Billets publiés en novembre 2013

Le vignoble Tawse. Photo : Tawse

Le vignoble Tawse. Photo : Tawse

Avec ses 6500 hectares de vignes, l’Ontario s’est hissé parmi les terroirs sérieux de la planète vinicole.

Sérieux en ce sens que la Vintners quality alliance (VQA), l’organisme qui régularise la production du vin en Ontario, s’assure, au même titre que les systèmes d’appellations européens, de la qualité de la production.

L’Ontario vinicole est divisée en cinq appellations VQA, la principale étant la péninsule du Niagara, les autres sont Pelee Island, Lake Erie North Shore, Prince Edward County et Ontario (qui englobe les raisins de toutes les appellations).

Les vignerons ontariens cultivent les cépages suivants en ordre d’importance : chardonnay, riesling, cabernet franc, merlot, vidal, cabernet-sauvignon, sauvignon blanc, pinot noir, pinot gris et gewurztraminer.

Source : Jacques Orhon, en collaboration avec Hélène Dion, Les vins du Nouveau Monde, Les Éditions de l’Homme

La dégustation en blanc
Bachelder chardonnay Niagara 2011

Code LCBO Vintages : 302083
Prix : 29,95 $
Un chardonnay biologique d’entrée de gamme, mais cher, du vigneron d’origine montréalaise Thomas Bachelder, qui vit à Niagara. On a affaire à un chardonnay classique et digeste où règnent le bois et les arômes de poire, de vanille et de lime.

Cave Spring riesling 2011
Code SAQ : 10745532
18,45 $
Cette maison située à Niagara existe depuis 30 ans. Les fruits blancs, les épices et une légère touche de pêche donnent un vin rond.

norman_hardieLa dégustation en rouge
13th Street gamay noir 2012

Code LCBO : 177824
19,95 $
À l’image du cépage gamay qui donne des vins souples et rafraîchissants, ce vin est marqué par la cerise, la fraise, les tannins souples et une vive acidité.

Bachelder pinot noir Lowrey Vineyard 2011
LCBO Vintages : 361816
44,95 $
Léger en début de bouche, la structure tannique et fumée s’impose par la suite, laissant au passage des traces de cerise et des tannins bien présents. Excellent.

Tawse gamay noir 2011
Code LCBO Vintages : 322545
18,95 $
Un vin charmeur et structuré avec des arômes de cerise, de poivre rose, de fumée et une présence tannique bien marquée.

Norman Hardie pinot noir Péninsule du Niagara 2010
Code SAQ : 11638481
38,75 $
Norman Hardie dirige un vignoble situé dans le Prince Edward County. Ce pinot noir allie le thé et la cerise dans une structure moyennement acide et tannique.

Notez bien que j’ai dégusté une quantité plus appréciable de vins lors de l’événement réunissant plusieurs producteurs ontariens à Montréal, mais que beaucoup de ces vins étaient du millésime 2012, donc pas encore en vente.

fete_vins_quebecLa Fête des vins du Québec
La huitième édition de cette dégustation démarre vendredi et se tient jusqu’à dimanche au marché Bonsecours à Montréal.

Une trentaine de membres de l’Association des vignerons du Québec, avec le concours de la SAQ, présentent leurs produits vinicoles.

De plus, la Fête des vins offre des cours de dégustation, un parcours sur le thème des routes du vin du Québec et une dégustation de fromages québécois.

La fraude dans le vin

mardi 26 novembre 2013 à 15 h 39 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

@millesime

Les vins prestigieux comme Petrus sont souvent la cible des fraudeurs. Wikipédia/Frederik Vandaele

Les vins prestigieux comme Petrus sont souvent la cible des fraudeurs. Wikipédia/Frederik Vandaele

Depuis toujours, les fraudeurs se sont rempli les poches en écoulant sur le marché du vin des bouteilles, en fait, des étiquettes, contrefaites. Qui n’a pas entendu parler de la vente d’un prestigieux vin dont le millésime était antérieur à la fondation de la maison qui le produisait?

