Billets publiés en avril 2013

La Bourgogne qui fait rêver

mardi 30 avril 2013 à 14 h 15 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

@millesime

© Radio-Canada/Ronald Georges

« La Bourgogne, c’est simple parce qu’elle produit essentiellement du pinot noir et du chardonnay », a lancé tout de go Albéric Bichot, dont la famille produit du vin depuis 1350, lorsque je l’ai interrogé sur l’augmentation des ventes des vins de Bourgogne. « On peut trouver des bouteilles à partir de 15 $, à moins de 25 $ à tout le moins », a-t-il précisé.

Les bourgognes sont très bien représentés à la SAQ, avec 1427 produits, comprenant les mousseux, les blancs et les rouges. « Toute proportion gardée, les trois quarts des bourgognes vendus en Amérique sont bus au Québec », croit le porte-parole des vins de Bourgogne cette année.

Des millésimes différents
Puisqu’il dirige la Maison Albert Bichot, qui est fort connue au Québec et qui couvre bien des appellations en Bourgogne, Albéric Bichot en sait assez pour analyser les derniers millésimes bourguignons. « Le millésime 2009 était super sexy, très riche, qui ne respectait pas la notion de terroir. Pour ceux qui connaissaient peu ou mal la Bourgogne, c’était génial pour eux. »

Ce qui est tout le contraire avec 2010, un millésime pour les puristes. « Les vins sont tendus, minéraux, tranchants. Pour le commun des mortels, c’est un peu raide », analyse-t-il.

L’année 2011 est « un mélange entre 2009 et 2010, des vins plaisants, avec beaucoup de fruits, à boire bien avant les 2010 ».

Pour 2012, « malgré les pertes, ça ira bien, puisqu’il y a eu concentration qui s’est faite naturellement. La peau du raisin est devenue très épaisse, donc le jus est très concentré. »

Une dégustation mémorable
Tout le gratin du milieu du vin à Montréal était convié à déguster une sélection de bourgognes en accord avec des mets. Voici un compte-rendu partiel de cette mémorable dégustation.

Domaine Goisot, Bourgogne aligoté 2011
Code SAQ : 10520835
19,35 $
Un bon vin d’apéro frais où règnent les fruits frais, les agrumes (citron). En finale, une pointe acide accompagne une sensation huileuse, mais pas désagréable.

Domaine Long-Depaquit Chablis 1er cru les Vaucopins 2010
Code SAQ : 10845111
36 $
Le nez dégage des arômes d’orange, la bouche, très acide, minérale et métallique, laisse entrevoir des saveurs de lime, de citron, de fumée, et elle se termine sur le zeste de lime et de citron. Ce vin accompagnait bien le cardeau, un poisson blanc.

Château de Chamirey Mercurey 1er cru Les Ruelles 2010
Code SAQ : 11629808
40,25 $
Un pinot noir classique avec ses notes de cerises, de kirsch, d’épices, de cannelle et de petits fruits des champs. Malgré une présence alcoolique marquée, les tannins étaient fondus. À essayer avec un tartare de thon.

Admirez la robe du Givry de Joblot! © Radio-Canada/Ronald Georges

Domaine Joblot Givry 1er cru Clos Grand Marole 2009
Oui, je sais, les vins de Joblot ne demeurent pas longtemps sur les tablettes de la SAQ, mais je tenais à vous en parler. Quel nez d’une finesse incomparable avec des épices, des noyaux de petits fruits et du thé blanc! Dans le verre, les épices, les cerises, les noyaux de cerises et les petits fruits baignaient dans un vin très acide. Joblot, c’est sérieux, précis, droit et puissant.

Domaine des Lambrays Clos des Lambrays Grand cru 2009
Code SAQ : 11949238 (il n’en reste plus en magasins…)
146,50 $
Un prix de fou, mais on n’a qu’une vie… Des traces de cerises, de fumée, de champignons, de framboises et de cassis traînent dans ce vin qui est, hélas, bien jeune, mais qui est prometteur si on le laisse vieillir quelques années.

D’autres bourgognes plus abordables
Domaine Séguinot-Bordet Chablis 2011

Code SAQ : 00926899
21,25 $
Ce domaine de 16 hectares est dirigé par Jean-François Bordet depuis 15 ans. Un chablis très droit, acide, avec des fruits blancs et une finale de citron.

