Billets publiés en octobre 2013

Une pénurie de vin à nos portes?

jeudi 31 octobre 2013 à 15 h 37 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

@millesime

© iStockphoto/nilsz

© iStockphoto/nilsz

Une pénurie de vin serait à nos portes, selon la firme de recherche Morgan Stanley. L’an dernier, l’offre a à peine suffi à la demande. En incluant la production du vin destiné à d’autres utilisations (le vermouth, par exemple), le déficit s’élevait à 300 millions de caisses (de 12 bouteilles) de vin, soit le pire en 50 ans.

Depuis 1990, la consommation de vin est en hausse constante, à l’exception d’un ralentissement entre 2008 et 2009. Dans quels pays trouve-t-on les gosiers les plus assoiffés? Aux États-Unis et en Chine. Les Américains consomment près de 12 % de la production mondiale de vin, et la Chine a quadruplé (!) sa consommation dans les cinq dernières années.

La baisse de la production a surtout eu lieu en France, en Italie et en Espagne. Même si la production de vin en 2012 et en 2013 est en hausse marquée, il en faudra plus pour renverser le courant : en 2016, les États-Unis et la Chine à eux seuls devraient consommer 400 millions de caisses de vin.

Et pourtant…
En Italie, la consommation de vin a atteint son taux le plus bas depuis l’unification du pays en 1861, selon Coldiretti, la principale association de fermiers. Depuis une décennie, la consommation est fortement à la baisse. La consommation de vin par personne en Italie devrait s’établir à 40 l, comparativement à 45 l avant 2007, soit avant la crise financière européenne. Durant les années 70, elle était, en moyenne, de 110 l. Le même phénomène s’observe en France et en Espagne.

La fautive? La bière. Depuis les années 70, sa consommation a doublé en Italie. Les jeunes la trouvent plus rafraîchissante.

Donc, avant de paniquer et de demander à votre banquier de financer un achat massif de vin pour remplir votre cave, calmez-vous. Certes, l’augmentation de la consommation de vin en Asie et dans d’autres pays (Inde, Brésil, Russie) va se poursuivre, mais je crois que la baisse de production en Europe sera compensée par les « nouveaux terroirs », c’est-à-dire les vignobles chinois, japonais et indiens, qui bénéficient de l’expérience et de l’expertise des producteurs européens. Le problème? Le défi, pour ces nouveaux venus, sera d’offrir des vins de qualité.

Avec Huffington Post et Bloomberg.

bodegas_naiaÀ boire vite, avant qu’il ne reste plus de vin sur la Terre.
Bodegas Naia Naiades Rueda Espagne 2008

Code SAQ : 11962707
29,95 $
Jaune doré, ce verdejo de vieilles vignes exprime un nez fin et complexe avec des odeurs d’asperges, de citron, de bois, de vanille et d’épices. En bouche, le vin est porté par la lime, l’acidité, les épices, le bois et la vanille. Du sérieux, un vin de gastronomie ou pour la cave dans un horizon de huit ans.

Corbières L’Esprit de Château Capendu 2012
Code SAQ : 00706218
16,35 $
Sans être original, ce vin se défend avec ses arômes de café, de fruits des champs, de vanille et ses tannins souples. En finale, on trouve des saveurs de fumée, de tabac, d’herbes de Provence et une légère verdeur.

Castillo de Molina Reserva shiraz 2011
Code SAQ : 10694288
16,95 $
Au nez mûr de cola et de bleuet suit un vin très tannique où règnent le bleuet, la framboise, le bacon et la menthe. Très bon dans le genre.

Radio-Canada/Ronald Georges

Radio-Canada/Ronald Georges

La mondialisation et la mainmise d’entreprises supranationales peuvent causer des effets néfastes à des entreprises familiales. C’est ce qui est arrivé à Ricasoli, un domaine qui était complètement oublié.

Propriété de la compagnie canadienne Seagram durant les années 70 et de Hardy’s jusqu’en 1993, Ricasoli a repris son autonomie grâce à l’un des héritiers, Francisco Ricasoli; il était photographe publicitaire avant de prendre les rênes du domaine.

Le domaine de 230 hectares a été replanté en entier. Un travail colossal. Aujourd’hui, la vigne occupe une densité de 5500 à 6600 pieds à l’hectare.

Provenant d’une famille traditionnelle, Francisco Ricasoli a réinventé Brolio en 20 ans : « Mais avec l’accent sur notre plus important héritage : le sangiovese. Il ne faut pas oublier le caractère du sangiovese. On essaie de le faire avec un esprit contemporain », précise-t-il.