Aux États-Unis récemment, l’affaire Rudy Kurniawan (il s’appelle en réalité Zhen Wang Huang) a créé d’importantes vagues dans le milieu de la spéculation et de la vente de bouteilles de vin de luxe, surtout des bordeaux et des bourgognes. Ce « collectionneur » est accusé d’avoir vendu des vins contrefaits d’une valeur de 1,3 million de dollars américains. Arrêté en mars 2012, il risque 40 ans de prison.

Les vignerons Laurent Ponsot du Domaine Ponsot, Christophe Roumier du Domaine Georges Roumier et Aubert de Villaine, le copropriétaire du célèbre Domaine de la Romanée Conti, sont appelés à témoigner dans ce procès.

Il existe d’autres histoires de fraude dans le monde du vin et des spiritueux.

La lutte contre ce genre de fraude pourrait devenir encore plus efficace grâce à l’invention d’une firme italienne : un bouchon de liège « électronique ».

En fait, ce bouchon de liège emprunte le principe des empreintes digitales. Les sinuosités, les trous et les imperfections du bouchon forment une empreinte unique qui ne peut être recréée, garantissant du même coup l’authenticité de la bouteille.

Les numéros d’identification des bouchons sont imprimés puis photographiés sous tous les angles. Ces informations sont numérisées dans une base de données, avec les détails sur le lieu d’origine du bouchon. Il ne reste au vigneron qui achète ces bouchons qu’à entrer ses propres données viticoles et vinicoles. Au final, le consommateur peut vérifier l’authenticité de la bouteille en lisant avec une application les informations contenues dans le code du bouchon.

La fraude serait ainsi ralentie… jusqu’au jour où d’autres petits malins trouveront une parade à ces bouchons intelligents.

Avec Wine-searcher.

volteLa dégustation de vins certainement pas contrefaits.
Adega de Pegoes Terras do Sado 2012

Code SAQ : 10838801
14,25 $
Un petit blanc portugais très aromatique (fruits frais, fleurs, poire) qui développe des saveurs de poire, de fruits frais, de fleurs blanches, de miel, de cire d’abeille, de craie, d’épices et de zeste de lime. Excellent et à prix doux.

Tenuta dell’Ornellaia Le Volte Toscana IGT 2011
Code SAQ : 10938684
30,25 $
Le troisième vin du prestigieux super-toscan Ornellaia est tout aussi sérieux que ses grands frères, mais à prix moins crève-cœur. Les saveurs de fraise, de café au lait, de bleuet, et les tannins souples donnent une finale longue.

Un producteur de vin embouteille du Beaujolais nouveau 2013. AFP Photo/Kenzo Tribouillard

Un producteur de vin embouteille du Beaujolais nouveau 2013. AFP Photo/Kenzo Tribouillard

Chaque année, la fièvre du beaujolais nouveau frappe nos contrées… Non, j’ai complètement tort! La fièvre de ce vin à peine sorti des cuves de fermentation n’a plus cours au Canada depuis quelques années. Mais c’est encore le cas en Asie, particulièrement au Japon.

L’arrivée du beaujolais nouveau me pousse plutôt à vous parler d’un producteur de cette région située au sud de la Bourgogne : Jean-Paul Brun, du Domaine des Terres dorées, un domaine de 45 hectares qui comprend 30 hectares dans les crus.

Des crus? Oui, rappelons qu’il existe 10 crus en Beaujolais, des terroirs d’origine qui possèdent un environnement particulier : juliénas, morgon, fleurie, brouilly, côte-de-brouilly, chénas, chiroubles, régnié, moulin-à-vent et saint-amour.

Tour d’horizon des vins de Jean-Paul Brun, qui était de passage à Montréal l’été dernier.

jpbrun_ancienJean-Paul Brun L’Ancien Beaujolais 2012
Code SAQ : 10368221
19 $
Les arômes de fraise sont soutenus par une vive acidité et des tannins souples. Une pointe de verdure paraît en fin de bouche, mais l’ensemble demeure tout de même bien frais.

