Blogue de Ronald Georges

Le champagne, millésimé ou non?

Mardi 20 novembre 2012 à 16 h 21 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

@millesime

Un ouvrier remplit le pressoir de grappes de pinot noir du millésime 2012. | AFP Photo/François Nascimbeni

Lors de l’achat de votre plus récente bouteille de champagne, vous aurez peut-être remarqué l’absence de l’année, le millésime, sur la bouteille. Eh oui, la majorité des champagnes que nous buvons sont non millésimés. Ils sont le résultat de l’assemblage d’au moins deux années de récoltes. Plus précisément, c’est grâce à cette méthode que les maisons champenoises réussissent à créer des vins au goût uniforme année après année.

Ainsi, le champagne que vous allez acheter pour célébrer la fin de l’année peut contenir de 5 à 10 % de vins de l’année précédente, de 40 à 50 % de vins de 6 à 7 ans et même jusqu’à 15 ans pour certains. Il faudrait vérifier ces informations auprès de chaque producteur, mais en général, les maîtres de chai sont jaloux de leur recette!

Notez bien qu’il est tout à fait légal de vendre un champagne non millésimé, mais dont les raisins sont issus d’une seule année de récolte.

Mais est-ce les champagnes millésimés (100 % de la récolte de l’année) existent? La réponse est oui, depuis 1870. Est-ce qu’ils sont plus chers que les non millésimés? La plupart du temps, oui. À la SAQ, le champagne millésimé le moins cher, celui de Paul Goerg, se détaille à 53,25 $. Mais en général, ajoutez au moins une trentaine de dollars de plus pour vous procurer un champagne millésimé.

Et quel avantage le champagne millésimé a-t-il? Son potentiel de garde est plus grand, car souvent, son acidité est très élevée. Il faut alors qu’il se repose en cave quelques années. De plus, le champagne millésimé accompagne nombre de plats (poissons, viandes) et de fromages.

Enfin, toutes les marques de champagne élaborent des cuvées de prestige, ce qui fausse un peu les données dans la comparaison entre les millésimés et les non millésimés. Les maîtres de chai ont encore ici une occasion d’exercer la pleine mesure de leur talent.


Un producteur à surveiller
J’ai récemment goûté au Champagne Tarlant zéro brut nature rosé. Ce domaine de 14 hectares produit 40 000 bouteilles de champagne. Cette bouteille était très acide avec des arômes de fraises croquantes et de biscuit. Il était tannique en fin de bouche. Patience : la cuvée brut nature devrait sortir en janvier à la SAQ.