Billets classés sous la catégorie « Afrique du Sud »

De superbes vins d’Espagne

Jeudi 2 octobre 2014 à 15 h 49 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

@millesime

La réception de la vendange au vignoble de la famille Sanchez dans l’île de La Palma. Photo : Desiree Martin/AFP/Getty Images

La réception de la vendange au vignoble de la famille Sanchez dans l’île de La Palma. Photo : Desiree Martin/AFP/Getty Images

En mars dernier, pour la première fois en 25 ans, la SAQ avait lancé une opération de vente sur des vins espagnols et portugais. L’offre portait sur 88 vins de la péninsule ibérique, dont 67 espagnols et 21 portugais.

Dans le nouvel arrivage Cellier des 2 et 16 octobre, on revient avec des vins de ces deux pays. Je constate que le choix est relevé, à des prix très corrects, pour la plupart, bien sûr.

Au Québec, les ventes de vins espagnols et portugais ne cessent de croître depuis 2011. Selon des chiffres fournis par la SAQ, la croissance en valeur des vins courants espagnols a crû de 7 % entre 2011-2012 et 2012-2013. La croissance des vins de spécialités est légèrement plus accentuée, soit de 9 %. Pour les années 2012-2013 à 2013-2014, la hausse est de 12 % pour les vins courants, et de 19 %, pour les vins de spécialités.

En ce qui concerne le Portugal, les chiffres sont différents. On remarque une hausse de 10 % des produits courants en 2012-2013 par rapport à 2011-2012, et de 22 % l’année suivante. En vin de spécialités par contre, une forte hausse est survenue la première année (18 %), suivie d’une hausse moins marquée (13 %) en 2013-2014.

Voici mes coups de cœur de la sélection offerte le 2 octobre. Ce ne sont que des vins d’Espagne. Quelques vins d’autres pays se sont aussi glissés dans ces nouveautés, dont un blanc d’Afrique du Sud aujourd’hui.

Plus »

Photo : Klein Constantia

Photo : Klein Constantia

Vin de dessert prisé par les cours d’Europe au 18e siècle, le vin de Constance a complètement disparu de la circulation en 1865. L’absence durera plus de 100 ans.

« C’était à cause des guerres et du phylloxéra (le puceron qui a détruit nombre de vignobles à l’époque) », explique dans un excellent français Hans Astrom, régisseur du domaine Klein Constantia.

Plus »

Photo : Radio-Canada/Ronald Georges

Photo : Radio-Canada/Ronald Georges

L’ex-coureur de formule 1 Jacques Villeneuve a momentanément troqué son volant pour celui d’un tracteur, qu’il pilote à travers les rangs de vignes. Et il présente son premier vin au Québec, La Febbre (« la fièvre » en italien), un rouge toscan de sangiovese (70 %) et de cabernet-sauvignon (30 %).

En fait, non, ce n’est pas vrai. Oui, Jacques Villeneuve a acquis il y a trois ans un vignoble en Toscane avec son ami Alain Lord Mounir, président et chef de la direction de Julia Wine.

Plus »

Des tests de fermentation du vin en laboratoire. Photo : iStockphoto/Tanuki Photography

Des tests de fermentation du vin en laboratoire. Photo : iStockphoto/Tanuki Photography

L’image bucolique du vigneron, de son domaine, de ses terres, des vignes qu’il cultive amoureusement et du vin qu’il élève dans le plus grand soin est parfois mensongère.

Dans certains cas, la production du vin obéit à des impératifs commerciaux, aux aléas d’un marché qui doit répondre à une demande ou à celles de firmes friandes de profits croissants.

Plus »

ricardo_larriveeC’était un secret de Polichinelle : lors d’un tournage en Afrique du Sud pour son émission sur ICI Radio-Canada Télé, l’animateur Ricardo Larrivée a eu le coup de foudre pour les vins de ce pays.

En partenariat avec des vignerons sud-africains de la région de Durbanville Hills, au nord du Cap, Ricardo Larrivée a élaboré deux vins : un sauvignon blanc et un shiraz, deux cépages très cultivés en Afrique du Sud.

En 2012, selon Wines of South Africa, le sauvignon blanc était le deuxième cépage blanc le plus planté avec 10 % de l’encépagement total. Idem pour le shiraz du côté des cépages rouges, qui en occupe 11 %.