Domaine des Terres dorées Côte de Brouilly 2012
Code SAQ : 10520237
20,90 $
Le côte-de-brouilly vinifié par Jean-Paul Brun est plutôt tannique. Il est marqué par la fraise, la cerise et l’alcool. Un très bon vin qui sera prometteur après deux ou trois ans de vieillissement.

Domaine des Terres dorées Morgon 2012
Code SAQ : 11589746
21,50 $
Le nez très aromatique dégage des odeurs franches de fraise. Ensuite, les saveurs de fraise, de bleuet, de mûre baignent dans un vin très acide, doté de tannins souples. Un vin très charmeur.

Jean-Paul Brun Terres dorées Moulin-à-Vent 2012
Code SAQ : 10837331
24,55 $
Un moulin-à-vent très acide et tannique qui contient des fruits rouges, dont la fraise.

jp_brun_frv100Jean Paul Brun Terres dorées Grille Midi Fleurie 2010
Code SAQ : 11906131
26,75 $
Ce vignoble de fleurie de 5 hectares est orienté plein sud dans un climat très chaud. Les vignes ont en moyenne 60 ans. L’effet du terroir est manifeste, d’abord par le nez de kirsch. Au verre, nous avons affaire à un vin sérieux où règnent la cerise, le thé, la cannelle, la fumée et des tannins.

Domaine des Terres dorées FRV100 rosé 2011
En vente à la SAQ à la fin janvier à près de 20 $
Même si la marque « FRV100 » fait référence à « effervescent », Jean-Paul Brun nous a plutôt parlé d’un vin pétillant naturel ou d’une méthode ancestrale, sans ajout de levures, ni de sucre, à une pression de 6 à 7 bars comme le champagne. « C’est un vin qui marche super bien en France. Il est complètement naturel. » Ce vin composé entièrement de gamay contient 30 g de sucre résiduel et il affiche 7,5 % d’alcool. En bouche, il est sucré avec de la pêche, des fleurs rose et une vive acidité. Malgré la présence du sucre, l’acidité apporte une belle fraîcheur. À servir à 5-6 °C en apéritif.

Les guides du vin 2013

mardi 19 novembre 2013 à 15 h 37 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

@millesime

Photo : Les Éditions de l’Homme

Photo : Les Éditions de l’Homme

Chaque année, des chroniqueurs de vin et des sommeliers publient leur guide du vin. Ils recensent et classent les vins de l’année, donnent des conseils et établissent des palmarès (meilleurs champagnes, meilleurs rapports qualité-prix, etc.).

Voici un aperçu des récentes parutions à glisser sous le sapin de Noël.

Le Lapeyrie 2014
Le sommelier Philippe Lapeyrie propose 300 vins, divisés en vins de la semaine à moins de 15 $, en vins du jour de paie de 15 à 20 $ et en vins du week-end à plus de 20 $.

Le guide est publié dans un format pratique : la reliure en métal qui relie les pages assure une solidité à toute épreuve. Nous avons affaire à un livre qui n’intimidera pas le néophyte en vin.

Le lecteur-dégustateur a de l’espace pour ajouter ses notes de dégustation sous les trois vins de la semaine. Les notes de dégustation sont simples et honnêtes; puisque l’auteur cite parfois les faiblesses de certains vins.

Philippe Lapeyrie, Le Lapeyrie 2014, Les Éditions de l’Homme.

Le guide Phaneuf
La sommelière et chroniqueuse Nadia Fournier a pris la relève de Michel Phaneuf, un pionnier en matière de guide de vin au Québec.

Le guide Phaneuf est en couleurs et sur papier glacé. Il est divisé par pays et par régions vinicoles, qui sont décrites avec un historique, des cartes (en couleurs) et des statistiques. Viennent ensuite les choix de vins avec une courte description. Le tout dans une écriture directe, précise, sans fioritures. Une bonne idée : séparer les champagnes des autres mousseux.