Le grand patron de Ricasoli affirme aussi que « d’un point de vue historique, Ricasoli est le Dom Perignon du Chianti Classico ».

Enfin, la majorité des vins sont élevés en barriques, et de plus en plus en tonneaux français de 450 litres. La dégustation qui suit démontre bien que l’utilisation du bois est savamment dosée chez Ricasoli.

Barone Ricasoli Torricella Toscana IGT 2011
Code SAQ : 10380668
24,95 $
L’union du chardonnay et du sauvignon blanc donne des effluves de fruits blancs mûrs et de fleurs blanches. Ensuite, place à la craie, à la poire, aux fruits blancs, aux agrumes et à de beaux amers. Longue finale et vive acidité.

Ricasoli Albia Rosé Toscana rosé IGT 2012
Importation privée à la Société de vins fins
18,45 $
Un rosé toscan délicat et précis fait de sangiovese et de merlot. Les saveurs de fruits rouges mûrs, de cerise et de fraise forment un vin gourmand et charmeur; on a l’impression de croquer dans une grappe de fruits mûrs. Amenez-en des salades niçoises!

Ricasoli Brolio Chianti Classico DOCG 2011
Code SAQ : 00003962
24,95 $
Les tannins et l’acidité bien présents entourent les saveurs de cassis, de champignon, de poivron, de mûres, d’épices et de vanille. Bien.

Ricasoli Rocca Guicciarda Chianti Classico Riserva DOCG 2010
Code SAQ : 10253440
27,45 $
Ce Chianti Classico Riserva nous en met plein la bouche avec ses tannins souples, du cèdre, du poivron, de la vanille et des épices. Un vin très bon vin, mais qui est jeune.

Ricasoli Colledilla Chianti Classico 2010
Code SAQ : 11546877
48 $
Fait uniquement de sangiovese (l’appellation permet aussi les cépages canaiolo, colorino, cabernet-sauvignon et merlot), ce Chianti Classico était marqué par la prune, le cassis, le bois et la vanille. Bien.

Ricasoli Casalferro Toscana IGT 2010
Code SAQ : 11546906
48 $
Après un nez de notes grillées et de café, le merlot (100 %) apporte des arômes de fruits noirs, de cassis, d’épices et de bois, le tout dans une belle fraîcheur malgré les tannins imposants.

Le vin et les jeunes

jeudi 24 octobre 2013 à 15 h 30 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

@millesime

Des jeunes dégustent du moût de raisin à l'Oenoparc, un parc thématique du Beaujolais dédié au vin et à la vigne. © AFP Photo/Jeff Pachoud

Des jeunes dégustent du moût de raisin à l’Oenoparc, un parc thématique du Beaujolais dédié au vin et à la vigne. © AFP Photo/Jeff Pachoud

Un article du Washington Post offre une perspective intéressante sur les habitudes de consommation de vin des jeunes dans la vingtaine de la région de Washington DC.

Pour ces jeunes, le vin reflète un sentiment « d’aventure » et « d’irrévérence ». Il est consommé à des occasions diverses, pas seulement lors des repas et des occasions spéciales.

Ces jeunes ont atteint l’âge légal de consommer de l’alcool (21 ans dans bien des pays) à une époque où l’offre vinicole s’est largement élargie, et ce, partout dans le monde. Leurs papilles sont donc plus aventureuses.

Par exemple, ces jeunes boivent du trousseau gris, alors que leurs parents se limitaient au cabernet-sauvignon et au chardonnay. De plus, ils peuvent mettre la main sur les vins du Maryland et de Virginie, les États voisins de Washington DC; ces terroirs produisent des vins intéressants, certainement plus qu’à l’époque de leurs parents.

Selon une étude du Wine market councel, les jeunes seraient aujourd’hui davantage disposés à payer une bouteille de vin 20 $, mais leurs achats seraient moindres que ceux des baby-boomers.

Sans surprise, les jeunes se servent abondamment de la technologie pour acheter et discuter des vins qu’ils consomment. Ils font davantage confiance aux recommandations de leurs amis qu’à celle des magasins et des critiques de vin. De plus, ils sont attirés par des bouteilles qui affichent une étiquette et un nom attrayant.

Si vous vous reconnaissez dans cette description (la vingtaine), j’aimerais bien vous entendre à propos de vos intérêts en matière de vin. Écrivez-moi sur ce blogue.

Joyeux novembre
Le mois de novembre déborde d’activités vinicoles et gastronomiques. C’est parfait pour disperser la grisaille et le froid de ce mois qui précède le temps des Fêtes. Mardi, je vous parlais du Salon des vins d’importation privée, qui fait partie de Joyeux novembre, un événement qui réunit neuf activités vinicoles et gastronomiques.