Comment s’en tirent les vins de Ricardo Larrivée? Plutôt bien. Ils sont à l’image de sa cuisine, simple d’accès et ouverte à tous. En somme, ce sont des vins de tous les jours, pas complexes pour un sou, mais agréables. Servez le blanc en apéro, et le rouge un peu frais, avec des grillades.

larrivee_svRicardo Larrivée Vins du monde sauvignon blanc 2013
Code SAQ : 12231658
16,95 $
Jaune à reflets verts (la jeunesse), ce sauvignon blanc dégage des arômes d’agrumes et légèrement floraux. En effet, les agrumes sont bel et bien présents en bouche, surtout le pamplemousse blanc et la pelure de ce fruit, ce qui donne de beaux amers. Une belle acidité, une pointe d’herbes fraîches et de gaz carbonique confèrent à l’ensemble un bel équilibre. C’est bien bon, bien réussi, rafraîchissant et parfait pour l’apéro et les entrées légères. Mes collègues, mes « goûteurs » officieux, ont beaucoup apprécié. Toutefois, dans un monde idéal, il coûterait plutôt 15 $ que 17 $

Ricardo Larrivée Vins du monde shiraz 2012
Code SAQ : 12231682
16,95 $
Aux odeurs de vanille, d’épices, de pain grillé et de cacao succèdent des saveurs de mûre, de cassis et de confiture de fruits des champs. Un vin souple aux saveurs intenses de fruits mûrs. Un vin agréable à déguster avec des grillades.

Petit détail amusant : une collègue m’a fait remarquer que l’étiquette des vins arbore un tire-bouchon, alors que les bouteilles sont à capsule dévissable!

Photo : Hamilton Russell Vineyards

En dehors de la Bourgogne, les vins de chardonnay et de pinot noir empruntent diverses caractéristiques stylistiques, ce qui est tout à fait normal. Le terroir, le climat, les méthodes de travail du vigneron varient sensiblement d’une zone de production à l’autre. Pour beaucoup d’amateurs de vins, les vins bourguignons sont inimitables dans d’autres territoires.

Mais certains producteurs arrivent à s’approcher un peu du fameux style bourguignon, qui est légendaire. Spontanément, je pense aux chardonnays et aux pinots noirs du producteur ontarien Le Clos Jordanne.

En Afrique du Sud, il semble bien que certains vignerons réussissent aussi à s’approcher de ce style bourguignon. C’est le cas d’Anthony Hamilton Russell, propriétaire du domaine qui porte son nom. En fait, son père a fondé le vignoble en 1975 et a vendu ses premières bouteilles en 1981. Avec sa production moyenne de 20 000 à 25 000 caisses par an, Hamilton Russell Vineyards est considéré comme un domaine de dimension modeste en Afrique du Sud.

Le fils Anthony est à la tête du domaine depuis 1994. Jusqu’à cette année, Hamilton Russell Vineyards produisait un vin de cépages bordelais, un assemblage de blanc, un chardonnay et un pinot noir. En prenant les rênes du domaine familial en 1994, Anthony Hamilton Russell a décidé d’en consacrer les terres à deux cépages seulement : le chardonnay et le pinot noir.

Le vignoble de 52 hectares est situé près de la mer, donc dans un climat maritime, dans la vallée d’Hemel-en-Aarde. Les vignes poussent dans des sols argileux minces, constitués de 60 % de roches.

Dégustation de vins sud-africains fortement influencés par la Bourgogne.

Photo : Hamilton Russell Vineyards

Hamilton Russell Vineyards pinot noir Hemel-en-Aarde Valley 2010
Code SAQ : 11155737
44,75 $ (il en reste peu à la SAQ)
2010 est le millésime préféré d’Anthony Hamilton Russell. La violette et les épices accueillent le nez. En bouche, les fines saveurs de cassis, de thé, d’épices et de cannelle sont entourées d’une vive acidité et de tannins moyens. Très beau.

Hamilton Russell Vineyards pinot noir Hemel-en-Aarde Valley 2011
À venir à la SAQ
Ici, le nez est marqué par les fruits rouges, dont la fraise. Le vin est très tannique, suivi d’arômes de thé, de cannelle, de cerise noire, de fruits noirs et d’une acidité vive.

Hamilton Russell Vineyards chardonnay Western Cape 2011
LCBO Vintages : 931006
32,95 $
Un vin blanc qui exhale le beurre, la vanille, le bois et le citron. Dans le verre, le beurre, la vanille et le citron reviennent. Des fruits blancs se superposent à une vive acidité et une présence alcoolique un peu marquée. Un très beau chardonnay.