De plus, la sommelière Véronique Rivest prodigue ses 10 conseils pour une cave à vin. J’apprécie le tableau des millésimes placé à la fin (quoique j’aurais aimé qu’il soit détachable; le mien est placé près de mon cellier). Et des informations ponctuelles (les « saviez-vous que ») apparaissent fréquemment.

Un livre pour les amateurs de vin plus avancés.

Nadia Fournier, Le guide du vin Phaneuf 2014, Les Éditions de l’Homme.

Le guide de Jean Aubry
Depuis 2005, le journaliste Jean Aubry écrit son guide de sa plume suave, précise et poétique. La présentation de chacun des 100 vins est claire et tient sur une page.

Le guide comprend une série de 10 vins par thèmes. Vins qui ont traversé la décennie (le néophyte qui veut s’initier au vin devrait commencer en achetant ces bouteilles), vins québécois, vins issus de la culture biologique, etc.

Idée géniale : l’impression des codes à barres des vins. Vous n’avez qu’à les scanner avec votre téléphone intelligent et l’application de la SAQ, et le tour est joué!

Les propositions d’accord mets-vin sont simples, on ne se prend pas la tête, et celles de restaurants « apportez votre vin » ou non sont intéressantes.

Jean Aubry, Guide Aubry 2014 : les 100 meilleurs vins à moins de 25 $, Les Éditions Transcontinental.

Les bulles avec Guénaël Revel
Au fil des ans, le journaliste Guénaël Revel est devenu une référence internationale dans le monde du vin mousseux et du champagne. Les premières pages de son guide affichent des tableaux clairs qui proposent en un coup d’œil des accords mets-champagnes et mets-mousseux.

Les dégustations commencent avec le meilleur, soit le champagne. Les maisons sont classées alphabétiquement, par domaine, avec un court historique, suivi des dégustations. Après le champagne, la présentation des mousseux du monde est impeccable. Les domaines sont classés par pays et, dans le cas de la France, par région.

Dans chaque guide annuel, Guénaël Revel consacre un cahier spécial à une région en particulier. L’honneur revient cette fois à Limoux (la blanquette et le crémant). Cette appellation négligée par les amateurs et un peu oubliée est vraiment remise de l’avant.

Par contre, j’aime moins les références du guide, qui s’adresse aussi aux marchés européens. Pour chaque vin, le lieu de vente (Québec, France, Belgique, etc.) est indiqué, mais malheureusement, les prix au Québec ne le sont pas.

Guénaël Revel, Guide Revel 2014 : champagnes et autres bulles, éditions Modus Vivendi.

Un guide pour les « foodies »
La sommelière Jessica Harnois et l’homme d’affaires Alexandre Marchand ont rencontré des sommeliers qui officient dans des restaurants québécois. Ceux-ci parlent de leurs vins favoris, avec lesquels ils proposent un accord de mets.

Avec ce guide, le lecteur peut arriver au restaurant et déjà « connaître » le sommelier. C’est le guide pour le « foodie » québécois (on couvre plusieurs villes) qui veut parcourir les restaurants et s’informer sur le vin qu’il va boire une fois arrivé sur place.

Jessica Harnois et Alexandre Marchand, Un sommelier à votre table, Québec Amérique.

La dégustation
Marquês de Marialva reserva Bairrada 2010

Code SAQ : 00626507
11,75 $
Les cépages portugais touriga nacional, tinta roriz et baga sont fermentés en cuves en acier inoxydable. Ils sont ensuite vinifiés pendant six mois en fûts de chêne. Les fruits comme la fraise, la griotte, la cerise et le cassis sont mûrs et gourmands. L’acidité est mesurée, les tannins souples, ce qui donne un vin simple, doté d’une légère note de poivron en finale. Un excellent rapport qualité-prix, à boire sans plus tarder.

