Costières de Nîmes Grand Valcombe 2010
Code SAQ : 11767987
16,25 $
Un vin de produit courant, bien connu à la SAQ. Les fruits frais rouges, la cerise, la fraise et une pointe de menthe sont au rendez-vous. Très bon.

Anjou-Villages Vignoble Lecointre Château La Tomaze 2011
Code SAQ : 00872747
17,80 $
Un bon vin digeste avec ses notes de fraise, de cassis, de tomate, de poivron rouge et de fumée.

Sangiovese di Romagna San Valentino Scabi 2011
Code SAQ : 11019831
18 $
La vive acidité, la cerise, le cassis, les épices, le thym structurent ce vin italien. Super avec les saucissons, dont ceux au fenouil.

Sierra Salinas Puerto Salinas 2009
Code SAQ : 11963751
23,95 $
Ce vin espagnol tire sur les fruits frais, la tomate et la cerise. Les tannins souples donnent un vin qui sera très apprécié avec des pâtes à la sauce tomate et avec du poulet.

molinaDes rouges pour les repas
Castillo de Molina Reserva Shiraz 2011

Code SAQ : 10694288
16,95 $
Au nez mûr de cola et de bleuet suit un vin très tannique où règnent le bleuet, la framboise, le bacon et la menthe. Très bon dans le genre.

Hardy’s Chronicle No. 3 Butcher’s Gold shiraz sangiovese 2011
Code SAQ : 11676364
16,95 $
L’alliance entre le sangiovese et le shiraz engendre un vin épicé marqué par le poivre noir, les fruits rouges et une finale sur la confiture. Un beau rapport qualité-prix.

Domaine Bois de Velage Plan de Dieu 2011
Code SAQ : 10678085
17 $
La Maison Ogier, un négociant-éleveur dans des appellations Côtes-du-Rhône, commercialise ce vin élaboré par un vigneron (production de 3000 bouteilles). Le nez est boisé, épicé avec des odeurs de garrigue, de thym et d’olive. La bouche s’accorde avec ces odeurs puisqu’elle affiche des saveurs de fumée, de thym, de fleurs rouges et de violette dans une trame très tannique et très acide.

Kir-Yianni Ramnista 2009
Code SAQ : 11370517
20,25 $
Un vin de cépage xinomavri très acide et très tannique. Il développe des arômes d’olives vertes et de fruits rouges transformés. Passez-le en carafe 45 minutes.

George Wyndham Founder’s reserve shiraz
Code SAQ : 12073961
21,50 $
Code LCBO : 107904
17,95 $
Pour le vinificateur de Wyndham Estate, Steve Meyer, le vin est une combinaison de passion, de science et de nature. La cuvée de cette maison australienne offre des arômes d’épices, de menthe, de cassis, de ronce, de cèdre et de fruits des champs. L’ensemble est passablement tannique et acide. À essayer avec une entrecôte aux chanterelles sauce bordelaise ou même sur une poire pochée au porto.

Photo : Radio-Canada/Ronald Georges

Photo : Radio-Canada/Ronald Georges

Des vins à offrir en cadeau aux gens qu’on aime. Ou à soi pour se gâter!
Tenuta dell’Ornellaia Le Volte Toscana IGT 2011

Code SAQ : 10938684
30,25 $
Code LCBO Vintages : 964221
29,95 $
Le troisième vin de la célèbre maison toscane Ornellaia est sérieux avec ses arômes de fraise, de café au lait, de bleuet, et ses tannins souples.

Deux millésimes de Don Melchor
Concha y Toro Don Melchor cabernet-sauvignon 2008

Code SAQ : 10760610
80,25 $
Code LCBO Vintages : 315176
79,95 $
Le vin haut de gamme de Concha y Toro s’affiche avec une robe rubis foncé. Le nez, fin, exhibe du cuir, de la vanille, des épices, du tabac noir et un fond de poivron. La bouche est, bien sûr (la jeunesse), très tannique et acide, voire chaude (l’alcool). Les arômes de bois, de vanille, de mûre, de cassis, de bleuet, de tabac enrobent le tout. Très bon, mais il n’en reste pas beaucoup.

Concha y Toro Don Melchor cabernet-sauvignon 2009
Code SAQ : 12126882
84,75 $
Le millésime 2009 a engendré un vin plus marqué par le cassis. La suite se poursuit sur la framboise, le café, une trame tannique et acide élevée ainsi qu’une sensation crémeuse en bouche. À essayer avec la joue de bœuf braisée.

Un sauternes
Château Cantegril Sauternes 2009

Code SAQ : 11345274
41,25 $
Grand vin liquoreux, le sauternes est souvent automatiquement associé au foie gras et aux desserts. Pourtant, on peut très bien l’associer à certains sautés asiatiques et à des entrées de melon et de prosciutto, comme le conseille Jean-Jacques Dubourdieu, qui était de passage à Montréal en novembre 2013. Celui de la famille Dubourdieu affiche des notes d’ananas, d’abricot, de citron confit, de miel, de fruits confits alcoolisés et de zeste de citron.