Hamilton Russell Vineyards chardonnay Western Cape 2012
Code SAQ : 11662270
31,75 $
Pour gagner plus de fraîcheur, Anthony Hamilton Russell a laissé faire la fermentation malolactique dans une proportion de 70 à 80 % dans le vin. Les acides maliques, qui développent des goûts acides verts et très prononcés, sont ainsi transformés en acides lactiques, qui sont plus ronds, plus agréables au palais. C’est pourquoi le nez de ce chardonnay est plus frais que le millésime 2011; on sent tout de suite les fruits blancs frais. En bouche, le beurre, la vanille, la lime et une pointe de citron baignent dans une vive acidité. Encore une fois, nous avons affaire à un très beau chardonnay.

Les vins de la Robertson Winery
La maison Robertson Winery offre des vins dans un registre de prix plus accessibles.
Robertson Winery chenin blanc 2012
Code SAQ : 10 754 228
10,25 $
À ce prix, ne vous privez pas de ce chenin blanc marqué par les fruits blancs (la poire) et les agrumes. La finale est acide, fraîche et douce. Un vin de qualité égale et toujours aussi bon.

Robertson Winery shiraz 2012
Code SAQ : 00586149
14,15 $
Un shiraz moderne doté d’arômes de bois, d’épices, de fumée, de bleuets, de cassis et de vanille. La finale est boisée, marquée par le cèdre, ce qui fatigue la bouche et enlève toute finesse. Pour les amateurs de shiraz qui apprécient le bois.

Le chardonnay, le roi des vins blancs

Jeudi 11 juillet 2013 à 14 h 26 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

@millesime

Puisqu’il s’adapte à une multitude de sols et de terroirs, le chardonnay se trouve partout dans le monde. Complexe et fin en Bourgogne, il prend des airs beurré et torréfié en Californie, selon l’usage, bon ou mauvais, que le vinificateur fait de la barrique de vieillissement (reconnaissons tout de même que les Américains font de grands chardonnays).

Selon le site Vitis.org, « des analyses génétiques publiées ont montré qu’il (le chardonnay) est le résultat d’un croisement entre le gouais et le pinot. Avec une production raisonnable, (il) donne un vin d’une grande finesse, bien équilibré, puissant, ample et possédant un fort potentiel aromatique. Le chardonnay se prête bien également à l’élevage et à la fermentation en barriques ».

Allons-y de quelques suggestions de bouteilles de chardonnay d’un peu partout dans le monde.

Boschendal 1685 chardonnay Coastal region 2011
Code SAQ : 00935833
16,95 $
Les odeurs de fruits frais accueillent le nez de ce vin d’Afrique du Sud. Ensuite, la pomme verte, la poire, la vanille, de légères traces d’agrumes, dont l’ananas, donnent un beau vin d’été simple, mais agréable.

Le Bonheur chardonnay Western Cape 2012
Code SAQ : 00710780
17 $
Un autre chardonnay d’Afrique du Sud, mais celui-ci a indéniablement connu un passage en barrique de chêne, vu son nez vanillé. Cette impression se confirme au verre, où le vin développe des arômes de beurre, de vanille, de poire et de crème. Un vin tout à fait correct, comme d’habitude.

Wente Vineyards Morning Fog chardonnay 2011
Code SAQ : 10754084
19,65 $
Déplaçons-nous aux États-Unis avec ce chardonnay plus minéral. La craie, le citron, la lime, le silex, la fumée et une vive acidité entourent ce vin. Très bon.

Jean-Paul Brun Beaujolais chardonnay 2011
Code SAQ : 00713495
23,65 $
À tout seigneur tout honneur, le chardonnay de Bourgogne demeure la référence en matière de ce cépage. Mais ici, je vous présente un chardonnay du Beaujolais. Dans cette cuvée, Jean-Paul Brun fermente ses raisins en fûts de chêne avec de fréquents bâtonnages à la bourguignonne, ce qui fait remonter les lies et apporte du gras au vin. En effet, gras il y a dans ce vin aux arômes de crème, de vanille et de citron, et doté d’une vive acidité. La finale revient sur la vanille, à laquelle s’ajoute du zeste de lime. Un blanc de Bourgogne tout ce qu’il y a de plus classique.

Cloudy Bay Marlborough chardonnay 2010
Code SAQ : 10954086
29,75 $
Surtout reconnus pour ses sauvignons blancs très (parfois trop?) aromatiques, les producteurs néo-zélandais cultivent un peu de chardonnay. Celui de la maison Marlborough est assez convenu (et cher!) avec ses arômes de beurre, de vanille et de fruits blancs, et il est malheureusement marqué par l’alcool. À essayer avec des grillades (viandes blanches, poissons) estivales.

Kumeu River Hunting Hill chardonnay 2009
Code SAQ : 11416159
40 $
Voici un autre chardonnay néo-zélandais, mais dont le prix reflète la qualité. Droit et puissant, ce vin dégage du citron, du zeste de lime, du silex, du calcaire et une bonne acidité.