Domaine Weinbach sylvaner réserve Alsace 2012
Code SAQ : 10903650
23,25 $
Le sylvaner est l’un des cépages utilisés en Alsace, mais il brille moins que ses concurrents, le riesling et le pinot gris. La productrice Colette Faller et ses filles en font ici une excellente version à la bouche volumineuse, grasse et profonde. Les arômes de fruits blancs confits, de citron, d’épices et de pêche donnent un vin blanc complexe.

La variété des vins de la Loire

jeudi 14 novembre 2013 à 15 h 11 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

@millesime

Le vigneron de Loire Pierre Breton déguste un de ses vins. AFP Photo/Frank Perry

Le vigneron de Loire Pierre Breton déguste un de ses vins. AFP Photo/Frank Perry

Récemment invité à une courte dégustation de vins de la Loire, je me suis demandé, une fois de plus, comment cette région vinicole française arrivait à offrir autant de variétés avec autant de qualité : vins mousseux, blancs, rouges et moelleux sortent des terres du vignoble.

Connue pour ses sauvignons blancs qui ont cependant été victimes de la rude concurrence de leurs versions néo-zélandaises, plus amples et plus (trop?) aromatiques, la Loire se targue aussi d’élever de splendides vins de chenins blancs, en vin mousseux, sec ou moelleux.

En rouge, le cépage vedette demeure le cabernet franc, qui entre dans les assemblages des crus de Bordeaux, mais qui sont produits en vin monocépage en Loire.

loire_bellevueEn blanc
Touraine Domaine Bellevue sauvignon blanc 2012

Code SAQ : 10690404
15,40 $
Le verre dégage des arômes simples d’herbes fraîches et de pomme, mais il est plus complexe qu’il n’y paraît avec l’apparition de citron, de craie et de lime. La minéralité et l’alcool marquent l’ensemble en fin de bouche. Un excellent rapport qualité-prix.

Touraine Domaine de la Renne sauvignon blanc 2012
Code SAQ : 11675898
16,55 $
Un sauvignon blanc facilement reconnaissable lorsqu’on l’inspire grâce à ses odeurs de légumes frais. Le vin est minéral, gras, avec des arômes d’asperges, de petits pois, de citron et d’herbe fraîche. Une acidité vive soutient le tout.

Reuilly Domaine Claude Lafond Le Clos des Messieurs 2011
Code SAQ : 11495272
20,35 $
Ce sauvignon blanc arrive discrètement avec des odeurs d’agrumes et de poire. Il s’impose en bouche avec une vive acidité, de la lime, du citron, du pamplemousse blanc, de la craie et des arômes calcaires. Au top!

Touraine Domaine de la Garrelière Cendrillon 2011
Code SAQ : 10211397
21,90 $
Cultivés en biodynamie, les cépages sauvignon blanc (85 %) et chenin blanc (15 %) s’expriment de manière sérieuse dans ce vin : craie, fruits blancs, agrumes, zeste de citron, accents métalliques et beaux amers.

Menetou-Salon Domaine Henry Pellé Morogues 2012
Code SAQ : 00852434
22,50 $
Ce vignoble est situé sur des sols argilo-calcaires, ce qui explique peut-être la sévérité du vin qui en est tiré. Un vin droit, marqué par les herbes fraîches, le citron, la lime et le pamplemousse rose.

En rouge
Anjou-Villages Vignoble Lecointre Château La Tomaze 2011

Code SAQ : 00872747
17,80 $
Un bon vin digeste avec ses notes de fraise, de cassis, de tomate, de poivron rouge et de fumée.

Anjou Pithon-Paillé Anjou Mozaïk 2010
Code SAQ : 11906457
25,40 $
Un cabernet franc très droit et qui doit attendre quelques années. Ses arômes de cerise, de fraise, de poivron rouge et de noyaux de cerise s’exprimeront mieux lorsque les tannins et l’acidité seront plus calmes.