Bourgogne Faiveley 2010
Code SAQ : 00142448
20,55 $
Un bourgogne générique plus puissant qu’il n’y paraît malgré sa couleur pâle. Au menu : cerises, fumée, bacon, fraises et tannins fondus.

Antonin Rodet Coteaux bourguignons 2011
Code SAQ : 11833622
19,50 $
Depuis le printemps 2012, la nouvelle appellation Coteaux bourguignons remplace celle du Bourgogne ordinaire ou du Bourgogne grand ordinaire. Un vin fruité où les cerises, les fraises et les griottes ne manquent pas.

Le vin au féminin

vendredi 26 avril 2013 à 8 h 58 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

@millesime

Pour souligner la fête des Mères, qui aura lieu le 12 mai, Millésime lance un concours. Les prix : des vins produits par des vigneronnes.

Partout dans le monde, les femmes mettent de plus en plus la main à la pâte dans le domaine du vin, qu’elles soient à la vigne ou au chai de vinification.

Historiquement, les vignes étaient un territoire exclusivement réservé aux hommes. On jugeait que les femmes ne possédaient pas les capacités physiques inhérentes aux durs travaux des champs.

Mais petit à petit, les femmes ont réussi à se faire une place dans ce milieu masculin. L’histoire se souvient notamment de la première femme qui a dirigé une maison de champagne, Barbe-Nicole Clicquot-Ponsardin. À la mort prématurée de son mari, en 1805, elle a pris les rênes des champagnes Veuve Clicquot pour élever cette maison à des sommets inégalés.

Les deux prix
Les deux prix du concours comprennent trois bouteilles des vins suivants : Quinta de la Rosa 2009, Banyuls Domaine La Tour Vieille Rimages 2010 et Château Coupe Roses Les Plots 2011. Ces prix sont une gracieuseté de réZin.

Avec son père, Tim, Sophia Bergqvist dirige la Quinta de la Rosa, dans la région portugaise du Douro. En plus de faire du vin sec, les Bergqvist produisent du porto et de l’huile d’olive.

Union depuis 1982 des vignes familiales de Vincent Cantié à Collioure et de Christine Campadieu à Banyuls-sur-Mer, le Domaine La Tour Vieille produit des vins blancs, rouges, rosés et doux.

Françoise Le Calvez dirige le Château Coupe Roses avec son mari, l’œnologue Pascal Frissant. Ce domaine du Languedoc produit des vins blancs et rouges en appellation Minervois.

Concours | Le vin au féminin

jeudi 25 avril 2013 à 17 h 07 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

@millesime

Françoise Le Calvez, Sophia Bergqvist et Christine Campadieu.

 

Le vin au féminin

Concours du 26 avril au 8 mai 2013

En l’honneur de la fête des mères, le 12 mai, Millésime lance un concours vous permettant de gagner des vins produits par des vigneronnes. Partout dans le monde, les femmes mettent de plus en plus la main à la pâte dans le domaine du vin.

Les deux prix comprennent chacun trois bouteilles des vins suivants : Quinta de la Rosa 2009, Domaine La Tour Vieille Rimages 2010 et Château Coupe Roses Les Plots 2011. Ces prix sont une gracieuseté de réZin.

Pour plus d’informations sur les trois vigneronnes en question, allez sur le blogue Millésime. Vous trouverez aussi un indice pour répondre à la question du concours.

 

Gagnantes : 

  1. Mélanie Tanguay de Québec
  2. Diane Leclair d’Hérouxville

Lire le RÈGLEMENT

Le Washington viticole, la suite

jeudi 25 avril 2013 à 13 h 23 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

@millesime

Le vignoble Goose Ridge | © AP Photo/The Tri-City Herald, Richard Dickin

La Commission des vins de l’État de Washington a récemment présenté aux journalistes québécois le fruit des producteurs de cette région du Nord-Ouest américain.

J’ai récemment parlé des vins de l’État de Washington, tout particulièrement ceux du Chateau Ste. Michelle.

Plus de 750 domaines et 350 producteurs de raisins cultivent près de 18 000 hectares de vignes dans différents terroirs. De 1993 à 2006, le merlot était le cépage roi de l’État. Aujourd’hui, le cabernet-sauvignon y est le plus planté. L’automne dernier, les producteurs ont vendangé 35 900 tonnes de cabernet-sauvignon, soit deux fois plus qu’il y a 10 ans.