Une célébration
Au Canada, l’importance du chardonnay est soulignée par l’événement International cool climate chardonnay celebration, qui aura lieu à Niagara du 19 au 21 juillet. Il y aura les vins d’une soixantaine de producteurs, des conférences, dont celle de Steven Spurrier qui avait organisé le Jugement de Paris en 1976, et des chefs pour réaliser des accords mets-vins avec ce raisin blanc si apprécié des consommateurs.


Des vins par-ci par-là

Jeudi 4 juillet 2013 à 14 h 45 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

@millesime


Entre deux dégustations thématiques ou avec des producteurs, je reçois nombre de bouteilles que je me dois de déguster pour vous en rapporter mes impressions.

Parmi ces bouteilles, il y a assurément du bon et du moins bon. À la volée, voici une courte sélection de bouteilles bues récemment ou il y a plus longtemps.

En blanc
Porca de Murça Douro 2011

Code SAQ : 11905622
13,20 $
En vente exclusivement à la SAQ dépôt, ce petit portugais est parfait pour l’apéritif et les mets légers. Des arômes de fleurs, de poire, de miel et de citron baignent dans une acidité modérée.

Bellingham Bernard Series chenin blanc Coastal region 2011
Code SAQ : 11154911
24,75 $
Cépage blanc vedette de l’Afrique du Sud, le chenin blanc séduit nombre d’amateurs de vin. Celui de la maison Bellingham affiche des notes de crème, de brioche, de fruits jaunes et de miel. En plus, son acidité n’est pas piquée des vers.

En rouge
Man Vintners cabernet-sauvignon Coastal region 2011

Code SAQ : 10802832
14,45 $
Autre vin d’Afrique du Sud (son producteur était en représentation à Montréal) et même caractère moderne et séduisant. Les épices, la vanille, le cassis, la mûre, le bois grillé, le poivron rouge et le café baignent dans une trame très acide et très tannique. Très bon.

Barbera d’Asti superiore Michele Chiarlo Le Orme 2010
Code SAQ : 00356105
15,60 $
Code LCBO Vintages : 265413
15,95 $
Un bon rapport qualité-prix qu’est ce barbera d’Asti. Les fruits rouges écrasés (la fraise et la cerise) surprennent en premier lieu. Le cassis et le bleuet suivent avec une pointe de menthe poivrée. Un rouge souple, agréable et bien fait comme d’habitude.

Château Sainte-Eulalie Plaisir D’Eulalie Minervois 2011
Code SAQ : 00488171
16,30 $
Voici un vin simple pour les plaisirs de la table estivale, un vin de soif si vous voulez. Au menu : fruits rouges, fraise, menthe, tannins légers et bonne acidité.

Wakefield shiraz Clare Valley 2010
Code SAQ : 11459386
20,25 $
Code LCBO Vintages : 943787
17,95 $
Les shiraz australiens pèchent parfois par excès, c’est-à-dire qu’ils affichent des notes de fruits trop mûrs et des taux de sucre trop perceptibles. Pas ici, avec le shiraz de Wakefield, qui montre des accents de moka, de vanille, de bleuet et de chocolat. Par contre, j’aurais pris un peu plus d’acidité.

Le vignoble de Boekenhoutskloof | © WOSA/Charmaine Greiger

L’Afrique du Sud, ce n’est pas la porte à côté. Alors, quand un vigneron de ce pays vient au Canada, on s’assure de mettre la main dessus, de le rencontrer en chair et en os quoi!

C’est ce qui est arrivé il y a quelques semaines à l’occasion de la visite d’Adam Mason de la maison Mulderbosch, située à Stellenbosch. Avec le chef Peter Tempelhoff, qui supervise les cinq restaurants Relais et Châteaux de la Collection Liz McGrath en Afrique du Sud, Adam Mason a aussi fait un passage à Toronto pour participer au Terroir Symposium. Rencontre avec ces deux complices autour de quelques bouteilles représentant l’industrie du vin en Afrique du Sud et la cuisine de Martin Juneau du restaurant Pastaga à Montréal.

« Les vins d’Afrique du Sud représentent l’union parfaite entre le Vieux et le Nouveau Monde », a déclaré Adam Mason lors de cette dégustation. L’industrie a également changé, selon lui. La jeune génération de producteurs, apparue après l’apartheid, est plus ouverte en matière de vinification et de collaboration avec la majorité noire sud-africaine.