Saumur Champigny Domaine Des Roches Neuves Terres chaudes 2010
Code SAQ : 00873943
27,10 $
Marqué par la cerise, la fraise, des tannins fins, une légère touche boisée, le café, la pâtisserie et l’alcool, ce saumur-champigny laisse une empreinte sérieuse en bouche. De garde ou pour accompagner des viandes rouges raffinées.

Chinon Catherine et Pierre Breton Épaulé-jeté 2011
En vente en importation privée chez Oenopole
La fraise, la cerise, les noyaux de fruits rouges, le poivron rouge et le kirsch évoluent dans une trame très acide et très tannique. Un vin à boire en jeunesse d’ici quatre ou cinq ans, selon la productrice Catherine Breton.

Photo : Richard Blouin

Photo : Richard Blouin

L’édition 2013 de La Grande dégustation de Montréal est chose du passé. Près de 600 producteurs ont fait déguster environ 1200 produits. Surtout du vin, mais aussi des spiritueux, dont la vodka, qui était l’un des produits mis en valeur cette année.

Je vous présente mes découvertes et mes coups de cœur de cet événement, qui en était à sa troisième année. Notez bien que certains vins ne sont parfois pas encore en vente, mais surveillez les arrivages au cours de l’année 2014.

Saint-Mont Union des producteurs du Plaimont Cuvée vignes préphylloxériques 2011
Près de 50 $ en importation privée chez Univins. Non offert pour l’instant.
Entre 1860 et 1880, le puceron phylloxera décima la majorité du vignoble européen. Pour le sauver, les producteurs ont greffé sur leurs vignes des racines de vignes américaines, plus résistantes au parasite. Quelques vignes européennes ont survécu au phylloxera, dont celle-ci, qui date de 1871, cultivée par l’Union des producteurs du Plaimont. Elle ne couvre que 48 ares, soit moins de la moitié d’un hectare. La récolte de tannat (à 98 %) et de pinenc (un cépage local) donne cinq barriques de 225 litres; deux d’entre elles sont en fûts neufs, les trois autres en fûts d’un an d’utilisation. Le résultat est très tannique, acide et dense. La cerise noire, la menthe, le bois, les épices et le cassis entourent le vin. Très bon, mais particulier.

Mission Hill SLC merlot 2009
Code SAQ : 10745524
35,75 $
Code BC Liquor stores : 772244
24,99 $
Mission Hill est un des domaines phares de la Colombie-Britannique. J’ai beaucoup aimé ce merlot aux notes de fruits noirs, de mûre, de prune et de feuilles de thé. Une belle réussite.

parentDomaine Parent pinot noir Bourgogne 2011
LCBO Vintages : 597971
21,95 $
Un bourgogne générique à la cerise intense, avec de la fraise, de la terre et de la fumée, et aux tannins souples. À boire sans plus tarder.

Bersano Barbera d’Asti 2011
LCBO : 348680
11,95 $
Un vin parfait pour accompagner des pâtes en sauce tomate et qui offre des saveurs de fruits rouges, de fraise et de poivre rose.

Joseph Phelps Innisfree cabernet-sauvignon Napa Valley 2009
Code SAQ : 11419616
31,25 $
Un cabernet-sauvignon de la vallée de Napa, riche avec ses flaveurs de café, de bleuet, de cassis et de pâtisserie (impartie par l’élevage en fûts de chêne). L’ensemble est très tannique et très acide.

Château Rouquette-sur-mer rosé Cuvée Adagio 2012
20,95 $ en importation privée chez Francs vins
Ce rosé de grenache et de syrah développe des arômes de fraise et de cerise dans une trame acide importante. Un rosé sérieux, pas que pour la piscine.

Château Rouquette-sur-mer La Clape cuvée Amarante 2012
Code SAQ : 00713263
18,40 $
La violette, les fruits rouges mûrs dont la framboise et le cassis marquent ce vin du Languedoc, qui est aussi pourvu d’une belle matière tannique.