De plus, 2012 a été une année record, avec 188 000 tonnes de raisins pressés. Et, pour la première fois, la récolte de raisins rouges a dépassé celle de raisins blancs.
(source : http://www.greatnorthwestwine.com/2013/04/07/why-cab-is-king-in-washington-wine-country/)

Photo : L’Ecole no 41

La dégustation
Pacific Rim chenin blanc 2008

Code SAQ : 11399651
18,55 $
L’un des cépages rois de la Loire donne dans l’État de Washington une belle expression complexe, où les agrumes, le citron, les fruits blancs, les épices et la fumée s’entremêlent. Un vin long et très acide.

L’Ecole No 41 Walla Walla Valley chenin blanc 2011
Code SAQ : 11416950
20 $
Ce chenin blanc d’une maison renommée affiche quant à lui un peu de sucre résiduel. Les fruits blancs confits (surtout la poire) sont en harmonie avec l’acidité élevée, l’amertume (la menthe) et les agrumes. La texture de ce vin est croquante.

Hedges C.M.S. sauvignon blanc/chardonnay/marsanne 2011
Code SAQ : 11035655
18,95 $
Le sauvignon blanc domine l’assemblage (77 %); suivent du chardonnay (20 %) et de la marsanne (3 %). En bouche, les arômes de gazon, d’agrumes, de petits pois et de sel forment un vin blanc de style bordelais typique.

Washington Hills merlot 2011
Code SAQ : 10846641
14,95 $
Le prix alléchant de ce vin réconforte parce que la qualité est présente. Du poivre, du poivron vert, du chocolat et du café sont au menu de ce vin équilibré, même si quelques arômes verts titillent la langue.

Novelty Hill merlot Columbia Valley 2005
Code SAQ : 11335543
38,75 $
Un autre merlot, qui présente quant à lui des arômes de fruits cuits, de café, de griottes et de framboises. Il est plus tannique que le précédent. Attention, il en reste peu à la SAQ.

Hedges C.M.S. cabernet-sauvignon/merlot/syrah 2010
Code SAQ : 10354478
18,65 $
Un vin plus rond et plus charmeur que les autres, avec ses arômes de cassis, de bleuets, de sucre et de gâteau aux bleuets. La trame est très tannique et très acide et laisse paraître une légère chaleur alcoolique.

Le vignoble de Boekenhoutskloof | © WOSA/Charmaine Greiger

L’Afrique du Sud, ce n’est pas la porte à côté. Alors, quand un vigneron de ce pays vient au Canada, on s’assure de mettre la main dessus, de le rencontrer en chair et en os quoi!

C’est ce qui est arrivé il y a quelques semaines à l’occasion de la visite d’Adam Mason de la maison Mulderbosch, située à Stellenbosch. Avec le chef Peter Tempelhoff, qui supervise les cinq restaurants Relais et Châteaux de la Collection Liz McGrath en Afrique du Sud, Adam Mason a aussi fait un passage à Toronto pour participer au Terroir Symposium. Rencontre avec ces deux complices autour de quelques bouteilles représentant l’industrie du vin en Afrique du Sud et la cuisine de Martin Juneau du restaurant Pastaga à Montréal.

« Les vins d’Afrique du Sud représentent l’union parfaite entre le Vieux et le Nouveau Monde », a déclaré Adam Mason lors de cette dégustation. L’industrie a également changé, selon lui. La jeune génération de producteurs, apparue après l’apartheid, est plus ouverte en matière de vinification et de collaboration avec la majorité noire sud-africaine.

Mais les producteurs de vin sud-africains n’ont pas encore relevé ce défi : améliorer la qualité des vins rouges. Cependant, la qualité des vins de chenin blanc planté en Afrique du Sud est plus qu’acceptable, nous a dit Adam Mason, qui a rappelé du même coup que c’est son pays qui en contient le plus grand nombre dans le monde. Toutefois, l’homme demeure modeste : « Comment faire de bons chenins blancs sans avoir visité la région d’origine de ce cépage? », dit-il en parlant de la vallée de la Loire, hôte des célèbres appellations Vouvray et Anjou.