Parmi les activités vinicoles, soulignons Montréal passion vin et ses dégustations de champagne Duval-Leroy, de Gaja, de Château Lafite Rothschild, de Château Montelena, de Château Angélus et de bourgognes Henri Boillot.

À l’Institut de tourisme et d’hôtellerie de Montréal, les professeurs de sommellerie Romain Gruson, Lianne Castravelli et Bertrand Eichel animeront des classes de maître avec des producteurs invités. On parlera de chardonnay, de pinot noir et de vin en tant qu’art ou science.

Enfin, La grande dégustation de Montréal accueillera plus de 200 vignerons. La Californie et le chardonnay sont à l’honneur cette année.

vin_orangeUn premier vin orange
Cos Rami Sicilia 2011

Code SAQ : 12024237
27,25 $
J’ai déjà parlé des vins orange en ces pages. Le vin orange est un vin blanc de macération plus longue (trois à quatre mois). Ce style de vin provient surtout d’Italie, plus précisément du Frioul dans les Alpes. Ce premier vin orange commercialisé à la SAQ sent la fleur d’oranger et les épices. La bouche est marquée par les épices, le zeste d’orange, du gras et une longue finale. Il était excellent avec du saucisson au fenouil.

Un blanc pour les huîtres
Ormarine Picpoul de Pinet 2012 Languedoc-Roussillon

Code SAQ : 00266064
13,30 $
Le nez est en partie trompeur avec ses odeurs marines de sel et de citron. Parce qu’en bouche ce vin du Languedoc-Roussillon est tout de même assez gras et entouré de fleurs blanches. Mais le citron remet de l’ordre dans l’ensemble. Très bon.

Quelques vins du Courrier vinicole de la SAQ sur l’Espagne
Bodegas Morgadio albarino Rias Baixas 2011

Code SAQ : 11962686
20,35 $
Un albarino espagnol empreint de fruits exotiques, de citron, d’herbes fraîches, de lime et de fumée.

Finca Torremilanos Los Cantos Ribera del Duero 2009
Code SAQ : 11962643
19,50 $
Les tannins, le bois et les épices accueillent le début de bouche. Par la suite, la trame se développe sur la fumée, le cassis, la forte acidité et du poivron. Le tout se termine avec le bois et le noyau de cassis. Très bon.

Celler Pinol Portal Roble Terra Alta DO 2010
Code SAQ : 11962723
20,60 $
L’appellation espagnole Terra Alta est située dans le sud de la Catalogne. Nous avons affaire à un vin classique avec des arômes de bois, d’épices, de vanille, de mûre et de fraise. Il est souple et équilibré.

Vous pouvez toujours me suivre sur Twitter au @millesime. Cliquez en haut de la page dans « Pour me joindre » et choisissez le bouton Twitter.

Véronique Rivest | Photo : RASPIPAV

Véronique Rivest | Photo : RASPIPAV

Pour une sixième année, les agences d’importation de vin ont une tribune unique, qui leur permet de présenter les produits offerts en importation privée. Cette dégustation a lieu du 2 au 4 novembre au Marché Bonsecours, à Montréal.

J’y vais chaque année pour découvrir des produits plus rares et pour discuter avec des vignerons (ils seront près de 80) et des agents de vin passionnés.

Grande nouveauté cette année : les visiteurs peuvent acheter du vin à l’unité; les années précédentes, seul l’achat à la caisse de 6 ou de 12 bouteilles était autorisé.

J’en ai discuté avec la porte-parole du salon, la sommelière, chroniqueuse en vins et finaliste au Concours du meilleur sommelier du monde 2013, Véronique Rivest.

« Je vois que notre marché a une des plus belles offres de vin au monde. Cette grande sélection est due à l’offre combinée de la SAQ et des agences privées. En Ontario, c’est plus compliqué, même pour les particuliers. L’importation privée n’offre pas une offre redondante, elle est complémentaire à celle de la SAQ. On a accès à tous ces petits producteurs qui ne font pas de gros volume et à des appellations moins connues », dit-elle.