Le chardonnay sous le ciel de la Californie

vendredi 8 novembre 2013 à 14 h 23 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

@millesime

Des grappes de chardonnay du Chateau Montelena en Californie. AP Photo/Eric Risberg

Des grappes de chardonnay du Chateau Montelena en Californie. AP Photo/Eric Risberg

En Bourgogne, sa région d’origine, il donne de grands vins à Meursault, à Montrachet et à Chablis. En Champagne, lorsqu’il est vinifié seul, il donne de grands vins, les blanc de blancs. Grâce à sa polyvalence, il s’est répandu dans tous les terroirs de vin du monde.

J’ai déjà discuté en long et en large de toute la polyvalence et la popularité du chardonnay.

À la SAQ, deux chardonnays sont parmi les plus vendus en volume, le chardonnay Grand Sud vin de France (Code SAQ : 11377049) et le Bin 65 de Lindemans (Code SAQ : 00142117).

Ce cépage est un des trois thèmes de La Grande Dégustation de Montréal cette année, qui a lieu vendredi et samedi à la Place Bonaventure. Puisque la Californie est aussi l’un des thèmes de cet événement (le troisième étant la vodka), explorons un peu comment le chardonnay se comporte dans cet État américain.

Pour cela, j’ai parlé avec Meliza Jalbert, directrice des exportations chez Hope Family Wines, qui représente le vignoble Liberty School à Paso Robles.

Le chardonnay, un des premiers cépages blancs en Californie, reste encore l’un des plus plantés dans cet État, me confirme-t-elle.

Cependant, comme il est planté dans des terroirs et des climats différents, le chardonnay prend des styles inévitablement différents. C’est le cas sous certains climats chauds de la Californie, mais aussi à cause des méthodes de vinification de l’endroit. L’utilisation des barriques de chêne a donné ce style opulent, beurré et presque caramélisé de bien des chardonnays américains. Ce style de chardonnay boisé et beurré est encore bien apprécié aux États-Unis, mais un peu moins au Québec. Qu’en pense Meliza Jalbert? « Il y a des styles différents. C’est important d’essayer plusieurs vignerons, parce que l’appellation de la Californie est très grande. Nous sommes (Liberty School) près de la mer, ce qui donne des vins au un style frais, et nous utilisons les cuves en acier inoxydable et des barriques neutres. […] Sur le marché américain, le chardonnay de Liberty School n’est pas populaire. Il l’est surtout au Québec », précise Meliza Jalbert.

En somme, en fouillant un peu, on peut trouver des chardonnays californiens au style plus frais que nous connaissons. « Il faut changer la perception du vin californien chez le consommateur », croit Meliza Jalbert, qui aime les chablis du Québécois Patrick Piuze et les chardonnays de Kistler (Les Noisetiers).

Un concours de chardonnay
Cette année à La Grande Dégustation de Montréal, un jury formé de 11 professionnels du vin a choisi parmi 63 chardonnays du monde les 10 meilleurs.

Voici le palmarès. Ces vins ne sont pas tous à la SAQ.

1- Kendall-Jackson vintners reserve chardonnay Californie 2011 (22,25 $)
2- Folie à deux Russian River Valley Sonoma County 2011
3- Ravenswood vintners blend chardonnay 2012
4- Rodney Strong vineyards Chalk Hill chardonnay 2011 (25,70 $)
5- Hahn SHL Estate chardonnay Santa Lucia Highland 2011
6- Duckhorn Migration chardonnay Russian River Valley 2011
7- Arboleda chardonnay 2012 (20,20 $)
8- Château St. Jean Belle Terre chardonnay Alexander Valley 2011
9- The Dreaming Tree chardonnay Central Coast 2012
10- Stoneleigh chardonnay Marlborough 2011 (18 $)

Voici des chardonnays californiens que j’ai particulièrement appréciés à La Grande Dégustation de Montréal.
Mission Hill chardonnay reserve 2011

Code SAQ : 11092078
19,95 $
Le terroir de l’Okanagan en Colombie-Britannique sied bien aux chardonnays élevés par Mission Hill. Ce vin d’entrée de gamme propose des saveurs de lime, de craie, de citron, de beurre, de crème et d’épices (le bois). Très réussi.