Mais les producteurs de vin sud-africains n’ont pas encore relevé ce défi : améliorer la qualité des vins rouges. Cependant, la qualité des vins de chenin blanc planté en Afrique du Sud est plus qu’acceptable, nous a dit Adam Mason, qui a rappelé du même coup que c’est son pays qui en contient le plus grand nombre dans le monde. Toutefois, l’homme demeure modeste : « Comment faire de bons chenins blancs sans avoir visité la région d’origine de ce cépage? », dit-il en parlant de la vallée de la Loire, hôte des célèbres appellations Vouvray et Anjou.

© Radio-Canada/Ronald Georges

La dégustation
Mulderbosch sauvignon blanc 2011

Code SAQ : 10678413
21,30 $
Code LCBO Vintages 933424
18,95 $
Un vin blanc avec des fruits blancs et des agrumes toujours aussi ample et aromatique. Une valeur sûre année après année.

Ken Forrester reserve chenin blanc 2011
Code SAQ : 11093126
19,60 $
Code LCBO Vintages pour le 2010 : 231282
17,95 $
Un bon vin de tous les jours rempli de saveurs de lime, d’agrumes et d’une légère touche de sel.

Yardstick chardonnay 2011
Ce vin, qui n’est pas en vente au Québec ni en Ontario, est issu de la collaboration d’Adam Mason et de Peter Tempelhoff. Les notes d’agrumes, de miel et de fruits blancs confits se fondent en une finale acide, ronde et droite.

The Bernard Series old vines chenin blanc 2010
Un vin de moyenne garde où se mêlent les arômes de miel, de fruits blancs confits, d’agrumes et de lime. L’acidité et la teneur alcoolique sont encore élevées, le vin est riche et onctueux.

Boschendal 1685 chardonnay 2011
Code SAQ : 00935833
16,95 $
Un chardonnay de facture moderne, c’est-à-dire que les arômes de bois et de vanille côtoient la pêche et les épices dans ce cas-ci.

Boekenhoutskloof The Chocolate Block 2010
Code SAQ : 10703412
40 $
Code LCBO Vintages : 129353
39,95 $
Un vin très tannique où la syrah règne, appuyée par le cabernet-sauvignon, le grenache noir, le cinsault et le viognier. L’acidité est élevée et on perçoit du café au lait, du bois et du poivre noir.

Hartenburg shiraz 2007
Un shiraz épicé, tannique, acide et marqué par l’alcool. Il est complété par de légers arômes de café et de fruits noirs. À boire avec de la viande bien braisée.

Mulderbosch Faithful Hound 2009
Code SAQ : 10678384
23 $
Le nez de poivron révèle la présence du cabernet-sauvignon. En effet, ce rouge comprend 54 % de cabernet-sauvignon, 27 % de merlot et le reste de l’encépagement du petit verdot (8 %), du cabernet franc (8 %) et du malbec (3 %). En bouche, le poivron vert, la framboise, le cassis, les champignons, les truffes, la fumée, le cigare se fondent en une trame très tannique. Un vin de style bordelais classique.

Un shiraz sud-africain

Mardi 25 septembre 2012 à 15 h 48 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

@millesime

Un vignoble près du Cap. | © AP Photo/Schalk van Zuydam

On fait du vin en Afrique du Sud depuis pas mal de temps. Certes, depuis moins longtemps qu’en Méditerranée, en Perse, voire en France, mais quand même, l’Afrique du Sud possède de beaux terroirs de vins. Deux océans la bordent (l’Indien et l’Atlantique), ce qui apporte de la fraîcheur au territoire, et une chaîne de montagnes la protège.

Le Néerlandais Jan van Riebeeck, le premier gouverneur du Cap, a planté les premiers ceps de vignes en 1655.

Aujourd’hui, 12 régions vinicoles marquent la culture de la vigne. Selon l’Organisation internationale de la vigne et du vin, l’Afrique du Sud est la huitième puissance vinicole mondiale. Et ce, grâce à la région de Stellenbosch, la première région de production de vin du pays.


Tiens, justement, j’ai goûté un vin de cette région.
Shiraz Delheim Simonsberg-Stellenbosch 2008
Code SAQ : 10960689
21,40 $
Le nez dégage des arômes fumés et de bacon. En bouche, la texture du vin est un peu rugueuse, marquée par les tannins, le café et des notes amères. Des fruits noirs, des mûres et des bleuets complètent ce vin en un bel équilibre malgré une certaine chaleur alcoolique. Les raisins sont tirés de jeunes vignes (8 à 16 ans).

Ce shiraz sud-africain est davantage marqué par les notes fumées que bien des shiraz d’Australie, plutôt caractérisés par les fruits très mûrs (parfois trop mûrs selon certains…).