La Paulée
L’autre grande nouveauté du salon du Regroupement des agences spécialisées dans la promotion des importations privées des alcools et des vins (RASPIPAV) est La Paulée, un repas convivial, accompagné de vins présents au salon, qui aura lieu le 1er novembre. « C’est une tradition bourguignonne, précise Véronique Rivest. Le RASPIPAV profite de la présence des vignerons à Montréal pour que les gens mangent avec eux. »

Le bar à vin de Véronique Rivest
La nouvelle a été rendue publique il y a déjà plusieurs semaines : Véronique Rivest ouvrira un bar à vin à Gatineau, sa ville de résidence. Où en est le projet? « Les rénovations ne sont pas commencées, m’a-t-elle dit, mais l’ouverture devrait avoir lieu à la fin janvier ou en février. C’est un projet que je caresse depuis cinq ou six ans. Je veux un endroit où je serai chez moi. Je veux que la qualité soit là, avec des vins authentiques, servis par des gens passionnés. Des vins de tous les prix et de toutes les régions du monde. » Une ouverture à surveiller…

redomaQuelques vins
Puisque je parlais à Véronique Rivest, je lui ai demandé quel vin dégusté récemment l’a fait vibrer. « Le Redoma de Niepoort, un vin rouge sorti de ma cave. C’est un vin qui a de l’âme, qui a de la vie, qui fait vibrer », a-t-elle commenté. La SAQ a en stock les millésimes 2005, 2006, 2007 et 2009 de ce vin.

Voici mes suggestions en ce mardi.
Domaine Barmès Buecher Crémant d’Alsace 2010

Code SAQ : 10985851
23,10 $
Les mousseux alsaciens peuvent étonner. Celui-ci affiche des arômes de poivre blanc, de fruits blancs, d’agrumes et de citron. Les bulles sont fines, les notes minérales et oxydatives couronnent le tout. Vraiment excellent et à bon prix.

Champagne Lallier Grande réserve brut
Code SAQ : 11374251
48,50 $ (avec un rabais de 5 $ jusqu’à Noël)
LCBO Vintages : 225284
48,95 $
Hélas, le champagne coûte cher en nos contrées. Le champagne Lallier est une des rares exceptions. Il est caractérisé par des notes de biscuit, de crème, de fruits blancs, des notes oxydatives et une vive acidité. Ne le servez pas trop froid pour réveiller le fruit qu’affiche ce champagne sec et droit.

Cono Sur 20 Barrels Edition limitée sauvignon blanc 2012
Code SAQ : 11998507
24,20 $
Un excellent sauvignon blanc du Chili marqué par les agrumes, la pulpe de poire, les fruits exotiques et le zeste de lime.

La Petite Vie
La Petite Vie


Dans un épisode remarqué de l’émission La petite vie, intitulé Château Ragoût, Réjean (Marc Messier) faisait fièrement déguster son vin maison à ses invités.

La SAQ a lancé une cuvée spéciale en l’honneur des 20 ans de La petite vie. Goûtons-y!

chateau_ragoutPays d’Oc IGP Château Ragoût 2012
Code SAQ : 12194869
12,95 $
Les effluves classiques de la mûre et du cassis accompagnent la vanille. Dans le verre, le vin de La petite vie goûte la mûre, le cassis, la vanille, les épices, le bois, le poivron et le café. Doté d’une acidité normale, le vin contient par contre des tannins rêches. C’est un cabernet-sauvignon du pays d’Oc tout à fait honnête à ce prix (pour une fois qu’on trouve un vin sous les 15 $!).

Au lieu des informations vinicoles usuelles, la contre-étiquette de la bouteille affiche plutôt quelques répliques tirées de l’épisode qui a inspiré ce vin. En voilà une : « Wow! Un merveilleux alliage de raisin et de cépage », s’est exclamée Lison, un des personnages de la série, visiblement une néophyte en matière de dégustation.


D’autres vins, mais sans clin d’œil à des émissions humoristiques.
Villa Maria Estate Private Bin sauvignon blanc

Code SAQ : 11974951
17,05 $
LCBO 426601
16,45 $
Les reflets verts de ce sauvignon blanc trahissent le cépage, mais aussi sa jeunesse. Marqué par les petits pois, le fruit de la passion et les fruits exotiques, il présente en bouche des arômes de citron, d’asperges fraîches, de petits pois, d’herbe fraîche et de menthe. Un bon vin, mais un petit séjour d’un an en cave assouplirait sa vive acidité.

Nicolas Perrin syrah/viognier 2011
Code SAQ : 12034507
18,95 $
La célèbre famille du Rhône offre un vin de tous les jours simple et agréable avec ses arômes de fraise, de petits fruits, de cerises et ses tannins souples. On trouve en finale des épices et un peu d’amertume.

Clos Canarelli Corse Figari 2012
Code SAQ : 11794660
40 $
Yves Canarelli produit ce vermentino en culture biodynamique. Le vin est riche, soutenu par les fruits blancs, la poire, le citron et la menthe. Un vin d’une belle finesse et de grande classe.