Des bouteilles de mousseux cava dans les caves de Segura Viudas en Espagne. | AFP Photo/Josep Lago

Des bouteilles de mousseux cava dans les caves de Segura Viudas en Espagne. | AFP Photo/Josep Lago

À l’image de mon précédent texte sur les champagnes pour le temps des Fêtes, voici mes 10 propositions de vins mousseux, et de 2 mousseux pour le dessert. Je les ai goûtés le jour de la dégustation annuelle de 85 mousseux et champagnes organisée par l’Association québécoise des agences de vins, bières et spiritueux (AQAVBS). Je les ai tous dégustés à l’aveugle, sauf pour deux d’entre eux.

Segura Viudas Cava reserva brut
Code SAQ : 00158493
14,75 $
Code LCBO : 216960
14,25 $
La Catalogne produit du cava, le vin mousseux local, à profusion. Celui-ci offre des notes de fruits blancs mûrs et confits comme la poire, d’agrumes et d’épices. Un cava frais et agréable.

Bernard-Massard Cuvée de L’Écusson brut
Code SAQ : 00095158
18,80 $
Code LCBO Vintages : 970970
16,95 $
Petit État coincé entre la France, la Belgique, l’Allemagne, le Grand-Duché de Luxembourg produit du vin à partir de son vignoble qui est surtout situé sur les coteaux de la vallée de la Moselle. Les cépages müller-thurgau, riesling, pinot auxerrois, pinot gris, pinot blanc et elbling forment l’encépagement du vignoble. Ce mousseux de méthode traditionnelle classique, composé de 40 % de chardonnay, de 35 % de pinot blanc, de 15 % de pinot noir et de 10 % de riesling offre des saveurs de fruits blancs, de craie et de limette.

blason_bourgogneBlason de Bourgogne brut rosé
Code SAQ : 10839125
20,25 $
Se présentant avec une robe rose foncé, ce mousseux de Bourgogne sent le sucre et le bonbon. En bouche, il est très acide avec des saveurs de fruits rouges, de mûre et de cerise.

Prosecco di Valdobbiadene Superiore Brut Crede Bisol 2012
Code SAQ : 10839168
20,30 $ (aussi en magnum de 1,5 l à 41 $)
Code LCBO Vintages : 297242
14,75 $
Un prosecco festif où les bulles abondent et qui présente une trame citronnée. Il est léger, donc parfait pour l’apéritif et les entrées légères. Je l’ai bu à bouteille découverte.

Domaine Vincent Carême Vouvray brut 2011
Code SAQ : 11633591
22,90 $
Le vignoble de Vouvray, dans la région du Val de Loire, produit des blancs secs, des mousseux et des moelleux avec le cépage chenin blanc. Après une mousse et des bulles fines abondantes, des notes de fruits blancs confits apparaissent. La crème, le zeste de citron, les herbes fraîches et amères complètent le tout. Je l’ai aussi bu à bouteille découverte.

Carpineto Farnito chardonnay spumante brut
Code SAQ : 11341855
25,45 $
Le nez fin, dominé par les fleurs blanches, et le beurre annonce un mousseux vif, rempli de fleurs blanches, de citron, d’épices et par une légère amertume. Très bon.

Roederer Estate brut rosé
Code SAQ : 11943856
32 $
Code LCBO Vintages : 479758
35,95 $
Ce mousseux californien est de couleur saumon. En bouche, il est délicat, marqué par des notes calcaires, des fruits et des fleurs rouges ainsi qu’une longue finale. À l’aveugle, je l’ai presque confondu avec un champagne.

Chandon mousseux rosé
Code SAQ : 11565007
32,75 $
Code LCBO Vintages : 56341
32,95 $
La robe rose bonbon annonce un mousseux plus sucré, plus « facile ». En effet, les saveurs de fraise, de cerise et de sucre dominent l’ensemble, qui est heureusement soutenu par une vive acidité.

Freixenet Elyssia gran cuvée
Code SAQ : 11912494
19,95 $
Ce cava composé des cépages chardonnay, macabeo, parellada et pinot noir présente des saveurs de citron, de lime et de zeste de lime. Parfait pour l’apéro.

Francis Ford Coppola Sofia Mini
Code SAQ : 12133169
23,80 $ pour quatre canettes de 187 ml
Ce mousseux, créé par le cinéaste et vigneron Francis Ford Coppola pour sa fille Sofia, m’a réellement surpris lors de cette dégustation à l’aveugle. Certes, il est légèrement sucré, avec des saveurs d’agrumes et de pêche, mais l’ensemble reste étonnamment délicat.

nivoleDeux mousseux pour le dessert
Michele Chiarlo Nivole 2012

Code SAQ : 00979062
12,15 $ la bouteille de 375 ml
Code LCBO Vintages : 942888
16,95 $ la bouteille de 750 ml
Tirant à peine 5 % d’alcool par volume, ce moscato toujours agréable chaque année reste le même avec ses saveurs de pêche, d’abricot, de sucre et de miel. C’est léger et agréable. À servir bien froid.

Mauro Sebaste Moscato d’Asti 2011
Code SAQ : 11565031
19,70 $
À peine plus alcoolisé que le moscato précédent (5,5 % par volume), il est plus acide, mais offre les mêmes saveurs (pêche, sucre et abricot).