© Radio-Canada/Ronald Georges

La dégustation
Mulderbosch sauvignon blanc 2011

Code SAQ : 10678413
21,30 $
Code LCBO Vintages 933424
18,95 $
Un vin blanc avec des fruits blancs et des agrumes toujours aussi ample et aromatique. Une valeur sûre année après année.

Ken Forrester reserve chenin blanc 2011
Code SAQ : 11093126
19,60 $
Code LCBO Vintages pour le 2010 : 231282
17,95 $
Un bon vin de tous les jours rempli de saveurs de lime, d’agrumes et d’une légère touche de sel.

Yardstick chardonnay 2011
Ce vin, qui n’est pas en vente au Québec ni en Ontario, est issu de la collaboration d’Adam Mason et de Peter Tempelhoff. Les notes d’agrumes, de miel et de fruits blancs confits se fondent en une finale acide, ronde et droite.

The Bernard Series old vines chenin blanc 2010
Un vin de moyenne garde où se mêlent les arômes de miel, de fruits blancs confits, d’agrumes et de lime. L’acidité et la teneur alcoolique sont encore élevées, le vin est riche et onctueux.

Boschendal 1685 chardonnay 2011
Code SAQ : 00935833
16,95 $
Un chardonnay de facture moderne, c’est-à-dire que les arômes de bois et de vanille côtoient la pêche et les épices dans ce cas-ci.

Boekenhoutskloof The Chocolate Block 2010
Code SAQ : 10703412
40 $
Code LCBO Vintages : 129353
39,95 $
Un vin très tannique où la syrah règne, appuyée par le cabernet-sauvignon, le grenache noir, le cinsault et le viognier. L’acidité est élevée et on perçoit du café au lait, du bois et du poivre noir.

Hartenburg shiraz 2007
Un shiraz épicé, tannique, acide et marqué par l’alcool. Il est complété par de légers arômes de café et de fruits noirs. À boire avec de la viande bien braisée.

Mulderbosch Faithful Hound 2009
Code SAQ : 10678384
23 $
Le nez de poivron révèle la présence du cabernet-sauvignon. En effet, ce rouge comprend 54 % de cabernet-sauvignon, 27 % de merlot et le reste de l’encépagement du petit verdot (8 %), du cabernet franc (8 %) et du malbec (3 %). En bouche, le poivron vert, la framboise, le cassis, les champignons, les truffes, la fumée, le cigare se fondent en une trame très tannique. Un vin de style bordelais classique.

Un vignoble de la vallée de Napa. | Photo : Wikipédia/Brocken Inaglory

Le 4 avril, soit quelques jours après avoir goûté plusieurs vins californiens, j’avais consacré cet espace aux vins du producteur californien Grgich.

Je vous avais promis d’autres suggestions de vins californiens à prix plus modestes, ceux de Grgich étant assez salés, merci. Place à ces propositions.

Les vins blancs
Clos du Bois North Coast Chardonnay 2011

Code SAQ : 11768568
18,45 $
Une bouteille qui sera appréciée par les amateurs de vins blancs californiens bien boisés. S’ajoutent des saveurs d’agrumes, de zeste de lime, entourées d’une charge alcoolique un peu lourde, cependant.

Birichino malvasia bianca Monterey 2011
Code SAQ : 11073512
19,55 $
Fondé par deux anciens employés de Bonny Doon (voir la critique du Cigare volant blanc juste après), Alex Krause et John Locke, le domaine Birichino produit ce 100 % malvoisie, un cépage originaire de Grèce qui est surtout cultivé en Italie. Les arômes de pêche, d’abricot et d’agrumes se lient à l’acidité et à la fumée. Particulier. Alex Krause le recommande avec les ceviches, les pétoncles et les moules.

Bonny Doon Le Cigare blanc 2010
Code SAQ : 10370267
35,25 $
Randhall Grahm, le fondateur de ce domaine, est un original. L’un des premiers Rhône ranger de Californie (le terme accordé aux vinificateurs californiens qui travaillent avec les cépages du Rhône), il propose diverses cuvées, toutes plus originales les unes que les autres. Son Cigare blanc est un hommage au Châteauneuf-du-Pape blanc : les cépages grenache blanc et roussanne entrent donc dans son élaboration. Au verre, la cire d’abeille, la lime et la pêche donnent un vin frais et très acide. Très bon.