Et Pfaffenheim devint Pfaff

mardi 15 octobre 2013 à 15 h 05 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

@millesime

L’Alsace est renommée pour ses vins blancs et ses producteurs primés, mais elle comprend aussi des coopératives. Des vignerons vendent leur récolte à une coopérative, qui commercialise la production en la vendant en vrac à des négociants, ou la commercialise elle-même.

Pfaff est une de ces coopératives qui regroupe plus de 170 producteurs totalisant 250 hectares de vigne.

Le Québec est le premier marché de la coopérative, qui vient de changer l’habillage de ses bouteilles ainsi que son nom. C’est que la législation européenne interdit l’utilisation du nom d’un village pour une marque, et Pfaffenheim est le nom d’un village alsacien. Les nouvelles bouteilles arriveront donc peu à peu sur le marché.

En Colombie-Britannique, Pfaff détient 60 à 70 % du marché des vins d’Alsace, qui est cependant très petit. Et en Ontario, le pinot gris sera vendu en produit courant en janvier 2014.

Pfaff commercialise des mousseux, des vins de cépages alsaciens, deux assemblages (Gentil et Tête à tête) et cinq grands crus (Goldert, Hatschbourg, Steinert, Zinnkoepflé et Steingold).

Dégustation en blanc
Pfaffenheim pinot blanc Grande réserve 2012

Code SAQ : 11459677
15,75 $
Jaune paille avec des reflets verts (ah, la jeunesse…), ce vin sent les fleurs blanches. Il se complexifie en bouche avec des épices, des saveurs calcaires, des agrumes, du citron, des fleurs, et des fruits blancs comme la pêche. Un vin blanc structuré.

Pfaffenheim riesling Cuvée Jupiter 2012
Code SAQ : 00914424
18,95 $
La cuvée Jupiter est une sélection de qualité de raisins. Le maître de chai choisit les cuves les plus aromatiques sur le plan gustatif, m’a précisé le directeur général de Pfaff, Frédéric Raynaud, qui détient une formation d’œnologue. Le nez discret recèle d’arômes chimiques et de fruits blancs. Le vin est très acide avec des arômes de pêche, d’agrumes, de fumée et de lime. Il est aussi caractérisé par des arômes calcaires et minéraux. Un riesling gras, très sec et rond en même temps. Excellent.

Pfaffenheim pinot gris 2012
Code SAQ : 00456244
16,45 $
Le pinot gris engendre des vins épicés et c’est le cas ici avec des arômes de cumin, de pêche jaune et de fumée. Un vin excellent avec les mets asiatiques, la cuisine indienne et les viandes blanches en sauce.

Pfaffenheim gewurztraminer Cuvée Bacchus 2012
Code SAQ : 00197228
19,95 $
Un gewurztraminer très jeune marqué par les épices, l’arôme classique de litchi, la rose, le bonbon à la rose et la fleur d’oranger.

Pfaffenheim Tête à tête 2012
19,95 $
Le riesling et le pinot gris ne sont pas assemblés également. Selon le millésime, l’un des deux représente 45 à 50 % de l’ensemble.
Les arômes de fruits blancs, de pêche, de citron et lime et l’acidité vive donnent un vin très frais. Il se termine avec des saveurs de lime et de fumée. Les notes du riesling arrivent après le pinot gris et elle le dynamise. À boire à l’apéritif ou avec un ceviche.

Les vendanges 2013 en Estrie

vendredi 11 octobre 2013 à 15 h 45 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

@millesime

Le Vignoble de la Bauge. | @ Radio-Canada/Ronald Georges

Au Québec, le millésime 2012 a été parfait. Par contre, en 2013, le gel s’est mis de la partie ce printemps. Après un millésime 2012 superbe, comment est le 2013, considérant les épisodes de gel du printemps dernier? Je suis allé le constater sur place, en Estrie, au Domaine les Brome à Lac-Brome et au Vignoble de la Bauge à Brigham.

 

Le Domaine Les Brome, propriété de Léon Courville, cultive 20 hectares de vignes et engage une quinzaine d’employés à temps plein. Selon lui, le millésime 2013 n’est pas une année de rêve comme 2012, mais la qualité sera tout de même au rendez-vous. Léon Courville prévoit récolter 1000 kg de raisins, ce qui donnera près de 75 000 bouteilles.

Il m’a aussi fait remarquer que les vignerons québécois commencent de plus en plus à connaître leurs terres et les cépages qu’ils cultivent.