Duckhorn Migration chardonnay Russian River Valley 2011
Un chardonnay californien typique, mais frais. Comme d’habitude, le beurre, la vanille, le bois et le caramel sont au rendez-vous. Des fruits jaunes, dont la pêche, complètent le tout.

Un conseil : pendant La Grande Dégustation, amusez-vous à déguster des chardonnays de pays différents pour comparer les styles. Ce n’est pas le choix qui manque!

Retour sur une possible pénurie de vin

mardi 5 novembre 2013 à 14 h 48 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

@millesime

Une cliente dans un magasin Ludwigs Fine Wine and Spirits en Californie. © Justin Sullivan/Getty Images/AFP

Une cliente dans un magasin Ludwigs Fine Wine and Spirits en Californie. © Justin Sullivan/Getty Images/AFP

Dans mon billet précédent, je citais une étude de Morgan Stanley énonçant qu’une pénurie de vin serait à nos portes. Selon cette firme de recherche, le déficit de production s’élevait à 300 millions de caisses (de 12 bouteilles) de vin, soit le pire en 50 ans.

Je mentionnais aussi une baisse de consommation observée depuis plusieurs années en Europe, surtout en Italie, en France et en Espagne.

Enfin, je modérais cette « catastrophe annoncée » par Morgan Stanley en émettant l’hypothèse que cette baisse de production serait un jour compensée par l’arrivée de nouveaux terroirs du vin en Chine, en Inde, au Brésil et en Russie.

C’est donc sans étonnement que, dès le lendemain de la publication de ce billet du 31 octobre, j’ai vu que des experts calmaient le jeu. De plus, vos commentaires sur ce blogue allaient dans le même sens.

Sincèrement, je trouvais cette étude de Morgan Stanley sensationnaliste et un peu suspecte. Par ailleurs, les analystes australiens Tom Keirath et Crystal Wang, de Morgan Stanley, refusent toutes les demandes d’entrevue à propos de leur analyse publiée le 22 octobre.

L’Organisation internationale de la vigne et du vin affirme : « La production mondiale de vin en 2013 augmente de manière significative alors que la consommation se stabilise. » Et ce, même en prenant en compte la faible production de 2012.

Comme je le disais le 31 octobre, ne paniquez pas. Il restera assez de vin sur Terre pour tout le monde.

La dégustation
Marquês de Marialva Baga reserva 2009

Code SAQ : 10651755
16,80 $
Ce vin portugais, foncé et pourpre bleuté sent le café, les fruits noirs et la vanille. Les fruits noirs dominent la bouche (cassis, bleuets) ainsi que la pâtisserie. Ses tannins sont assez souples. Bien fait.

Angove vineyard select McLaren Vale shiraz 2011
Code SAQ : 10961155
24,10 $
Ce vin dégage tout un nez charmeur : fruits rouges, mûres, framboise, fraise mûre. Au verre, les fruits mûrs comme la framboise et la fraise côtoient une trame acide de moyenne intensité (une des caractéristiques des shiraz australiens). Les tannins sont souples. C’est frais pour un shiraz, mais la vanille prend beaucoup de place en finale.

Piano del Cerro Aglianico del Vulture Italie 2008
Code SAQ : 12015470
25,55 $
Les vins de l’appellation italienne Aglianico del Vulture de la Basilicate sont faits avec le cépage aglianico. Très acide et tannique, ce vin est marqué par le bleuet, le cassis, le bois, la vanille. La finale demeure tannique et acide, accompagnée de bleuet. Un vin intéressant qui saura faire un peu de garde en cave.