Les vins rouges
Cabernet-sauvignon Kenwood Yulupa Sonoma Californie 2010

Code SAQ : 00862953
18,55 $
La maison Kenwood offre ici un vin serti de fruits noirs confits, de café et de pain grillé. Parfait avec les viandes rouges cuites au barbecue.

Francis Ford Coppola Director’s Cut cabernet-sauvignon, Alexander Valley, Sonoma County 2010
Code SAQ : 11383545
29,95 $
Un vin rouge rubis foncé qui sent bon les prunes fraîches, la violette, le moka et la réglisse. En bouche, les fruits noirs, le cassis, le gâteau aux bleuets et la pâtisserie baignent harmonieusement. En finale, on remarque les tannins, le cassis, le menthol et la fumée.

Raymond reserve cabernet-sauvignon 2009
Code SAQ : 00920777
38,75 $
Un excellent cabernet-sauvignon qui goûte les fruits rouges transformés, la fumée et le poivron. L’acidité et les tannins sont équilibrés, et l’ensemble laisse une sensation de fraîcheur au palais. Très bien fait.

Au sud, le Mexique
Vous me pardonnerez cette incartade, mais puisque le Mexique est limitrophe de la Californie, trichons un peu avec le sujet d’aujourd’hui.
L.A. Cetto private reserve chardonnay 2010
Code SAQ : 10710559
17,70 $
Les fruits tropicaux, le litchi et la pêche sont bien soutenus par la vive acidité (on goûte la craie) et une finale saline et fumée. Un bon rapport qualité-prix.

Le Domaine Drouhin en Oregon

mardi 16 avril 2013 à 15 h 35 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

@millesime

Le Domaine Drouhin pinot noir Laurène Dundee hills Oregon 1995 | © Radio-Canada/Ronald Georges

L’Oregon viticole est jeune, avec pas tout à fait 45 ans d’existence. Et, il y a 20 ans, peu d’amateurs connaissaient cette région américaine.

La maison bourguignonne Drouhin a vu le potentiel viticole de l’Oregon dès les années 1980. Officiellement, Drouhin a fondé son vignoble en 1988, mais les raisins de ce millésime provenaient de fermage (achat de raisins). Comme à la maison (en France), le domaine de l’Oregon allait se concentrer sur deux cépages : le chardonnay et le pinot noir. Et Véronique Drouhin, la fille de Robert, a vinifié toutes les cuvées réalisées depuis les débuts de cette aventure en Amérique.

Après 20 ans de carrière dans l’industrie de la musique, David Millman a pris les rênes du vignoble en Oregon. Rencontre et dégustation de la gamme Cloudline, créée en 2002 et dont les raisins sont achetés auprès de fermiers locaux, et de la gamme du Domaine Drouhin.





Cloudline pinot gris Willamette valley 2010
Code SAQ : 11883531
20,10 $
Code LCBO Vintages : 159988
Prix : 17,95 $
Le nez est doté d’arômes épicés et chimiques. La bouche révèle un pinot gris, somme toute assez classique, avec des notes de fruits blancs, de poire, d’épices. Un vin acide, rond, minéral et fumé.

Cloudline pinot noir Willamette valley Oregon 2011
Bientôt en vente à la SAQ
Le nez de terre, de cerises noires, de cannelle et de thé est suivi d’une bouche de fraises amères, de thé, de terre mouillée, d’épices et de cannelle. Les tannins ne sont pas en reste avec une bonne présence. Un excellent rapport qualité-prix pour un pinot noir.

Cloudline pinot noir Willamette valley Oregon 2009
Code SAQ : 11334161
20,70 $
Des odeurs de vêtements mouillés (oui, ça peut arriver pour le pinot noir!) surprennent le nez en premier lieu. En deuxième lieu, le vin goûte les petits fruits des champs, comme la fraise et la framboise. Les tannins sont souples et l’acidité pas trop marquée. À boire sans plus tarder.

Domaine Drouhin pinot noir Willamette valley Oregon 2010
Code SAQ : 11166559
39,50 $
La différence de prix avec les vins précédents paraît tout de go : le nez est complexe, avec des notes de fruits des champs et de griottes. La finale est longue et les saveurs de cerises, de kirsch, de violette, de thé vert, d’épices et de cassis se mélangent à des tannins souples ainsi qu’à une acidité marquée. Un vin très élégant, que j’aurais pris pour un bourgogne à l’aveugle.