Écoutez ma chronique sur les vendanges à l’émission Écoutez l’Estrie

L’ancien banquier devenu vigneron compare la présence du vin québécois à celle du fromage québécois, qui était inexistant il y 20 ans sur nos tables. Le consommateur a accès à une variété impressionnante de fromages québécois, qui se détaillent au même prix que les fromages français. Léon Courville demande un traitement équitable de la SAQ pour la promotion de ses vins. Il souhaite que le consommateur ait davantage accès aux vins québécois; celui-ci décidera par la suite s’il en consommera ou non.




À Brigham, au Vignoble de la Bauge, Simon Naud témoigne en ce sens : tous les jours au vignoble, lorsqu’il reçoit des clients, ceux-ci s’étonnent de la qualité de son vin.

Simon Naud rappelle que les vins vendus à la SAQ ont tous été dégustés par un comité d’experts, ce qui en garantit la qualité.

Au Vignoble de la Bauge, les vendanges sont terminées à 60 %. « Le gel printanier a réduit la récolte, mais la teneur en sucre sera belle », m’a raconté Simon Naud, qui prévoit produire 42 000 bouteilles cette année sur son vignoble de 7,5 hectares.

Il semble que petit à petit, les vins québécois font leur marque sur le marché, mais les vignerons comptent encore beaucoup sur les visites au domaine pour vendre leur production.

À lire aussi :
Pour plus de vins québécois en magasin
C’est le temps de faire la route des vins
Le millésime 2013 en France

La dégustation en blanc
Domaine Les Brome réserve st-pépin 2011

Code SAQ : 10919723 (en vente au domaine et au Marché des saveurs)
Le st-pépin est un cépage hybride originaire du Minnesota. Le beurre, le bois, la vanille, l’ananas confit montent lentement en puissance en bouche. La finale est délicate et marquée par les fruits blancs confits. Excellent!

Vignoble de la Bauge Equinox seyval blanc 2012
(en vente au domaine et au Marché des saveurs)
Un vin de seyval blanc dominé par le citron, la craie et les agrumes croquants. La finale se termine sur les agrumes. Très bon.

La dégustation en rosé
Vignoble de la Bauge Brise 2012

Code SAQ : 10850615
14,75 $
Il y a du corps et du gras dans ce rosé marqué par la cerise, les fraises et une bonne acidité. Parfait avec les cochonnailles.

La dégustation en rouge
Domaine Les Brome Cuvée Julien 2012

Code SAQ : 10680118
16,65 $
Les arômes persistants de prune, d’épices sont entourés d’une bonne acidité et de tannins souples. Un bel hommage aux valpolicellas italiens.

Leurs vins de Saint-Chinian sont bien connus au Québec, où se concentre le tiers de leurs ventes, « mais ça baisse », a précisé Christine Simon. Avec son frère Luc, ils dirigent le Clos Bagatelle, une affaire de famille depuis qu’ils ont pris la relève de leurs parents.

Saint-Chinian fait partie du Languedoc, dans le sud de la France, et comprend 6000 hectares de vignes, dont 3300 en AOC, selon le site officiel de l’appellation. Comme bien des appellations languedociennes, la recherche de qualité fait partie de la stratégie des producteurs régionaux depuis les années 80.

Je disais donc que les vins du Clos Bagatelle sont présents au Québec depuis belle lurette. Comme toute entreprise et tout produit qui se distingue, il faut de temps en temps du changement : changement d’habillage visuel et, pourquoi pas, de recette. C’est le cas avec la nouvelle cuvée d’entrée de gamme Les Jardins de Bagatelle, qui a remplacé le Bagatelle cuvée Tradition.

On s’est aperçu que seules les personnes âgées achetaient notre vin à la SAQ. Les jeunes s’intéressent au vin, mais ils veulent des choses assez simples. Avec nos enfants, on a créé un rouge rafraîchissant.

Christine Simon

Saint-Chinian Les Jardins de Bagatelle 2012
Code SAQ : 11975209
14,95 $
Cette nouvelle cuvée remplace l’ancienne, parce que les chiffres de vente n’auraient pas atteint le nombre minimum requis par la SAQ. Elle est composée de syrah à 60 % et de grenache à 40 %. Le résultat est très mûr, les fruits rouges et noirs comme la fraise et la mûre marquent fortement l’ensemble. Le café et les épices complètent le tout. Servez ce vin élevé en cuve de béton assez frais, à 15 ou 16 °C. Bien.