Domaine Drouhin pinot noir Laurène Dundee hills Oregon 2008
Code SAQ : 10710508
55 $
Des odeurs animales et terreuses ressortent du verre. Ensuite, la longue trame est très tannique et acide, complétée d’arômes de cerises et de cannelle. Un vin encore jeune, qui peut donc se garder quelques années en cave.

David Millman nous a également fait goûter les millésimes 2009 et 1995 des pinots noirs Laurène; ils ne sont pas en vente en magasin. Le 2009 était incroyablement complexe avec les flaveurs de kirsch et de fumée. Quant au 1995, il respirait encore la jeunesse, ce qui lui assure une autre garde de cinq ans.

Décès de Jean Charton
L’un des pionniers de l’industrie canadienne du vin et des spiritueux n’est plus. Jean Charton s’est éteint le 7 avril à l’âge de 89 ans. Le président du conseil de Charton-Hobbs, un agent de vin présent partout au Canada, avait pris en 1954 les rênes de Herdt et Charton, la compagnie que son père avait fondée en 1921. C’est en 1988, en association avec sa fille Caroline et la famille Hobbs, qu’il a créé Charton-Hobbs. C’est à partir de ce moment que l’entreprise s’est consacrée uniquement aux boissons alcoolisées.

Le filet mignon Rossini de Bob le Chef

jeudi 11 avril 2013 à 13 h 22 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

@millesime

© L’Anarchie culinaire

Cette recette classique comprend du filet mignon accompagné de foie gras et de truffe. En voici l’interprétation de Bob le Chef.

Filet mignon Rossini
Pour 2 personnes

Ingrédients
2 morceaux de filet mignon de 150 g
50 ml de vin de madère
125 ml de fond brun de veau ou de bœuf
1 cuillère à thé (15 ml) de pâte de truffe
2 escalopes de foie gras de canard de 45 g
Sel et poivre au goût

Préparation
Dans un poêlon avec de l’huile chaude, saisir le filet mignon de chaque côté.

Terminer la cuisson au four préchauffée à 400 °F selon la cuisson désirée (environ 3 minutes pour saignant, 6 minutes pour mi-saignant (ce qu’on appelle couramment « médium-saignant »), 8 minutes et plus pour à point et bien cuit).
Déglacer le poêlon avec le vin et laisser réduire de moitié.

Ajouter le fond de veau et laisser réduire de moitié.

Incorporer la pâte de truffe et réserver.

Dans un autre poêlon à feu maximum, saisir les escalopes de foie gras environ 1 minute de chaque côté.

Déposer les escalopes sur les morceaux de filet mignon, napper de sauce et servir avec un croûton de pain, des haricots verts et des lamelles de truffe fraîche (ce dernier ingrédient est facultatif à cause de son prix et de son accessibilité).

Photo : Bodegas Luzon

L’accord vin
Pour ce plat de bœuf bien chargé en protéines, je vous suggère trois vins rouges selon trois échelles de prix.
Luzon monastrell organic 2011
Code SAQ : 10985780
14,95 $
En Espagne, le mourvèdre prend le nom de monastrell. Bien que ce vin soit moyennement tannique et acide, les arômes de fraises des bois, de poussière de bois et de cassis devraient tenir tête à la truffe et au foie gras de canard.

Domaine de la Janasse Terre d’Argile Côtes du Rhône Villages 2011
Code SAQ : 00873661
25,85 $
Bon an mal an, le domaine dirigé par Aimé Sabon réussit à produire des vins de qualité. Ce Côtes du Rhône Villages goûte la vanille, les épices, les fruits noirs, les bleuets et les fruits mûrs. La finale est très tannique avec une pointe de sucre.

Raymond reserve Cabernet-Sauvignon 2009
Code SAQ : 00920777
38,75 $
Dans ce cabernet-sauvignon de la vallée de Napa en Californie, vous trouverez des fruits rouges transformés, une trame acide et tannique équilibrée et très fraiche. En finale, des arômes de fumée et de poivron perdureront dans votre palais.

Un blanc pour le week-end
Fusta Nova verdejo Valencia 2012

Code SAQ : 11833411
16,40 $
Abondamment cultivé en Espagne, le cépage verdejo donne ici un vin à l’amertume agréable et aux accents de légumes verts. Il est acide et minéral pour un très bon rapport qualité-prix.

Vous pouvez toujours me suivre sur Twitter au @millesime. Cliquez en haut de la page dans « Pour me joindre » et choisissez le bouton Twitter.

Véronique Rivest lors du Concours de sommellerie A.S.I de Tokyo | AFP/Toshifumi Kitamura

Après trois participations au Concours A.S.I. du meilleur sommelier du monde, Véronique Rivest a réussi à se hisser sur la deuxième marche du podium. La sommelière de Gatineau est aussi devenue la première femme à se classer parmi les trois premiers meilleurs sommeliers du monde.

De retour du Japon, elle a participé aux émissions Médium large et Tout le monde en parle, où elle a décrit la teneur des épreuves de cette compétition relevée. On apprend ainsi que les concours de sommellerie ne se limitent pas à la classique dégustation à l’aveugle. Examens théoriques pointus, simulations de service et décantation, selon des exigences précises et qui ajoutent à la complexité des exercices, sont aussi au menu.

Le site officiel de Véronique Rivest
Le site de l’Association de la sommellerie internationale

Les vins de Grgich en Californie

jeudi 4 avril 2013 à 15 h 45 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

@millesime

Mike Grgich en 2008 | © AP Photo/Eric Risberg

La tournée annuelle des vins de Californie s’est arrêtée au Québec cette semaine. L’occasion était belle d’explorer et de goûter ce foisonnement de vins du Golden state. Comme vous n’avez pas toute la journée devant vous, je ne discuterai pas de tous les vins qui étaient sur place et de tous ceux que j’ai dégustés. Concentrons-nous donc sur les vins de Grgich Hills Estate, de la vallée de Napa.

Miljenko (Mike) Grgich, qui a soufflé ses 90 bougies le 1er avril, a fondé ce domaine en 1977, à la suite d’un couronnement prestigieux : il avait vinifié le chardonnay du Chateau Montelena, gagnant du Jugement de Paris en 1976, devant de prestigieux bourgognes blancs.

Il dirige toujours le domaine avec sa fille Violet. La production se fait en biodynamie dans les cinq vignobles du domaine : ni pesticide, ni fertilisant, ni herbicide ne sont pulvérisés sur les vignes.

Tour d’horizon des vins du domaine.

Grgich Hills Estate fumé blanc Napa Valley 2011
Sans surprise, les notes fumées, propres à ces sauvignons blancs élevés sous bois, sont bien présentes. S’y ajoutent le citron, la lime et du sel pour en faire un agréable vin équilibré.

Grgich Hills chardonnay Napa Valley 2009
Code SAQ : 11423594
50 $
Code LCBO Vintages : 346304
52,95 $
Le millésime 2010 de ce chardonnay se présentait sur des arômes légers de beurre. Par la suite, le bois, les fruits blancs confits, le sel et la lime forment un tout très harmonieux. Un chardonnay de grande classe, qui n’est pas trop une « bombe de bois », comme cela arrive souvent dans les vins du Nouveau Monde.

Grgich Hills Estate zinfandel Napa Valley 2009
LCBO Vintages 903237
45,95 $
(Au Québec, ce vin sera en vente en importation privée chez Trialto, en juin.)
Originaire de Croatie comme Mike Grgich, le cépage zinfandel donne des vins tanniques qui manquent parfois d’acidité, ce qui n’est pas le cas ici. Les fruits noirs fumés, le café, les épices et les arômes boisés en font un candidat idéal pour la cave. Sinon, passez-le en carafe 30 minutes avant de le servir sur des viandes épicées.

Grgich Hills Estate cabernet-sauvignon Napa Valley 2009
(Le millésime 2008 sera en vente à la SAQ en mai ou en juin à près de 75 $)
Un cabernet-sauvignon puissant où les tannins et l’acidité élevés côtoient les arômes de bois, de fruits noirs, de café, de cigare et de fumée dans une longue finale. De garde.

Au cours des prochaines semaines, j’essaierai de vous parler d’autres vins californiens plus abordables, comme ceux de Birichino, de Bonny Doon et de Francis Ford Coppola.