La suite de la dégustation
Saint-Chinian Donnadieu Cuvée Mathieu et Marie 2011

Code SAQ : 00642652
17,40 $
Les cépages typiques du sud, soit la syrah (50 %), le mourvèdre (20 %), le carignan (15 %) et le grenache (15 %), poussent dans un terroir de schiste, « des sols qui donnent des vins intéressants dans les quatre ou cinq premières années. Après, ils manquent d’acidité », a précisé Luc Simon. Le vin est très tannique et très acide, avec des arômes de menthol, de cassis, de framboise, de poivre, de fumée et de café. Un très bon rapport qualité-prix. « Je pense qu’il va vieillir un peu plus [que les quatre ou cinq ans habituels] », croit Luc Simon.

Saint-Chinian Clos Bagatelle Veillée d’Automne 2009
Code SAQ : 00979229
20,20 $
De couleur rubis avec des reflets grenat, ce Saint-Chinian sent la fraise et les fruits rouges transformés. Très acide et tannique, il est caractérisé par la résine de pin, le café, le bois, l’eucalyptus et l’eau de vie. La longue finale est marquée par l’alcool et des tannins un peu asséchants. Un vin très jeune, passez-le en carafe ou attendez-le quelques années.

Saint-Chinian Clos Bagatelle La Terre de mon Père 2009
Code SAQ : 10259796
41,25 $
La syrah (60 %), le mourvèdre (20 %) et le grenache (20 %) donnent un vin pourvu d’arômes de cacao, d’épices, de café, de vanille, de fruits noirs genre cassis et de thym. Un vin dense, jeune, très acide et très tannique qui saura tenir la route une dizaine d’années.

Saint-Chinian Clos Bagatelle La Terre de mon Père 2000
Justement, pour vérifier le potentiel de garde de leurs vins, Christine et Luc Simon ont sorti de leur valise un fond de la cave familiale. Ce millésime 2010 est en pleine forme avec ses tannins souples, son acidité marquée, ses arômes de menthe, de cerise, de kirsch, d’eau de vie, de noyaux de cerises et de viande. De plus, il peut encore tenir cinq ans.

Muscat de St-Jean de Minervois Clos Bagatelle Muscat Petits Grains 2010
500 ml
Code SAQ : 00733246
18,25 $
Le cépage muscat à petits grains subit un mutage, c’est-à-dire qu’on ajoute de l’alcool pour conserver la haute teneur en sucre et hausser le niveau d’alcool; le porto subit le même procédé. Ici, le nez tire sur la pêche et l’abricot. La bouche suit sur ces mêmes arômes, en plus du sucre, de l’eau de vie et des fleurs blanches. Bien sûr, l’alcool est présent en quantité, mais la forte acidité neutralise cette chaleur et ce taux de sucre élevé. Très beau.

Le collage dans le vin

jeudi 3 octobre 2013 à 15 h 03 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

@millesime

De la colle de poisson pour enlever les dépôts dans le vin.

Albumine du lait, bentonite sodique (une argile), caséinate de potasse, colle de poisson, gelarom. Ces ingrédients sont des agents de collage « utilisés pour enlever les particules fines naturellement présentes dans les vins bruts afin d’en améliorer la limpidité et l’appétibilité avant la filtration et l’embouteillage », selon l’Agence canadienne d’inspection des aliments.

En réalité, les protéines laitières, le blanc d’œuf et les protéines (ou la colle) de poisson sont les plus utilisés par l’industrie du vin.

Depuis juin 2012, les producteurs de vin de la zone européenne doivent mentionner sur l’étiquette des bouteilles les substances allergènes présentes dans le vin. Cette mesure vise la caséine et l’albumine d’œuf. Et oui, si vous avez récemment une bouteille achetée en Europe, vous avez certainement vu cette mention.

On constate donc que la plupart des vins ne sont donc pas des produits végétaliens.

Le collage a lieu avant le soutirage et la filtration du vin. Lorsque le vigneron soutire son moût, il sépare le vin de sa lie en le transvasant d’un récipient à un autre, par gravité ou par pompage.

Mais bien des producteurs de vins biologiques décident de ne pas filtrer leurs vins, bien que ceux-ci aient été préalablement collés. Ils arborent souvent une apparence un peu trouble, ce qui n’altère en rien leurs qualités organoleptiques.

Avec Vitisphère.

Des vins pour le week-end, et qui ont certainement été collés…
Whitehaven sauvignon blanc Marlborough Nouvelle-Zélande 2012

Code SAQ : 11905770
20,20 $
Code LCBO : 308288
18,95 $
Après les gens de la Loire, les Néo-Zélandais ont le sauvignon blanc dans le sang, quoi qu’ils en tirent des interprétations souvent trop mûres et manquant de finesse. Ce vin est très droit et très acide avec des saveurs classiques d’herbe, de petits pois et d’asperges vertes en premier lieu. L’aération amène de la fumée et des agrumes (pamplemousse).

Il Falcone Riserva Castel del Monte DOC 2007
Code SAQ : 10675466
24,45 $
Code LCBO Vintages : 177295
22,95 $
Un vin des Pouilles, une région italienne qui jouit d’un climat méditerranéen. De couleur grenat, ce Castel del Monte est très aromatique avec ses odeurs intenses de fleurs rouges. En bouche, il est souple, la fleur et les fruits rouges, la fraise, la mûre retiennent l’attention. La finale très tannique laisse des saveurs de vanille, de cuir et un peu d’alcool au fond de la gorge.

Bodegas Luis Canas seleccion de la familia reserva Rioja Espagne 2005
Code SAQ : 11962635
28,50 $
Code LCBO Vintages : 334094
22,95 $
Les fruits frais et transformés, la fraise, la mûre et les fruits des champs sortent du verre. Le vin est marqué par les noyaux de cassis, la mûre, les fruits des champs, le café, le bois et la fumée. Un très bon vin un peu cher, mais que vous pourrez servir lors de grandes occasions ou à votre restaurant « apportez votre vin » préféré.

Le vin pour étirer la sauce

mardi 1 octobre 2013 à 14 h 49 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

@millesime

Un chef verse une sauce au xérès sur un filet de bœuf. | AP Photo/Matt Sayles

Il y a longtemps, j’avais tendance à prendre de mauvais vins pour cuisiner. Au lieu de les vider dans le lavabo, pourquoi ne pas les vider dans la sauce du prochain mijoté? Avec le temps et au fil des discussions avec des sommeliers et des chefs, je me suis rendu compte que j’avais tout faux : un bon plat mérite un bon vin, point à la ligne.

J’ai demandé à des chefs, à des chroniqueurs gastronomiques et à un sommelier ce qu’ils en pensaient. Avec quel genre de vin cuisinent-ils? La journaliste gastronomique Natalie Richard cuisine avec le vin ouvert la veille, souvent un blanc d’apéritif de qualité. Pour préparer une sauce, Caroline Marchand, blogueuse culinaire à Dcouverteculinaire.com prend le même vin qu’elle sert à table, mais un vin moins dispendieux lorsqu’elle prépare un mijoté.

D’autres préfèrent utiliser des vins « usagés », si vous me permettez l’expression. Le sommelier Guillaume Turpin (anciennement du restaurant Decca 77, à Montréal) estime que le vin perd ses qualités lorsqu’il est chauffé. C’est pourquoi il prend les restants de vin pour cuisiner et qu’il ne se prive pas pour ouvrir une bonne bouteille à table. L’ex-chef de l’Ambrosia à Whistler, en Colombie-Britannique, Guercy Thimoléon m’a confié que dans ce restaurant, il achetait du vin pas cher au gallon, sauf si la recette requérait un vin spécifique. En général, il prenait du bordeaux pour les sauces brunes et du chablis pour les poissons.

Enfin, Jonathan Lapierre-Réhayem, du restaurant Laloux, à Montréal, est radical : « Il est bien de rester logique et d’utiliser un produit qui respecte nos valeurs et nos convictions », dit le chef, qui aime travailler avec des produits locaux. Pour ses viandes braisées, il prend bien sûr du vin rouge, mais il aime travailler les sauces aux morilles avec de l’Arbois du Jura, « qui apporte un côté noisette au plat ». Et pour un plat poché, par exemple des œufs de cane en meurette, il aime ajouter du bourgogne rouge.

Le vin dans le froid
En cuisine, le vin n’est pas que chauffé; il peut être utilisé en dessert ou en granité. Jonathan Lapierre-Réhayem aime bien préparer des granités avec des vins doux, du calvados ou du muscat. Lorsque je lui demande pourquoi ne pas utiliser du champagne, sa réponse est négative : toute la puissance et la complexité aromatique de ce vin se perdraient dans le plat.

Des vins à boire, avec ou sans sauce
Bodegas Morgadio albarino Rias Baixas Espagne 2011
Code SAQ : 11962686
20,35 $
Doré avec des reflets verts, ce vin blanc espagnol sent les fruits exotiques. Le citron, le gazon, la lime, la fumée et les fruits exotiques forment un tout harmonieux dans le verre. Très bon.

De Martino Legado reserva syrah Choapa-Valley DO Chili 2011
Code SAQ : 11998494
17,65 $
De couleur grenat assez foncé, ce vin du Chili est marqué par la cerise, la fraise, le cassis, les épices, le bois et, dans une moindre mesure, le café. La finale est souple, acide et très tannique. Un très bon rapport qualité-prix.